La montagne Adam’s peak (ou Sri Pada) s’élève à 2 243 m. Son sommet a la forme d’une empreinte de pied. Chaque religion a son histoire. Les bouddhistes datent l’empreinte à 300 avant J-C, lors du troisième et dernier voyage de Boudha sur l’île. Les hindouistes y voient la trace du passage de Shiva. Les Portugais attribuent l’empreinte à St-Thomas. Les Musulmans, enfin, décrètent que c’est la trace du pied d’Adam lorsqu’il dût se tenir sur un pied par pénitence de Dieu. Alors, c’est une montagne où plusieurs religions convergent afin d’y faire un pélerinage. Nous sommes chanceux, car c’est seulement l’hiver que les milliers de fidèles font l’ascension en pleine nuit à la lumière des torches. L’objectif est d’arriver en haut pour le lever du soleil et assister à la prière du matin. Nous venons ici, car Steve veut gravir la montagne avec les pélerins. Le départ se fait la nuit, il y a 5200 marches à monter et donc 5200 marches à redescendre (14 Km en tout)!

Arrivés au village, il faut se trouver un hôtel pour une seule nuit. Alors, le premier endroit où nous arrête le chauffeur est loin du village, touristique et ordinaire. Nous décidons d’aller voir autre chose plus près du village. Les Français sont d’accord avec moi. Je dis « moi », car je suis la responsable en chef du choix des chambres pendant que Steve surveille les sacs avec le chauffeur.

Nous allons voir l’hôtel le plus central du village. Les chambres sont laides et la douche du type suicidaire (les fils électriques dénudés sortent juste au-dessus de la pomme de douche). Il y a bien quelques touristes qui nous disent que c’est bien et que la bouffe est excellente, mais nous rebroussons chemin. Pendant ce temps, le chauffeur sort une carte de sa manche et présente à Steve une carte d’affaires d’un autre hôtel. Surprise, cela semble être l’endroit de nos rêves! La photo montre une chambre grandiose…

carte d'affaire hotel Holiday inn

Il téléphone et la femme nous dit qu’il y a de la disponibilité et que le prix est seulement 2300 roupies, soit 20$… Nous nous rendons donc tous les 6 à cet endroit. Remarquez le grand panneau publicitaire au dessus de l’hôtel, c’est un cadre et il est placé parfaitement au bon endroit pour que la montagne entre dedans!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est un tout petit resto extérieur, la fille du proprio, qui parle très bien anglais, est celle qui nous fait visiter les lieux. Nous passons par l’arrière du resto, nous descendons un escalier extérieur de béton, nous arrivons dans les cuisines très ordinaires, nous redescendons un autre étage… mon dieu, allons-nous dans un cachot… j’ai peine à imaginer la chambre que j’ai vue sur la carte d’affaires dans un endroit aussi petit et ordinaire…

Finalement, nous débouchons sur une rangée de portes mauves, plus petites que la normale. Est-ce vraiment possible que derrière ces portes minables se cachent des chambres de rêve??? Finalement, les portes s’ouvrent et nous constatons la fausse publicité! Les chambres sont toutes petites, les murs sont d’un vert criard, les moustiquaires suspendus sont rose bonbon, le cadre de porte de la salle de bains est si bas, qu’il faut se pencher pour y entrer… mais la douche est correcte. Je parle avec Maud et Christophe et force est d’admettre que cet hôtel est bien le moins pire des trois et que le prix est bon… Alors, nous disons oui et allons rejoindre Steve pour payer le taxi et emmener les bagages dans notre superbe chambre. Steve ne se doute de rien! Il est certain que nous passerons une nuit doucereuse dans une chambre mielleuse! Nous lui faisons prendre le même chemin que nous pour se rendre en bas… Il n’en revient pas que nous ayons dit oui à cette chambre… Il se dit que les 2 autres devaient être bien affreuses!!!

Sri Lanka 810

Finalement, plus le temps avance, plus nous regrettons notre décision. Christophe se pète le front dans le cadre de porte de la salle de bains et il souffre. On trouve une coquerelle sur le plancher, Steve doit danser la samba pour arriver à la tuer. Ça sent l’humidité et la moisissure, les draps sont malpropres, les oreillers sentent mauvais, bref ça pue et c’est l’horreur!!!

En sortant dehors, je vois un touriste qui se refroidit le front avec une bouteille d’eau froide… lui aussi a sûrement dû foncer tout droit dans le cadre de porte!

Nous allons souper dans leur restaurant. On ne prend pas de risque, on commande des plats végétariens, ce n’est pas le temps de manger de la viande… Mais, le riz aux légumes que Steve a commandé sent mauvais et il décide de ne pas manger. Il se commande la même chose que moi, des nouilles aux légumes qui sont correctes, sans plus.

Nous sommes réellement désespérés d’avoir à dormir ici, mais puisque nous n’avons pas d’autres choix, nous nous résignons. Il est 21h. C’est le temps d’utiliser nos « meat bags », des sacs de couchage en coton très léger qui nous permettront de ne pas toucher aux draps douteux. On descend également les moustiquaires autour de notre lit même s’ils nous écoeurent par leur saleté, car un moustique nous tourne autour des oreilles… Bref, la nuit s’annonce longue et pénible. Il fait très, très chaud, pas question de se dénuder pour dormir, alors nous endurons notre pyjama et nos gilets à manches longues. L’odeur qui se dégage des oreillers m’empêchent de dormir, j’ai peur d’attraper des allergies si je m’endors… Les yeux et le nez me piquent, c’est la même chose pour Steve et Sophie… Je n’ose pas bouger pour ne pas réveiller les millions d’acariens qui doivent vivre dans mon matelas. Je ressasse toujours la même chose dans ma tête: « Est-ce vraiment le moins pire des hôtels que j’ai moi-même choisi??? » Steve pense à la même chose mais n’ose pas m’en parler, c’est certain! Il est minuit quand je m’endors. Steve se réveille avant l’alarme de 2h, il n’a jamais été aussi content de se lever en pleine nuit: il n’aura pas à rester dans cette chambre une minute de plus! Je l’embrasse et je barre la porte derrière lui. Il part avec les Français. Nous dormons jusqu’à 7h30, même si les chants des moines du Sri Prada nous réveillent un peu vers 6h.

Dimanche 4 mars

Finalement, la nuit n’a pas été trop catastrophique. Je pars avec mes filles vers l’entrée de la montagne et commençons un peu l’ascencion dans le but de voir Steve à son retour. On s’achète des bananes et des pâtisseries, car le chemin est bordé de commerces de toutes sortes. Nous montons un peu, cela nous permet d’avoir une idée de ce que c’est. Malgré toutes les personnes qui redescendent, pas de trace de Steve, alors nous retournons à l’hôtel vers 9h30. Il revient finalement à 10h15, tout en sueur, mais en pleine forme! Il nous raconte son pélerinage:

« C’est impressionnant de voir des milliers de gens monter pieds nus ou en sandales, avec des bébés dans les bras ou des bagages sur la tête. Il y avait plusieurs mamies.

Sri Lanka 960 Sri Lanka 860

Tout au long de l’ascension, nous entendons les gens prier, chanter et rire.  C’est très festif comme atmosphère.  Les gens viennent gravir cette montagne en groupe avec leurs amis et en famille.  Fait cocasse pour nous Canadiens, c’est que la plupart des gens ont une tuque sur la tête pour ne pas avoir froid pendant la nuit, mais il ne fait vraiment pas froid (20 degrés environ!).  Remarquez cet homme… soit il ne sait pas du tout comment porter un foulard, soit il a un vilain mal de dents!

Sri Lanka 834

Il y a des kiosques tout au long du trajet, pour manger, boire, acheter des objets religieux ou des objets tout à fait inutiles pour la rando en montagne comme des toutous, des vases ou des affiches de bébés!

