Jour 2

Mardi le 19 février
Le décalage horaire nous joue des tours et nous voilà réveillés à 3h30am. Nous tournons plusieurs heures à essayer de dormir, mais les chants religieux (oui, oui, en pleine nuit) n’arrêtent pas de jouer au loin et déconcentrent notre sommeil.

À 6h30, nous déjeunons au buffet éthiopien de l’hôtel qui est très bon (patates avec sauce, œufs brouillés, plats de pâtes, toast, jus d’ananas). C’est délicieux. À 8h00, notre chauffeur de tuktuk nous attend en bas de l’hôtel.

Tout de suite, Samy nous offre de mettre de la musique. Nous chantons Du Brunos Mars, du Charlie Puth et du Pittbull avec lui et dès ce moment, nous savons que nous allons passer une belle journée. Il a de la difficulté à prononcer le nom d’Audrey, alors il la renomme Rita, qui veut dire « jolie » dans sa langue.

Il y a une belle ambiance dans la ville. Plusieurs personnes sont vêtues de tuniques blanches. Nous voyons des écoliers se diriger vers l’école. Des ânes transportant du bois traversent. Nous dépassons des carrioles tirées par des chevaux. Tous les tuktuk et les taxis sont bleus et blancs. C’est une ville comme on les aime!

Voici, je vous présente notre chauffeur guide, Samy avec les filles, au porte de l’église Debré Berhan Sélassié:

Nous arrivons à l’Église Debré Berhan Sélassié qui est l’une des plus belles églises du pays avec ses fresques resplendissantes. Elle date de 1690 et repose au centre d’une imposante muraille en pierres, dotée de 12 tours représentant les Apôtres. La visite vaut vraiment le détour. Les locaux viennent prier le matin et nous avons la chance de prendre de beaux portraits.

Ensuite, Samy nous reconduit au château de Fasil Ghebi, classé au patrimoine de l’Unesco. Ce site compte un château, trois palais, des thermes et trois églises. Fasil était l’enceinte royale de plusieurs empereurs qui fit de Gondar la capitale pour plus d’un siècle. Malheureusement, le site est principalement en ruines à la suite de plusieurs guerres et surtout celle de 1941, lorsque l’Angleterre bombarda la ville.

Nous avons marché le site pendant 30 minutes. Ce fut intéressant, mais l’endroit n’est pas comme Debré Berhan Sélassié qui avait une âme et surtout qui était animé par la présence des locaux.

En sortant du site, notre guide nous conduit aux bains de Fasiladas (environ 1,5km). Les gens pensent que ce devait être une maison de villégiature du roi, avec un grand bassin rectangulaire où les membres de la famille royale s’y baignaient et pratiquaient des cérémonies religieuses. Encore aujourd’hui ce site perpétue ce rituel lors de la fête de Timkat où la foule vient dans le bassin pour être béni, mais aujourd’hui nous étions seuls avec un bassin vide! Reste que le site est beau, surtout avec les racines des arbres qui grimpent sur les fortifications. Ceci nous rappelle celle d’Angkor Wat au Cambodge.

À chaque fois que Samy nous rembarque, il donne son cellulaire aux filles pour qu’elles mettent des chansons qu’elles connaissent et tout le monde chante.  C’est l’heure du café. Il nous apporte dans son resto préféré où tous ces amis sont là. Nous partageons le café avec lui, son frère et son ami « crazy boy ». L’hôtesse nous accueille avec de l’encens et Stéphanie a le droit à son premier café à vie. Nous échangeons avec eux et décidons de les inviter à diner.

Nous allons au restaurant « les Four Sisters ». Nous commandons deux plats éthiopiens que nous partageons tous ensemble. Samy initie les filles à la bière Kuru (non alcoolisée). Encore une fois, nous passons un bon moment. Il faut dire qu’il est très séduisant et qu’il aime bien nos filles. Il nous demande si nous aimerions aller danser ce soir avec ses amis dans un Night Club. Il dit que les filles pourraient entrer car il leur donnait 20 et 21 ans, rien de moins!! Mais comme les gens commencent à sortir vers 23h, c’est un peu trop tard pour nous et notre décalage horaire.

C’est l’heure de retourner à l’hôtel. En route, nous croisons une police et nous nous faisons arrêter, car nous sommes 6 dans le tuktuk! Audrey est coincée avec le chauffeur et son frère à l’avant et Steve, Sophie et moi sommes à l’arrière autant coincés. Lorsque les filles étaient jeunes, on entrait plus facilement mais maintenant… ça entre juste. 100bir (5$) plus tard, nous repartons et arrivons à l’hôtel vers 14h30. Nous les remercions de la belle journée et prenons quelques photos avec eux.

Nous relaxons à nos chambres jusqu’à 18h00 et nous allons manger une pizza au restaurant de l’hôtel. Nous recevons l’appel de Samy. Avec son frère, il vient nous rencontrer au restaurant de l’hôtel, car il a un cadeau pour nous. Nous sommes bien heureux de le revoir. Il nous donne un bracelet d’amitié en cuir aux couleurs du drapeau de l’Éthiopie. C’est très gentil de leur part.

Nous allons prendre une marche avec eux. Ils nous reparlent de leur soirée, car ils aimeraient bien nous faire découvrir les « traditional house », un genre de bar ici à Gondar où les gens viennent danser. Nous les remercions, mais nous passons notre tour.  Pas sûr de vouloir sortir dans les bars avec mes filles! Nous faisons nos adieux et allons préparer nos bagages, car la vraie aventure commence demain!

Catégories : Éthiopie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.