Dès notre réveil, nous apercevons par la fenêtre du train, le désert.  Nous sommes maintenant dans une région plus désertique, et la température est bonne (25c – 30c). Enfin!  On met de la crème solaire pour la deuxième fois du voyage!

Voici notre hôtel, Singhvi’s Haveli, www.singhvihaveli.com , vieux de 500 ans, situé dans la ville de Jodhpur, surnommée la Ville bleue. Nous avons une belle chambre avec un salon et 4 lits. On se sent comme dans un palais.  En plus, il y a un bon restaurant végétarien, ce qui nous permet de rester relax à l’hôtel pour les repas. Ça nous fait du bien de nous reposer un peu… On n’a pas à se casser la tête pour chercher un bon resto.

 

Inde 1684

 

Inde 1637

Au deuxième étage, une salle commune, avec une balançoire de princesse! Et au troisième étage: terrasse sur le toit.  On peut y voir la forteresse Mehrangarh construite en 1800 et qui s’élève à 120 m au-dessus des bâtisses bleues.

Inde 1915

La ville de Jodhpur est très intéressante. Les gens sont aimables et nous saluent. Ils aiment se faire prendre en photo et insistent même parfois pour qu’on les photographie! On se balade dans la petite ville et on parle avec les gens.  Ici, chaque coin de rue, chaque ruelle, chaque kiosque nous en met plein la vue. Il ne reste qu’à appuyer sur le déclencheur! C’est le royaume de la photo.

Inde 1891a

Inde 1762

Inde 1672

Il y a beaucoup plus de vaches qu’ailleurs, et certaines ont même la tourista… Et oui, c’est possible pour elles aussi! Il y a moins de klaxons. Les chauffeurs sont plus respectueux et ne sentent pas le besoin de klaxonner comme si leur vie en dépendait!

Inde 1648

Inde 1703

Inde 1882

Inde 1722

Jodhpur est également le royaume du scooter abandonné. Ils sont laissés dans une ruelle, empoussiérés et peinturés de crottes de pigeon! Il y en a beaucoup comme ça… bizarre…

Inde 1704

Cet après-midi, les filles s’achètent des bracelets pour accessoiriser leurs saris.

Inde 1842

On marche dans la vieille ville et on prend quelques photos.  Cette fois-ci, c’est Sophie qui prend l’appareil, et voici les résultats:

Inde 1661

Inde 1657

Inde 1643

Inde 1656

Inde 1652

Impressionnant, pour une petite fille de douze ans!

Lors de notre expédition en ville, nous croisons un marchand de fruits et légumes, juste à côté de la boîte aux lettres!  D’ailleurs, il y a plusieurs boîtes comme ça un peu partout dans la ville.  Toutefois, on décide d’envoyer nos cartes postales par l’entremise du bureau de poste.  Ce sera sûrement plus sûr!

Inde 1882a

Inde 1707

Inde 1858

Bon, il fait chaud et nous sommes maintenant loin de notre hôtel.  Nous décidons d’y retourner en tuktuk.  Ici, ils sont différents. Ils sont un peu plus gros et nous avons la possibilité d’asseoir les filles sur un petit banc dos au chauffeur. C’est donc plus confortable que les quatre coincés sur le même banc!

Inde 1869

Inde 1869a

De retour à l’hôtel, nous relaxons sur le toit et admirons cette ville mythique.  Nous avons une vue qui surplombe les maisons avoisinantes.

Inde 1678

Un fait différent de nos autres voyages, ce sont les prises de courant électrique.  Il y a une prise individuelle pour chaque lumière.  Alors, on retrouve toujours une belle mosaïque de prises sur le mur.  Nous ne comprenons pas la raison d’en avoir autant. Est-ce un élément décoratif?  En tout cas, en Inde, il ne faut pas être pressé pour allumer la lumière!

Inde 1831

 

Le lendemain matin, nous nous réveillons tôt pour nous rendre au château.  La vue au sommet y est extraordinaire!

Inde 1741

Inde 1751

Inde 1740

Sur le chemin du retour, nous voyons plusieurs beaux kiosques.

Inde 1646

Inde 1851

Inde 1854

Et toujours et encore des vaches sacrées.

Celle-ci est assise dans un tas de déchets, juste en face du puits qui ravitaille en eau le quartier.  C’est incroyable comment c’est différent de chez nous.

Inde 1697

Nous nous reposons un peu à l’hôtel, car toute cette effervescence tire notre énergie continuellement.  Une fois nos batteries rechargées, nous repartons explorer cette ville photogénique.

Inde 1664

Inde 1867

Inde 1833

Sur notre chemin, par hasard, on trouve un temple où les femmes et les enfants célèbrent le Holi Day chaque jour, une semaine avant la journée officielle. Ils se lancent de la poudre colorée et nous les rencontrons, tous rouges. Steve s’amuse à prendre des enfants en photos et dans le feu de l’action, il se fait un peu asperger! Une femme lui en met dans les cheveux pour qu’il se fasse prendre en photo par le photographe officiel de la ville. Il dit que Steve sera dans le journal demain! Une fois coloré, Steve entre dans le temple pour regarder la célébration du dieu Krishna.

Inde 1796

Inde 1787

Inde 1809

Dans l’après-midi, pour faire changement, nous retournons faire de la photo.  On rencontre des gens et nous prenons le temps d’échanger avec eux.  Ils sont bien sympathiques, malgré leur anglais limité. Nous comprenons que Ajay veut être une future star de cricket!

Inde 1877

Que Indira est heureuse lorsqu’elle est dans les bras de sa maman!

Inde 1871

Que Sajif et Mani sont deux petits garçons qui aiment jouer des tours!

Inde 1718

Que Phulan doit aller chercher son eau au puits pour nourrir sa famille!

Inde 1670

Que Tapan aime bien sourire aux passants, du haut de sa fenêtre!

Inde 1700

Et que Devraj voulait absolument avoir une photo avec Sophie.  C’est trop drôle de le voir mettre son bras, tout doucement, autour du cou de Sophie.  Il est tout fier et Sophie est toute gênée!

Inde 1866

En fin de journée, Steve repart dans le dédale de ruelles à la recherche d’une prise de vue du fort et de la ville. Sur son chemin, il rencontre une famille de chiens enragés. Il a la frousse de sa vie et pense se faire manger! Il doit hurler et donner des coups de pieds pour se défendre. Dans ce chaos, les villageois lui viennent en aide et réussissent avec des bâtons à faire fuir les chiens.

Sur cette poussée d’adrénaline, Steve poursuit sa route, et ne trouvant pas le point de vue recherché, il décide de demander à un homme s’il peut monter sur le toit de sa maison pour voir le fort. L’homme accepte et le voilà sur le toit avec toute la famille à admirer la vue sur la ville. C’est très joli, mais c’est le temps de repartir. Toutefois, l’homme veut absolument qu’il prenne le thé avec eux. Impossible de refuser, ces gens sont trop gentils. Leur unique fils se marie le 7 mai et c’est déjà les préparations. La maison, vieille de 4 générations, est en pleine rénovation pour le mariage, car il aura lieu dans leur demeure. Ce sera une grande fête et il invite toute notre famille. Ce sera pour une autre fois, malheureusement! Il est temps de quitter, l’homme lui remet un cadeau en souvenir de sa venue. C’est un livre de prières en feuilles d’or du dieu Adaman. Quelle belle rencontre!

Inde 1896

Inde 1676

Inde 1913

De retour à l’hôtel, nous demandons au serveur de nous faire une pizza sur pain naan. Le proprio n’avait jamais pensé à cette idée! Il nous demande si c’est bon, et malgré qu’elle soit épicée, c’est vraiment délicieux. Alors le proprio nous dit qu’à partir de ce soir, ce sera ajouté sur son menu!  Tout comme aux Philippines, l’an dernier, nous arrivons à faire ajouter une recette au menu du restaurant.

Inde 1918

Nous adorons la ville de Jodhpur et les gens. Nous sommes un peu tristes de devoir quitter demain pour Udaipur…

Catégories : Inde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *