Jour 4

Aujourd’hui, nous quittons le Mondolkiri.  Une région où nous aurions bien aimé rester un peu plus longtemps. Nous reprenons la route en direction de Kratie. Un mini autobus avec 24 places passe nous prendre à notre hôtel à 8h00. Bon. Disons que ce n’est pas ce qu’il y a de plus récent: les amortisseurs sont complètement finis et deux sièges semblent avoir été mangé par des Grizzly…

Et encore une fois, nous sommes contraints à nous asseoir dans la dernière rangée, là où ça brasse le plus. On se sent comme dans un malaxeur, et ce, pendant 4 heures! Ça prend des estomacs forts! On peut voir aussi sur la photo que l’autobus est parfaitement adapté pour les grandes jambes: les genoux bien accotés dans le dossier avant!

cambodge-steve-831

Heureusement qu’il y a deux arrêts pour nous reposer. Par contre, pour manger, on repassera. Voici ce qu’on nous offre dans les kiosques: brochette d’oeufs à la coque dans leurs coquilles, salade de crickets et piments forts, vers blancs croquants, oisillons grillés sauce bbq…

Bref, tout pour nous faire acheter… des chips!

cambodge-steve-870 cambodge-steve-869

cambodge-543

Une fois arrivés à Kratie, on nous débarque au marché de la petite ville.  Les chauffeurs de tuktuk sont excités et tous essaient de nous vendre un hôtel en particulier. Nous n’avions pas de réservation, justement pour revivre un peu cette effervescence! Un d’entre eux nous séduit plus que les autres, et nous partons en tuktuk avec lui.

Il nous fait visiter la chambre familiale de son hôtel: Oudom Sambath Hotel (pas de site web…).  Nous en profitons pour remettre à jour notre technique de détection de chambres moisies! Comment ça fonctionne? Steve reste à la réception et surveille les sacs. Je vais voir la chambre avec les filles et chacune a un rôle important à jouer. Je parle avec l’homme en allant voir la salle de bains.  Je le distraie en demandant s’il y a de l’eau chaude et je regarde s’il y a de la moisissure. Pendant ce temps, Sophie teste le confort des matelas et Audrey renifle les oreillers.

Résultat pour aujourd’hui: la chambre passe avec 60%. Et pour 20$us la nuit, on ne lésinera pas pour un peu de moisissure sur le plafond de la salle de bains, les oreillers durs comme de la brique, la vue sur un mur de béton, les draps blanc devenus beiges et le miroir placé au niveau du ventre!

On organise tout de suite notre après-midi avec le même monsieur. Ici, les gens viennent principalement pour aller voir les dauphins d’eau douce dans le Mékong. Et c’est ce que nous ferons vers 15h, lorsque le soleil sera moins fort. Il faut dire qu’ici, la température tourne autour de 35 le jour et qu’elle diminue seulement à 25 la nuit! (On s’ennuie un peu de l’air frais du Québec!)

Nous nous dépêchons de dîner et nous partons pour 45 minutes de tuktuk, en direction des petits bateaux jaunes qui nous emmèneront voir les dauphins.  À elle seule, la promenade en tuktuk vaut le coût. On longe le fleuve et on roule sur une route grossièrement asphaltée. La route est bordée de maisons sur pilotis et plein de gens qui nous envoient la main et nous sourient.

cambodge-309

cambodge-408

Nous embarquons sur le bateau à la recherche des dauphins.

cambodge-249

cambodge-276

cambodge-281

Nous trouvons les dauphins assez facilement. (C’était garanti ou argent remis!) Nous voyons des petits groupes de 2 ou 3, au loin. Jamais assez proche à notre goût, mais c’est excitant. Ils ressemblent à des bélugas. C’est difficile de les prendre en photo, car ils ne sortent pas complètement de l’eau.  Mais nous réussissons tout de même à faire quelques clichés.  Après une heure, nous revenons sur la rive.

cambodge-273

cambodge-steve-833d

Nous retournons vers l’hôtel et nous demandons au chauffeur de nous arrêter à certains endroits pour prendre des photos. On voit des hommes jouer au volley-ball et on s’approche d’eux. Le problème, c’est que tout le monde arrête de jouer pour nous regarder… Assez intimidant!

cambodge-395a

cambodge-398b

cambodge-steve-854a

Il est 17h30, le soleil, d’un beau rouge-orangé, se couche sur le Mékong.  C’est magnifique. On dit de la ville de Kratie qu’elle a les plus beaux couchers de soleil du Cambodge! C’est vrai! Mais on n’a pas de photos, désolés!

Catégories : Cambodge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.