Les filles se réveillent plus tôt et vont sur le balcon faire des devoirs. Nous déjeunons et partons après avoir fait nos salutations aux membres du personnel, tous très gentils.

Aujourd’hui, nous continuons notre route pour nous rapprocher tranquillement de l’aéroport. Le but: ne pas faire toute la route la dernière journée!

Le chauffeur de tuktuk nous emmène à la gare et nous aide à trouver un bus pour Matara. Il nous renseigne mal et on embarque dans celui qui fait un détour et qui arrête tout le temps. On perd 1 heure… On rechange de bus à Matara et on repart pour Ahangama.

Un tuktuk nous fait visiter les hôtels, mais ils sont complets, ou mal situés ou n’ont pas de plage… finalement, nous allons à Kabalana Beach Hotel. www.kabalana.com/

Ici, c’est une place de surfers. C’est la première place où nous cotoyons autant de voyageurs, reste que c’est beaucoup plus tranquille que Unawatuna ou Hikkaduwa.

Nous mangeons de la pizza, les prix sont beaucoup plus chers ici que partout ailleurs au Sri Lanka. Mais c’est ça la vie!

On passe le reste de la journée à la piscine.

Sri Lanka 1448d

Nous marchons sur la plage à la recherche des pêcheurs sur bâtons (stick fishermen), mais ne trouvons que des bâtons vides avec des goélands perchés au bout. Avec le coucher de soleil, c’est quand même très beau.

Sri Lanka 1376

Deux femmes qui vivent sur le bord de la plage sont très déçues pour nous qu’il n’y aient pas de pêcheurs. Elles en cherchent mais n’en trouvent pas. Il y a également 4 femmes asiatiques qui sont là et qui mitraillent avec leurs caméras la scène vide. Les pêcheurs chargent de l’argent maintenant quand ils se font photographier. Cela aurait été une soirée payante pour eux!!!

Steve a alors une idée. Il décide d’aller faire le pêcheur! Un jeune homme lui apporte une perche en bambou et Steve se dévoue pour les 4 touristes qui sont comblées de pouvoir prendre une photo d’un « pêcheur »!

Sri Lanka 1397

Sri Lanka 1405

Sri Lanka 1406

Après le souper, nous allons nous coucher, mais l’air climatisé ne fonctionne pas. Seul le ventilateur nous fait un peu d’air, et dieu sait qu’il fait très chaud… Les employés tentent de le remettre en vie, mais en vain… Ils nous offrent une autre chambre, mais ça pue le gaz et il ne fait pas plus frais. Je préfère mourir de chaleur que d’empoisonnement au gaz. :O)

On se couche finalement très tard, il fait chaud.

Lundi 12 mars

Surprise! L’air climatisé s’est mis à fonctionner en pleine nuit et nous avons failli mourir de froid. Tiens, je n’avais pas pensé à cette option! À minuit, j’ai dû arrêter le ventilateur et donner les pyjamas à tout le monde. Sophie grelottait.

C’est le bruit des klaxons d’autos qui nous réveillent vers 5h30. Il n’y a toujours pas de pêcheurs en vue sur la plage. On pensait qu’ils étaient là très tôt le matin. Déception.

Sri Lanka 1448a

Sophie et Audrey se font 2 amies Russes : Eva, 11 mois et Stefanie, 3 ans. Elles passent la journée avec elles et leur maman qui est en voyage sans son mari. On profite également de la plage pour faire du body surf.  C’est l’endroit rêvé pour pratiquer le surf, les vagues sont parfaites!  Tous les voyageurs de l’hôtel et des hôtels avoisinants sont ici pour pratiquer ce sport.  Les journées passent vite avec cette mer chaude.

Sri Lanka 1448c

Nous allons souper dans un autre hôtel pour faire changement. En chemin, nous rencontrons un homme qui nous propose un bon prix pour nous emmener à l’aéroport demain: 8500 roupies au lieu des 12000 que nous demande l’hôtel. Il nous dit que son ami a une minivan climatisée et pourrait nous conduire à Colombo. Il tente de le joindre par cellulaire mais cela ne fonctionne pas. Nous lui disons que nous voulons réfléchir à sa proposition en mangeant et que nous repasserons à sa maison après souper. Pendant ce temps, il pourra parler à son ami. Il nous explique où il habite, et nous continuons notre chemin vers le resto.

Au restaurant, tout le monde fume, et même si on est dehors, c’est un peu dérangeant pour nos filles, qui veulent partir! On réussit à les convaincre que nous n’allons pas mourir même si nous respirons la fumée de cigarette… :O)

Au retour, nous décidons d’aller retrouver notre chauffeur potentiel à sa maison. Il fait noir comme sur le loup et sa maison est dans le fond d’un rang, mais on le trouve. Il y a toute une famille à l’intérieur: grands-parents, tantes, sa femme et 3 enfants. La maison est grande et tout le monde vit là! Ils veulent absolument qu’on s’assoit sur leur divan, alors on s’assoit! Nous refusons le thé, par contre, en prétextant que nous voulons nous coucher tôt pour notre dernière nuit. Il nous confirme que son ami accepte de nous reconduire à l’aéroport pour 8500 roupies, alors nous confirmons notre départ avec lui, demain à 17h. Ainsi, nous aurons une journée complète pour profiter pleinement de la plage.

De retour dans notre chambre, l’air climatisé ne fonctionne toujours pas, mais nous avons espoir pour la nuit!!!

Mardi 13 mars

Finalement, l’air climatisé n’a jamais fonctionné, mais nous sommes toujours vivants! :O) Le réveil s’est fait tôt, car Audrey s’est cognée la tête sur le bord du lit à 6h du matin!!! Oui, ça réveille très bien!

Au déjeuner, il y a un lapin qui se promène autour des tables pour manger. Certaines personnes lui donnent de la laitue. Il y a aussi un coq, un singe, des écureuils, une tortue, des corneilles et 3 chiens (cocker, dalmatien et danois). Quand même tout à fait normal d’avoir ces animaux dans un hôtel sur le bord de la plage!

Vers 9h, nous retournons voir les enfants dans la maison d’hier soir. Nous leur apportons tous les petits jouets que nous avons encore dans notre sac, ainsi que des vêtements. C’est notre dernière chance de les donner et les petites filles sont très contentes! Nous reconfirmons également l’heure avec notre chauffeur…c’est bien important de confirmer plusieurs fois…histoire de s’assurer de s’être bien compris, c’est le jour de notre départ et nous sommes loin de l’aéroport… Ce serait triste de manquer notre avion pour une histoire de langue!

Sri Lanka 1424

Ensuite, nous allons au village voisin en tuktuk et nous apercevons, en route, 3 pêcheurs bien installés sur leur poteau! Enfin!!!

On en profite pour aller leur jaser et prendre des photos. Il nous montre leur prise: un poisson perroquet.

Sri Lanka 1431

Sri Lanka 1428

Les pêcheurs grimpent les filles sur les bâtons en prenant bien soin d’elles, sans les mouiller! Évidemment, ils nous demandent de l’argent à la fin de tout ça. Nous avions entendu dire que les pêcheurs sur échasse demandaient maintenant toujours des sous pour les photos, car ils ne font pas assez d’argent avec la pêche. Nous acquiesçons donc à leur demande, mais ne donnons pas le montant exagéré qu’ils veulent nous soutirer.

Sri Lanka 1439

Sri Lanka 1448 Sri Lanka 1445

Sri Lanka 1443

Sri Lanka 1447

Vidéo de notre rencontre avec les pêcheurs.

 

Nous allons acheter des biscuits, du thé, des croustilles, bref nous faisons nos dernières emplettes avant le départ. Nous revenons à l’hôtel vers 11h30 et le chauffeur nous demande, à son tour, un prix exorbitant pour la promenade. Nous avons fait l’erreur de ne pas négocier le prix avant de partir, alors on se retrouve dans cette situation. Nous le négocions et trouvons un terrain d’entente, mais ça finit toujours mal une rencontre!

Nous dînons, nous faisons nos sacs et un petit dodo d’après-midi avant de retourner se baigner une dernière fois vers 15h. Les filles jouent avec les Russes et Steve va dans la mer faire du body surf.

Nous soupons et Steve retourne chez notre gars une troisième fois pour s’assurer encore une fois que son ami viendra nous chercher à la bonne heure. Ce n’est pas que nous n’avons pas confiance, c’est plutôt la communication en anglais qui est approximative!

Tout est beau, la minivan arrive comme prévue à 18h10. Le gars a décidé de nous accompagner pendant le voyage. L’air climatisé fonctionne dans le véhicule, ouf!  Après 30 minutes de route, nous embarquons sur la nouvelle autoroute de 116 km. Nous parlons du tsunami de 2004 avec eux et ils nous expliquent la peur que tout le monde a eu lorsqu’ils ont vu cette immense vague arriver sur leur maison ou sur eux. Ils nous parlent aussi de la guerre qui a duré 30 ans. C’est très intéressant, car le chauffeur parle un bon anglais. Nous apprenons plus de choses sur le Sri Lanka pendant cette discussion que pendant toute la durée de notre voyage!

Après 1h10 de tranquilité sur l’autoroute (nous sommes pratiquement seuls à l’utiliser), nous arrivons dans le bordel de Colombo! Nous sommes heureux de ne pas conduire. Dans la noirceur, cela nous paraît encore pire. Nous arrivons finalement à l’aéroport peu avant 22h, tout est parfait. Nous remercions nos conducteurs et leur faisons nos adieux. Adieu Sri Lanka! Adieu Sri Lankais! Merci pour tous vos sourires, nous nous sentions en sécurité chez vous et nous avons vécu des moments inoubliables!

Spiritualité, Sri Lanka

Catégories : Sri Lanka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *