Jour 19

Aujourd’hui, le matin est un copier-coller d’hier : déjeuner ordinaire, plage, bouée (chaise flottante) et marche.  Lors de notre marche matinale, nous nous rendons au village de pêcheurs qui est au bout de la plage.  On y voit des millier de poissons qui se font sécher sur un filet bleu étendu sur le sable blond.  Les femmes y font la sélection des meilleurs prises.

Quand les hommes ont terminé leur pêche, ils offrent des tours en bateau pour les touristes pour aller voir les récifs. Pour la première fois, nous décidons de ne pas embarquer dans leur tour.  Plusieurs touristes nous ont dit que les coraux sont lavés et brisés et que ce n’est pas le top!  Partir 3 heures en bateau n’est pas l’idéal et nous souhaitons nous reposer.

Nous retournons dîner au restaurant d’hier soir. Calmars, crevettes et poisson. Miam! Piscine dans l’après-midi.

En fin de journée, Sophie n’a pas le goût de remarcher pour aller à la plage. Steve trouve une solution géniale : il prend un des vélos gratuits de l’hôtel, Sophie s’assoit dessus et lui, il marche à ses côtés tout en la poussant. Bon! Je ne vous dis pas que Sophie est très fière d’avoir l’air d’un enfant de 5 ans qui ne sait pas pédaler, mais ça fait tout de même son affaire de ne pas avoir à marcher! On se tient tout près avec ses béquilles pour que les gens comprennent qu’elle est blessée!

Les gars sont encore là pour jouer au beach-volley. On a encore beaucoup de plaisir avec eux et le coucher de soleil est toujours aussi magnifique!  Ils sont bien triste d’apprendre que c’est notre dernière soirée et que demain nous devons retourner a Rangoon.

Pour souper, nous décidons de sortir un peu plus loin et de manger de la pizza. Il faudra prendre un taxi ou encore, si c’est possible, faire du Pékin Express. Ce qui veut dire, pour ceux qui ne connaissent pas l’émission, « se quêter un lift » ou pour ceux qui ne comprennent pas l’expression : « obtenir une promenade gratuitement »!

En sortant du terrain de l’hôtel dans la noirceur, nous faisons un geste de la main aux voitures qui passent. Et nous avons la chance d’arrêter un petit tuktuk camion d’un autre hôtel qui décide de nous embarquer et de nous emmener gratuitement à la première pizzéria! Yé! Défi réussi!

Nous nous régalons de pizzas et au moment où nous sortons du restaurant et que nous nous apprêtons à user de la même stratégie, le même monsieur repasse dans le sens inverse, en direction de notre hôtel, et sans qu’on ait le temps de lever la main, il arrête et nous embarque! Trop drôle! Et aussi, trop facile ce défi!

Catégories : Myanmar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.