Sri Lanka 816

Sri Lanka 836

Sri Lanka 845

Sri Lanka 874

On s’attarde beaucoup pour prendre des photos et vivre le moment présent avec ces gens, mais la réalité nous frappe, car il ne faut pas oublier que des milliers de gens convergent tous vers le sommet pour le même objectif, soit le lever du soleil.  Donc, nous décidons d’accélérer le pas, car il n’y aura pas de place pour tout le monde en haut!  En effet, on arrive tout près du sommet et on constate les « dégâts ».  C’est bondé de gens déjà.  Il y a deux voies d’accès.  Une pour monter, qui ne bouge pas tellement il y a de gens et l’autre pour descendre où il n’y a personne.  Alors, on décide de tricher un peu en empruntant la voie de descente pour monter.  Oups! Nous nous faisons critiquer, c’est gênant un peu, mais il faut ce qu’il faut… nous dirons un chapelet de plus tantôt!!!  Enfin, nous arrivons au sommet à temps pour le lever du soleil. Magnifique. Une vue à couper le souffle.

Sri Lanka 885

Mais il n’y a pas juste la vue qui coupe le souffle, il y a des milliers de gens qui tentent de se frayer un chemin.  S’il pouvait monter l’un sur l’autre, je suis certain qu’il le ferait. Nous essayons de bouger de notre position. Impossible!  c’est fou comme il y a des gens. Au début je me disais que mes filles et Steph auraient aimé la rando, mais là, avec tous ces gens, je crois que cela aurait été stupide d’apporter mes filles dans ce bordel.  Les gens poussent beaucoup, mais rien ne bouge. Après un pélérinage tranquille rempli de paix et d’humilité, une fois rendus en haut, c’est chacun pour soi et Kill them All, la vraie lutte de la WWF. Si au moins j’étais du gabarit de Dino Bravo ou de Hulk!!!  Oh! tout à coup, après 30 minutes de poussées humaines pour franchir 30 cm, nous constatons tous que les gens sont ici pour regarder le lever du soleil et prier… donc pourquoi ne pas aller de l’autre côté de la montagne où on ne voit pas le soleil.  Plan parfait, mais comment s’y rendre?

Sri Lanka 894 Sri Lanka 902

Finalement, vers 6h00, les prières des moines bouddhistes débutent, tout le monde se concentre et c’est alors qu’on trouve une brèche….Vite, vite, vite on réussit à se rendre de l’autre côté. Tel qu’anticipé, il n’y a pratiquement personne.  On y voit un rassemblement de gens qui prient autour d’un feu et d’autres qui allument des lampions.  Fait à noter, de ce côté de la montagne, on peut constater un drôle d’effet d’ombrage.  Habituellement, l’ombre d’une montagne est vers le bas, mais ici on voit l’ombrage du Pic d’Adam vers le haut.  Sûrement un autre truc religieux!!!

Sri Lanka 935

Sri Lanka 915

Sri Lanka 912 Sri Lanka 937

Sri Lanka 939

Sri Lanka 907 Sri Lanka 945

Les prières se terminent et nous décidons de redescendre.  C’est le retour à la normale, fini le chaos de la foule! On décide de prendre notre petit-déjeuner dans l’un des stands visités cette nuit. La dame, avec ses deux garçons, avait accepté l’une de nos séances de photos. Nous avions adoré son sourire, et ses crêpes semblaient excellentes, donc nous nous étions promis d’y retourner.  Finalement, les crêpes étaient délicieuses et nous avons bien fait de nous y arrêter.  Vous imaginez tout le travail de ces gens qui ont les kiosques…  Ils doivent transporter à pied leur matériel (gaz, bouffe, table, armoire…).  De plus, ils y travaillent 24h sur 24h. Elle méritait bien que nous l’encouragions!!!

Sri Lanka 957

Au retour, nous reparlons de notre piteux hôtel et nous arrivons avec cette conclusion. Les gens locaux ne dorment pas dans les hôtels, mais dorment dans l’autobus ou la minivan qui les ont emmenés jusqu’ici. Quand ils reviennent, ils se brossent les dents dans une source d’eau, se lavent et attendent dans le véhicule que les autres soient revenus! C’est pourquoi le choix d’hôtels est très ordinaire: il n’y a pas une forte demande. Seuls les touristes ont besoin d’une place pour dormir!

