Fête du Travail, ici. On se réveille vers 5h45. On déjeune à 6h30 et on paye Jenny pour nos 3 nuits. Elle nous donne 4 barres de chocolat. On fait nos adieux, je sèche mes larmes, quelle gentille dame, tellement attentionnée. Vous auriez dû voir son visage lorsqu’Audrey, le 1er matin, lui a demandé: « Me gustaría un chocolate caliente, por favor! » ( Je voudrais un chocolat chaud, svp). Elle lui aurait donné la lune si elle lui avait demandé!

On se rend en taxi au terminal d’autobus. Départ pour Cusco à 8h30. L’autobus n’est pas terrible (San Luis): ça pue, les sièges sont loin d’être confortables et nous en avons pour 6h30… J’ai envie d’aller aux toilettes, mais je me retiens, car c’est sale et ça bouge beaucoup trop.

Heureusement, le paysage est extraordinaire et nous fait oublier tous nos inconforts. Nous sommes entourés de montagnes. Nous croisons des lamas, des alpagas, des moutons. C’est l’altiplano. C’est beau!

Perou 2010 464 Perou 2010 459

Perou 2010 466

Nous finissons par arriver à 15h00. Nous sommes affamés.  Il y a un arc-en-ciel pour nous accueillir!

Perou 2010 468

La ville de 350 000 habitants est plus basse en altitude que Puno (3400 m), donc pas de problème. Les alentours du terminal d’autobus ne sont pas très charmants, mais le taxi nous amène rapidement dans le beau quartier, et là, c’est vrai que c’est magnifique!

Nous nous rendons à un hôtel recommandé par Jenny, le Sumaq Tikaq. Mais ils sont en rénovation… Elly, l’homme de la place, est très gentil et nous organise quand même une chambre. Il apporte un 3ème lit pour nous. Il fait froid dans la chambre, je n’arrive pas à m’imaginer ce que ça doit être l’hiver.

On se dépêche d’aller manger 3 sandwiches au jambon à la meilleure pâtisserie du coin!

On se promène dans la ville bondée de gens jusqu’à 18h00. C’est la première ville où nous voyons autant de touristes. Je fais de l’internet pendant que les filles boivent un chocolat chaud.

Perou 2010 469

Perou 2010 472

On revient à l’hôtel vers 20h15, les filles jouent sur le lit et en se laissant tomber sur son oreiller, Sophie se « pète » la tête très, très solidement sur la petite tête de lit!!! Elle pleure de douleur. Mais il n’y a pas de sang, donc pas besoin de points de suture!

On demande de la glace à Elly, mais il nous dit que l’aloès serait mieux pour les bosses! Il revient avec un gros couteau de boucher et un morceau de la plante.
Nous la plaçons derrière sa tête, et pour la faire tenir pour la nuit, nous lui entourons la tête d’un superbe bandage beige qui lui arrive presque sur les yeux! Elle se regarde dans le miroir et là, elle se met à rire, mais à rire… ça n’avait pas de sens. Puis, elle pleurait. Puis, elle riait. On aurait dit qu’elle était devenue complètement débile! Mais, tout est revenu dans l’ordre après 10 minutes!

Perou 2010 474

Catégories : Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *