Vendredi 1er mars 2013

Encore une belle nuit. Ce matin, nous retournons pour déjeuner au Yoghurt House.

À 7h30, Aya n’est pas encore là (elle viendra en moto avec son papa). Nous mangeons un excellent yogourt et le bébé finit par arriver. Les filles vont la voir. La dame à qui nous avons donné un collier arrive au moment où nous allions partir. Elle porte encore son collier et nous avoue qu’elle n’a pas voulu l’enlever pour dormir, car il est trop précieux pour elle! Nous faisons des accolades et faisons nos adieux! Sophie a de la peine de les quitter…

Philippines 630

Nous partons avec Dave, le chauffeur privé que nous avons trouvé pour faire la route sinueuse jusqu’à notre prochaine destination: Banaue, ville entourée de rizières en montagne. Il nous faudra environ 3 heures pour faire la route entre Sagada et Banaue.  En route, nous faisons quelques arrêts photos, car le paysage est très beau!

Philippines 641

Nous arrêtons également en haut d’un col, pour admirer la vue, lors de notre arrêt, nous rencontrons une famille qui a un petit marché.  Leurs enfants sont adorables et nous décidons d’y passer un peu de temps.

Philippines 644

Philippines 649

Nous arrivons, enfin à Banaue. C’est une grosse ville, remplie de tricycles, de jeepneys et de bruits. (à Sagada, les tricycles étaient interdits, donc ville beaucoup plus tranquille).  Nous regardons 4 hôtels avant de prendre le moins pire! Et oui, on ne peut pas toujours avoir le jackpot!

Philippines 949 Philippines 761

Après le dîner, nous prenons un tricycle qui nous emmène au point de vue de la ville.

Philippines 729 Philippines 757

Wow! Vue superbe sur les rizières. Clic! Clic! On prend des photos. Steve et les filles vont marcher sur les étroits petits chemins des rizières pendant que je me ferme les yeux de peur de les voir tomber. Dur, dur d’être une mère!

Philippines 693

Philippines 671

  Philippines 667  Philippines 702

Philippines 681

Philippines 677

Philippines 696  Philippines 727

 

Avant le repas du soir, nous visitons la ville, allons marcher sur le pont suspendu tout juste en bas de notre hôtel et nous partons à la recherche d’un chauffeur pour notre journée de demain: la visite des rizières de Batad.

philippines 760 a

Philippines 767   Philippines 760

Philippines 777  Philippines 775

Souper tranquille et dodo dans notre chambre hôtel un peu moisie. Sophie regarde le ciment du plafond qui commence à être tacheté par la moisissure et dit que le ciment est passé date! Si vous pensiez que votre salle de bains était à refaire, vous n’avez pas vu notre superbe salle d’eau! C’est intéressant d’y prendre sa douche et de regarder les fourmis qui se promènent à la queue leu leu sur le muret de céramique! Pour quelqu’un le moindrement habile, il serait aussi possible de se brosser les dents en même temps, car l’évier est à une très courte distance de la douche.

Philippines 665  Philippines 666

Samedi 2 mars 2013

7h30, nous partons avec le chauffeur de Jeepney trouvé la veille. Un couple de Coréens prend place avec nous. Direction Batad. Les rizières de Batad ont été proclamé Patrimoine Mondial par l’Unesco. Selon plusieurs personnes, ce village pourrait être nommé 8ème Merveille du Monde!  Batad est la principale raison pour laquelle nous sommes venus dans le nord. Espérons que cela vaudra le coup de s’être donné autant de misère!

Sur la route, le chauffeur nous arrête à 2 beaux points de vue, sur d’autres rizières en montagne.

Philippines 786

Philippines 785

Nous roulons ensuite une heure sur une route sineuse et cahoteuse. Quelques sections de la route sont en terre, certaines en boue, certaines en ciment. Il y a beaucoup d’éboulis qui bloquent des parties de route. Bref, une heure plus tard nous arrivons à l’endroit où le camion ne peut plus continuer, c’est l’heure de marcher! Notre chauffeur nous attendra toute la journée, ici.

Il y a quelques kiosques de nourriture et celui que je remarque tout de suite est celui avec la petite pancarte: location de bâtons de marche! Je suis sauvée! Pour 10 pesos (25 sous), je pourrai sauver mes genoux qui me font souffrir dans les descentes!

Philippines 790

Nous commençons la randonnée dans un sentier en forêt qui descend tout le long. C’est un mélange de palmiers, d’immenses fougères et de pins. Nous rencontrons un petit serpent qui nous regarde en sortant la langue! Le premier de tous nos voyages. Steve le tasse doucement avec mon bâton, pendant que nous sommes cachées toutes les 3 derrière lui!

On marche pendant 45 minutes avant d’arriver aux premières habitations dans la montagne et au poste d’entrée: frais de 1$ par adulte. Nous apercevons pour la première fois les magnifiques champs de riz qui recouvrent les montagnes avec le petit village juste au centre. C’est trop beau! Nous n’y avons pas encore marché que nous savons que ça valait le coup d’y venir et de faire tous ces efforts!

Philippines 807

Philippines 806

Philippines 795  Philippines 825

Évidemment, nous ne faisons jamais les choses comme la majorité des gens, et nous partons faire le tour complet de la montagne qui nous mènera au sommet des terrasses pour pouvoir goûter à toutes les vues possibles! La bordure sur laquelle nous marchons n’est pas en boue comme toutes les autres, mais en ciment, ouf! C’est moins stressant, déjà que c’est très étroit. Plus nous marchons, plus la voie d’accès se rétrécit. Nous devons constamment vérifier que nous nous dirigeons au bon endroit, c’est-à-dire le chemin le plus simple qui nous mènera où nous voulons. Le paysage est magnifique et nous prenons plusieurs photos. Mais plus le temps passe, plus le vertige commence à gagner Sophie. Pour ma part, c’est la même chose, mais puisque j’ai mon bâton, je n’ai pas trop de stress. J’ai toujours un point d’appui. Audrey ouvre la marche et adore ces petits chemins qui ressemblent à une poutre de gymnastique! Il faut dire qu’à notre droite, ce sont les rizières en bas, soit une hauteur d’environ 10 pieds. À notre gauche, c’est la montagne, mais aussi un petit canal qui coule et qui suit notre bordure de ciment d’environ 12 pouces de large… Donc, il ne faut pas tomber!

Philippines 837

Sophie tient maintenant Steve pour marcher: elle est en arrière de lui et lui tient les mains. C’est la stratégie trouvée pour la remettre à l’aise.

Philippines 862

Philippines 835

On s’arrête pour filmer et prendre une pause. Steve sort quelque chose de ses poches et échappe son argent dans la rizière en bas de nous!!! Nous rions de sa maladresse. Heureusement, j’ai mon bâton. À force de tâtonnements, Steve finit par pousser son argent à l’extérieur de l’eau, au bout de la rizière, pour la récupérer! Toutes ces prouesses pour 200 pesos, soit 5$!

Philippines 852  Philippines 854

Philippines 841

On continue. Bon, le chemin s’arrête, il faut descendre en escalade une section de 20 mètres sur des pierres, ou on rebrousse chemin et on reprend la bordure de 12 pouces à flanc de montagne. Ok. On se fait un plan: Steve descendra avec une fille à la fois. C’est Audrey en premier: elle est toute excitée, elle adore! Puis le tour de Sophie, elle le réussit très bien! Et enfin mon tour, je n’ai même pas eu peur! Ouf! On va l’avoir!

Nous sommes maintenant revenus dans un chemin standard, ce sont de petits escaliers en ciment! Reste que c’est très abrupt et Sophie continue de suivre Steve dans le dos et de lui tenir les mains. Elle ne panique pas, mais cela la rassure de marcher ainsi.

Philippines 873

Philippines 883

Philippines 893

Tiens, une petite plante qui nous sourit!

Philippines 887

Nous arrivons enfin dans le petit village au centre des rizières et nous allons voir une famille qui jouent dehors. La femme est enceinte jusqu’aux yeux! Mon dieu que je ne voudrais pas être enceinte ici, à une heure de marche de l’endroit où on peut prendre une voiture! Bon. Elle a une fille de 4 ans, un garçon d’un an les fesses à l’air, une fille de 11 ans et un autre garçon de 13 ans qui démêle des grains de riz. C’est ici que nous donnons des jouets, un pyjama et un collier.

Philippines 906

Philippines 927

Philippines 921

Philippines 915

Nous repartons nous promener dans le tout petit village d’environ une dizaine de maisons, mais à part des poules, des poussins et des chiens, nous ne faisons pas d’autres rencontres.

Philippines 914

Philippines 946

Il est midi 30. Nous avons faim. Nous repartons pour trouver l’hôtel-restaurant recommandé dans notre guide de voyage: « Simon’s restaurant ». Il est reconnu pour sa super pizza, alors nous remontons toutes les petites marches en ciment, car il est situé dans la colline. Nous sommes tous en sueur lorsque nous arrivons enfin! Il est 13h40. Simon est là et nous choisissons sa pizza aux légumes et au thon: il faut bien manger des protéines si nous voulons récupérer notre énergie pour pouvoir remonter la montagne jusqu’en haut. Le cuisinier fait sa propre pâte. Il coupe des fèves vertes en petits morceaux, des carottes, des piments rouges. Il fait des petites tranches de fromage et met des gouttelettes de sauce au ketchup en guise de sauce! Il ajoute le thon et c’est prêt. C’est très différent comme pizza, mais c’est très bon. Nous buvons chacun un Sprite.

Nous avons le temps de récupérer, d’aller aux toilettes, de nous laver les mains et de nous remettre de la crème solaire. Nous regrettons de ne pas dormir dans ce guesthouse. Les chambres sont belles et propres, et le patio du restaurant donne une vue magnifique sur les terrasses. Nous aurions soupé ici à la chandelle et à la belle étoile, cela aurait été trop cool, mais malheureusement nous avions mal interprété notre guide de voyage qui décrivait Batad. Nous pensions que nous devions dormir chez l’habitant, comme nous avions fait au Pérou. Nous ne voulions pas revivre un repas qui ne goûte rien, une chambre sans toilette, un matelas en paille qui sent l’étable, bref nous avons eu peur pour rien. Nous repartons déçus de ne pas dormir ici, mais heureux d’avoir découvert ce magnifique endroit, que nous vous conseillons.

Philippines 937  Philippines 944

Philippines 943

Il faut maintenant refaire la randonnée en forêt, mais cette fois-ci, on monte! Il fait chaud, mais nous rencontrons pleins de villageois qui redescendent avec de lourds paquets sur les épaules, sur la tête ou dans des paniers. Cela nous motive et nous arrêtons de nous plaindre!

Il est 16h lorsque nous rejoignons notre chauffeur qui nous attend patiemment! Nous sommes encore en sueur, exténués, mais heureux de cette belle aventure! Nous sommes tous les 4 d’accord pour dire que Batad mériterait le titre de 8ème Merveille du monde!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De retour dans la pollution de Banaue, nous prenons une bonne douche dans notre superbe salle de bains! Il n’y a pas beaucoup d’eau, mais nous arrivons à tous nous laver! Si jamais vous avez le goût de vous sentir en voyage, c’est très simple et cela ne vous coûtera rien. Vous n’avez qu’à prendre votre douche et à tourner le robinet de seulement 1/16 ème de tour! Vous vous laverez avec un filet d’eau, c’est sublime!

Juste quand nous finissons de nous laver avec ce mince filet d’eau, l’électricité arrête de fonctionner dans le village et nous sommes très heureux que cela ne soit pas arrivé lorsque nous avions du shampoing dans les cheveux.

Nous soupons à la chandelle, au resto, puis nous finalisons nos bagages et nous sommes au lit à 20h15.

 

Dimanche 3 mars, 2013

Les journées se suivent, mais ne se ressemblent pas! Aujourd’hui, nous quittons les montagnes et retournons à Manille pour prendre un avion et changer d’île.

Nous déjeunons rapidement et à 7h nous partons en van privée pour 1h40 de route sinueuse. Le chauffeur de taxi nous débarque au premier village où passent les autobus. Chanceux, un bus arrive au moment même où nous descendons. Vite! Vite! Sophie va dire au chauffeur de nous attendre!

Encore plus chanceux, il ne reste que 4 places. Encore plus chanceux, Sophie a le premier siège en avant! Moins chanceux, Steve est dans la dernière rangée entre 4 personnes. Audrey et moi arrivons à nous asseoir ensemble, grâce à la gentillesse d’un homme qui accepte de changer de place.

Philippines 950

Il est 8h40. Nous pensons avoir environ 7-8 heures de route. Mais la chance n’est pas de notre côté cette fois-ci, il y a du traffic en montagne avec les gros camions de marchandise et la construction sur le chemin. Il y a aussi 4 ou 5 arrêts en cours de route pour les pipis et la bouffe. Nous arrivons donc à Manille, la capitale, à 18h00!!!

Après notre plus belle journée du voyage d’hier, voici que nous venons de vivre la journée la plus plate!

L’hôtel que nous choisissons est situé directement au terminal d’autobus. Et il est à seulement 20 minutes de l’aéroport. La réceptionniste nous avertit de ne pas sortir nous promener dans les alentours le soir, car c’est trop dangereux. Steve sort seulement au dépanneur et se fait offrir toutes sortes de choses par toutes sortes de monde!

Nous avons tellement mangé de « cochonneries » en route, que nous n’avons pas faim pour souper.

Steve décide de bien terminer cette journée en nous appelant une massothérapeute à domicile! Elle arrive vers 20h et nous masse 30 minutes chacun. 18$ pour la famille! Elle a une technique un peu « raide »: elle est debout sur le lit et plie presque les filles en deux, comme des bananes! Les filles sont crampées et ont hâte de me voir dans cette position! Mais Lorsque c’est mon tour, je lui dis: « No stretching, please! » Et tout se passe bien!  Il est 22h15 lorsqu’elle part et nous nous endormons sur le champ!

Philippines 952

Catégories : Philippines

2 thoughts on “Batad: rizières en terrasses des Ifugaos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *