Jour 12

Ce matin, nous prenons le temps de relaxer et partons de Pindaya à 10h00 avec le chauffeur d’hier en direction de Kalaw. Il parle un peu l’anglais, donc c’est toujours plus intéressant de faire la route. Nous admirons la campagne et nous sommes toujours étonnés de voir comment les gens y vivent.

En chemin, nous croisons un entrepôt de gingembre et lui demandons d’arrêter. Wow! Des tonnes et des tonnes de morceaux de gingembre à perte de vue. Ça sent tellement bon. Les ouvriers s’affairent à les nettoyer et à faire des gros sacs, pour ensuite en remplir un camion.

Nous arrivons à Kalaw vers midi et après avoir visité deux hôtels, nous arrêtons notre choix au Dream Villa (dreamvillahotel.com). C’est très bien, les chambres sont au premier étage et il y a plein de restaurants autour. Il faut penser aux déplacements de Sophie!

Nous allons au restaurant indien Everest qui est recommandé dans notre guide. C’est un vrai régal! Et pas cher : 25$ pour la famille.

En après-midi, les filles font des travaux scolaires, pendant que Steve et moi allons à la recherche d’un chauffeur de taxi pour le lendemain. Nous aurons 6 heures de route à faire (140 miles). Le prix pour 4 est de 80$ en autobus. Nous parlons avec plusieurs chauffeurs de taxi et agences de voyage. Le prix officiel est 150$. Nous réussissons à en négocier un pour 100$. Ça vaut donc la peine de payer 20$ de plus que l’autobus pour aller plus vite.

Nous visitons le marché et nous trouvons une petite galerie d’art: LoKaNat. Notre regard tombe rapidement sur une oeuvre au fusain qui représente une vieille femme Pa-O qui cache son sourire avec sa main. Nous tombons en amour avec cette celle-ci. Nous avons l’impression de l’avoir vue pendant notre voyage. L’artiste est très sympathique et nous explique ses peintures et ses techniques. Toutefois, le prix demandé est bien élevé. Nous décidons d’y réfléchir et nous rentrons à l’hôtel pour relaxer un peu.

Nous continuons de visiter le village qui est très joli.  Son marché est rempli de beaux légumes, de fruits, de poissons et de légumineuses.  Les couleurs sont superbes.  Nous avons le goût de cuisiner!



Il y a aussi une belle pagode au milieu du village.  Elle est recouverte de petits miroirs, c’est assez brillant!

Vers 18h00, nous allons manger dans un restaurant Thaïlandais. Délicieux, mais un peu trop épicé pour les filles. Nous reparlons du fusain et décidons d’y retourner pour le regarder de nouveau. Encore une fois, Sophie se déplace dans la noirceur et dans les pentes sablonneuses de la ville. En arrivant à la petite galerie, mon regard est encore captivé par cette oeuvre. Elle est trop belle et je dois lui faire une offre. Un peu de négociation et nous nous entendons sur un prix raisonnable. Petite photo avec notre nouvel ami, l’artiste Than Aung, et nous repartons avec ce super portrait de la femme Pa-O qui rit.

Cet après-midi, j’avais l’impression de l’avoir vue pendant notre voyage et bien c’est confirmé. Elle me rappelle cette dame qui nous a invité chez elle lors de notre visite en vélo dans le village Pa-O près du Lac Samkar.


Il emballe le tout avec amour et attention.  Nous repartons de la galerie le cœur remplit de joie.

Catégories : Myanmar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.