Aaaaaah! Le plaisir de voyager!
C’est vrai, il y a les découvertes, les paysages magnifiques, les gens sympathiques, le bonheur de la liberté, mais aussi, et malheureusement, celui qui nous attend dans le détour: l’inconfort!

En voyage, on rencontre 2 types d’inconfort: l’inconfort physique et l’inconfort mental.

L’inconfort physique se retrouve un peu partout.

  • Il y a le siège d’autobus usé et trop vieux qui est mou ou dur aux mauvais endroits.
  • Il y a le banc de cuisine, chez l’habitant, qui est appuyé au mur, donc trop droit.
  • Il y a le taxi collectif, où on est 6 cordés sur un banc conçu pour 3.
  • Il y a le bateau qui vogue un peu trop vigoureusement à notre goût sur les vagues.
  • Il y a le mini-bus où les sièges sont trop penchés par en avant et où les odeurs fortes sont trop proches de nous.
  • Il y a l’application de crème solaire quand notre corps a froid et nos mains sont gelées.
  • Il y a l’hôtel, avec ses lits trop durs ou trop mous, ses douches trop froides ou trop chaudes, au débit trop faible pour bien se rincer les cheveux, l’eau qui s’accumule trop vite à nos pieds, le manque de ventilation de la salle de bains et l’humidité qui emplit la pièce de buée et d’eau sur les murs, et il y a la présence de seulement 2 serviettes à partager à 4 sur un tapis de bain toujours absent.
  • Il y a la sensation désagréable de marcher nus pieds dans ses gros espadrilles pour ne pas attraper la gangrène sur le plancher des chambres d’hôtel.

L’inconfort mental se retrouve dans plusieurs situations.

  • Est-ce que ce chauffeur de taxi est honnête?
  • Est-ce que ce chauffeur de mini-bus va rouler prudemment et pas trop vite dans les courbes?
  • Est-ce que j’aurai mal au coeur dans les transports?
  • Est-ce que cette bouteille d’eau vaut vraiment 4 soles?
  • Est-ce que ce resto est correct pour nos petits estomacs canadiens?
  • Est-ce que cette randonnée est en fonction de nos capacités?
  • Est-ce que nous aurons le mal d’altitude?
  • Que mangerons-nous dans cette famille?
  • Serons-nous capables de terminer notre assiette?
  • Dormirons-nous au chaud dans cette famille?
  • Est-ce qu’il y a des araignées dans cette hutte?

Et si le voyageur a des enfants, et bien il y a aussi l’inconfort du parent-voyageur!

  • Est-ce que mon enfant aura le mal de coeur?
  • Si oui, ai-je un sac à ma portée?
  • Est-ce que cette bouffe est sécuritaire pour lui?
  • Est-ce qu’il vient tout juste de mettre ses doigts dans sa bouche?
  • Est-ce que ce caca est « normal »? Qu’est-ce qu’il veut dire au juste par  » Maman, j’ai mal au ventre? »
  • Est-ce qu’il a bien brossé ses dents sans boire l’eau du robinet?
  • Est-ce que je viens de passer 2 heures et demie dans ce bus, sans bouger, pour lui permettre de bien dormir couché sur mes genoux?
  • Est-ce qu’il est vraiment en train de voir un cochon d’Inde se faire vider de ses organes?

Heureusement, dans un voyage, il y a davantage de joie, de découvertes et de belles rencontres que de moments d’inconfort!

Et après tous ces beaux moments, après chaque voyage fabuleux, on a hâte de rentrer à la maison, pour retrouver ce qu’on oublie trop facilement, le confort de notre chez soi, le confort de notre vie, si belle et si simple!

Après 3 semaines magnifiques au Pérou, j’ai maintenant hâte de savourer ma vie, la « vraie » vie: mon travail, ma maison, mes amis, ma famille, mon lit, ma douche, ma bouffe, mon salon, ma voiture, mes autres vêtements (tiens donc, je n’ai pas seulement 4 t-shirts)!!!

J’arriiiiive!!!

Catégories : Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *