1. Le e-visa pour touriste
Si vous voyagez en Birmanie, vous devrez obtenir un visa touriste qui est valable pour 28 jours. Vous avez 2 possibilités pour ce visa: soit le faire à l’ambassade, soit le faire sur internet.

Il est désormais possible d’effectuer une demande de visa en ligne pour la Birmanie. evisa.moip.gov.mm
Le visa est faisable depuis chez vous, même si vous habitez au fin fonds des bois. Il suffit d’avoir internet. Vous n’aurez donc pas besoin d’envoyer votre passeport ou de vous déplacer à l’Ambassade. Il est très facile à faire pour ceux qui détestent remplir des papiers et faire des photos. Nous avons eu nos visas en 1 jour, bien que le délai officiel soit de 3 jours ouvrables. C’est très rapide et simple.

2. Les dollars et les euros neufs !
Vous allez entrer dans une autre dimension avec la gestion des devises étrangères. Tout le monde est paranoïaque quand ils reçoivent de l’argent US ou Euro. Première condition, il vous faut de l’argent neuf datant de 2006 et plus. Ensuite, l’argent doit être impeccable, quand je dis impeccable, c’est vraiment impeccable, comme s’il sortait de l’imprimerie à billets. Il faut des billets sans plis, ni marques de stylos ou taches. Cela peut paraître exagéré, mais si votre billet est plié le moindrement, on ne vous le prendra pas. Donc, imaginez s’il y a une petite déchirure, c’est non, non!  Toutefois, pour leur argent, ce n’est pas grave. Il peut être dans tout ses états (il le sera) et il sera toujours accepté!  En passant, il est facile de se procurer de l’argent local dans les guichets automatiques et plusieurs endroits acceptent la carte de crédit. Toutefois, les commerces risquent de prendre 2% additionnel pour couvrir les frais.

3. Destination plus chère que les pays voisins
Nous avons trouvé que la Birmanie était plus onéreuse que les pays voisins. Surtout au niveau des hôtel.  Ne comparez donc pas ce que vous avez pour 50$ au Cambodge et/ou en Thaïlande et/ou Inde avec la Birmanie, ce n’est vraiment pas comparable. Attendez-vous à payer plus cher, mais le pays reste tout de même abordable comparativement à l’Europe, aux États-Unis ou au Canada.

4. Bettel nut et les dents rouges
Vous allez rapidement comprendre que mâcher la noix de bettel au Myanmar est pratiquement leur sport national. La plupart des hommes, et aussi des femmes, passent beaucoup de temps à “chiquer” un produit qui va rendre leur salive rouge et qui va tacher leurs dents. Sachez que le bettel s’achète un peu partout. Ce sont des vendeurs dans la rue qui font systématiquement des petits paquets avec des feuilles. La noix de bettel est en fait un excitant naturel, c’est leur Redbull! Si vous osez essayer, sachez que cela fait énormément saliver et qu’il ne faut surtout pas avaler. En général, la feuille contient du bettel, du tabac et quelques produits naturels (mais pas trop certain du troisième élément, car c’est comme une colle blanche).

5. Le Thanaka
Le thanaka est une pâte ‘’cosmétique’’ blanc-jaune produite à partir de l’écorce d’un arbre qu’on appelle « arbres à thanaka’’. Son usage remonterait à plus de 2000 ans. La Birmanie se distingue des autres peuples de la région grâce à cette poudre qui sert de maquillage unique et qui les caractérise. Outre sa fonction cosmétique, le thanaka procure une sensation rafraîchissante, protège de la brûlure du soleil, aide à lutter contre l’acné et rend la peau douce. Essayez-le lors de votre visite. Le thanaka est traditionnellement vendu en petits rondins et aujourd’hui aussi sous forme de pâte ou de poudre que l’on retrouve dans tous les marchés locaux. La crème de thanaka est faite en râpant le bois de l’arbre avec un peu d’eau sur une pierre circulaire.

 

6. Les longyis
Les longyis représentent le vêtement traditionnel des birmans. Où que vous soyez dans le pays, vous verrez de nombreuses personnes porter le longyi. Les hommes le portent généralement avec une chemise ou un t-shirt, tandis que les femmes portent des ensembles de toutes les couleurs . Bref, les longyis sont très pratiques, car on peut facilement les enfiler lorsque nous visitons un temple et retrouver nos pantalons courts après la visite!

7. Il faut se couvrir les épaules et se déchausser partout
Héritage du bouddhisme et coutume de la société birmane, il est d’usage de se déchausser partout, surtout quand vous entrez chez quelqu’un, quand vous entrez dans l’enceinte d’une pagode ou sur les temples de Bagan, etc… Dans la religion bouddhiste, les temples sont des lieux porteurs de vibrations pures de champs magnétiques et électriques à énergie positive. Les temples ont été construits de manière à ce que le plancher soit bon conducteur de ces vibrations positives leur permettant de passer à travers nos pieds pour atteindre notre corps et notre esprit. Il est donc nécessaire de marcher pieds nus pendant que vous entrez dans le temple afin de sentir cette énergie positive. Une autre raison, c’est que les chaussures sont utilisées partout, donc elles ont tendance à obtenir toutes les impuretés comme la saleté et les germes, ce qui est source d’énergie négative. Ils veulent alors protéger l’environnement pur du temple et sa source d’énergie positive.  Même Sophie qui avait une cheville cassée a dû enlever sa botte de marche orthopédique pour visiter les temples.  Elle devait emprunter la chaise roulante de la pagode!

Il faut aussi couvrir nos épaules dans les temples, de même que les genoux. D’où l’importance d’avoir un longyi toujours prêt dans votre sac à dos.

Il y a aussi tout plein d’autres interdictions comme: s’embrasser en public et tout spécialement dans l’enceinte d’une pagode, porter des tee-shirts trop échancrés sur les épaules ou sur le côté, toucher à un moine, marcher volontairement dans l’ombre d’un moine, toucher la tête d’un adulte, s’asseoir plus haut qu’un moine ou qu’une statue de Bouddha, s’asseoir sur une statue de Bouddha pour faire une photographie, tourner la plante des pieds vers quelqu’un (un moine ou une statue de Bouddha), s’interpeller ou crier dans les pagodes, garder ses chaussettes dans une pagode, serrer la main d’une femme, sauf si elle en prend l’initiative.

8. Les motos sont interdites dans beaucoup d’endroits

Malheureusement, les motos sont interdites aux touristes dans plusieurs endroits au Myanmar:

Yangon : il n’y a aucune moto, c’est interdit pour tout le monde, donc c’est la voiture seulement. Pas de tuk-tuk non plus!
Bagan : les motos sont interdites aux touristes, toutefois, il est possible de louer des E Bikes qui sont des scooters qui fonctionnent à l’électricité.
Lac Inle : ici aussi, il est interdit aux étrangers de louer des motos, c’est donc le vélo si vous souhaitez explorer les environs du lac.

9. Volant à droite et voiture (et oui) à droite !
C’est quelque chose de très troublant et unique, mais au Myanmar les volants sont à droite et les voitures sont aussi à droite. Un peu fou comme concept, mais surtout dangereux. Il faut être un champion du monde pour pouvoir conduire en Birmanie, car lorsqu’on veut doubler une voiture, on ne voit rien. Il faut faire confiance à la vie! Pour les autobus, ils sont deux conducteurs, celui qui tient le volant et l’autre dans la porte qui dit s’il peut dépasser ou non.  En plus, la largeur des routes équivaut pratiquement à une seule voie de circulation.  Lorsqu’on rencontre, il faut mettre ses deux roues dans l’accotement de terre.  Quand la route est plus large, ce sont les éléphants qui sont dans le chemin!

 

10. Pays du Chinlon, mais aussi du volleyball
Chinlon appelé « cane ball » en jargon anglo-birman, est un sport traditionnel birman qui se joue avec les pieds à l’aide d’une balle de rotin tressé de 12 cm de diamètre. Le but du jeu est de frapper la balle le plus souvent possible à l’aide de ses pieds ou de sa tête sans utiliser les mains. Pour complexifier le tout, les Birmans jouent avec un filet comme au volley-ball. Le volley-ball est aussi très populaire au Myanmar, nous avons souvent eu la chance de jouer avec les locaux.

 

Catégories : Myanmar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.