Somme toute, c’est une expérience à faire que je recommande à tous, mais pas aux enfants. Pas parce que c’est difficile, mais parce qu’au sommet il y a trop de gens qui poussent. »

À vous de juger en regardant le court extrait suivant de cette ascension inoubliable!

Il est temps de faire nos bagages et de partir d’ici au plus vite! On repart en minivan avec nos amis, pour se rendre à la gare de train de Hatton à 11h30. Mais notre conducteur prend du temps à partir, alors on arrive en retard à la gare. On en profite donc pour aller dîner tranquillement. On prend 2 tuktuks pour nous emmener au village et les 2 chauffeurs gardent nos gros sacs pendant qu’on mange au seul restaurant du coin « convenable » pour des voyageurs (selon nos chauffeurs). Il y a même une salle de bains cadenassée qu’on ouvre seulement pour nous! C’est la moins « odorante » également!

On retourne à la gare pour 14h30, mais le train arrive en retard, à 15h. C’est la course pour embarquer dans un train déjà très plein! Christophe et Steve prennent chacun un wagon différent dans le but de nous trouver une place tous ensemble, mais aucun d’entre eux ne trouve une place assise, alors on est foutu! On avance avec nos gros sacs sur le dos dans tout ce brouhaha, le train part, il ne faut pas tomber, ça brasse beaucoup! On avance tous les 6, on traverse un wagon, c’est assez épeurant de voir le chemin de fer sous nos pieds … On se rend à la cantine. C’est un wagon sans siège, on a donc de la place pour mettre nos sacs par terre et on s’accote sur la table. Il y a 2 grand-mères qui dorment par terre et plusieurs enfants qui nous regardent. C’est assez ordinaire de voyager ainsi, car on ne voit rien du paysage puisque nous sommes plus hauts que la fenêtre. Et ce trajet de train est décrit dans les guides comme étant le plus beau du Sri Lanka.

Sri Lanka 999

Sri Lanka 967

Sri Lanka 970

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sri Lanka 982 Sri Lanka 979

Sri Lanka 996

Mais nous sommes chanceux et au premier arrêt, des gens sortent et les gars vont nous trouver une place assise! Yé! Nous avons beaucoup de plaisir à discuter avec nos amis, ils sont vraiment gentils. Nous sommes un peu tristes lorsqu’ils nous quittent en moitié de chemin pour continuer leur voyage dans une autre direction que nous.

Sri Lanka 972

Nous arrivons à Haputale vers 18h, nous sommes fatigués et affamés. C’est bien beau grignoter des chips et des biscuits, mais notre estomac a besoin de quelque chose d’un peu plus consistant.

À notre descente du train, Ali, le proprio de l’hôtel le plus recommandé dans notre guide (Sri Lak View Inn), attend des visiteurs qui ne se présentent pas, alors nous embarquons avec lui. Il nous donne une chambre pour 5 qui semble correcte pour 3000 roupies. Nous sommes tellement épuisés que nous acceptons et allons commander un repas dans leur resto pour que ce soit prêt le plus rapidement possible. Le temps de prendre notre douche, d’entendre l’appel à la prière de la Mosquée du village, de se décourager en pensant que ça va nous réveiller le lendemain matin et le souper est prêt!

À 20h15, il est temps de se coucher. Sophie a froid, alors je la réchauffe en dormant avec elle. Encore une fois, nous sommes découragés de notre choix de chambre… la moisissure, la saleté, toutes des choses que nous n’avons pas décelé… Puisque l’hôtel était recommandé dans notre guide, on ne s’est pas méfié. Mais Sophie éternue, nous avons le nez qui pique.. Nous avions prévu rester ici 3 nuits, mais ce ne sera pas possible. Nous devrons perdre encore du temps demain pour trouver mieux… Il faudra raffiner notre technique de recherche de chambre propre!

Catégories : Sri Lanka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *