Jour 7

Dimanche 24 février

Notre nuit a été parfaite. Nous n’avons plus de décalage horaire, alors nous avons un peu plus de difficulté à nous lever de bonne heure. Nous aurions le goût de dormir plus longtemps. Kuncho et notre guide d’hier après-midi, Aminé, nous attendent comme prévu avec à 8h15.

Comme je n’avais pas le goût de faire une autre randonnée et que j’avais le goût de relaxer (et que je n’avais pas le goût de mourir!) j’ai décidé de rester à l’hôtel et d’écrire nos aventures, puisque nous avons beaucoup de retard.  Steve, Audrey et Sophie partent pour la randonnée de 4 heures. Ils vont voir deux autres églises sculptées dans le roc et perchées en haut d’une montagne. La différence est que Maryam Korkor et Daniel Korkor sont deux églises accessibles sans escalade, donc ce sera juste une randonnée en montagne.

Je passe le flambeau à Steve pour l’écriture, puisque je n’étais pas là.

Nous quittons notre lodge et 20 minutes plus tard nous débutons notre ascension vers 8h45.  Voici la montagne que nous allons gravir jusqu’au sommet pour visiter ces deux églises.

Zut, nous apercevons un groupe de marcheurs dans la montagne.  Nous y allons d’un pas rapide et après 10 minutes, nous dépassons déjà le groupe de touristes. En raison de l’altitude et de la montée assez à pic, nous perdons notre souffle très facilement, mais nous gardons le rythme afin d’être les premiers.

Nous arrivons sur un premier plateau. Jusqu’à maintenant l’ascension est relativement facile et la vue est superbe.

Aminé nous explique que la prochaine section sera un peu plus technique, mais rien à voir avec hier.  La pente est abrupte et nous devons utiliser quelques fois nos mains, toutefois, il n’y a pas de précipice, donc ce n’est pas effrayant.

Nous arrivons au deuxième plateau et nous prenons un sentier pour contourner la montagne.  Encore une fois la vue est a couper le souffle!

Nous croisons des bergers et des prêtres qui descendent.  C’est incroyable comment ils sont habitués de se promener en montagne.  Ils dévalent la pente à toute allure!

Nous arrivons au troisième et dernier plateau, nous admirons encore une fois la vus sur la vallée.

Après une heure de randonnée, nous arrivons à la première église : Maryam Korkor.  L’église est située sur un plateau de montagne et il y un pâturage tout autour de l’église.  Il y a même une façade de pierre, ce n’est pas juste une porte et une grotte comme hier.

Contrairement à hier, nous sommes les premiers et le prêtre n’est même pas encore arrivé!  Nous enlevons nos chaussures et attendons le prêtre pour entrer dans l’église.  Après 10 minutes, le voilà qui arrive.  Nous avons le droit, ce matin, à l’ouverture officielle.  Nous aurons donc vécu la fermeture et l’ouverture!  On dirait que c’est juste à nous que des aventures comme celle-là arrivent.

L’intérieur est très joli avec ses fresques et son toit en forme de coupole, tout est sculpté à même la montagne.  L’église est beaucoup plus grande que Abuna Yemata, mais ces fresques sont moins bien conservées.  Après quelques photos et les informations qui ne finissent plus de notre guide, l’autre groupe de touristes arrivent.  Nous en profitons alors pour partir en douce!

Nous partons à l’autre église : Daniel Korkor.  En fait, elle est à 500m, mais celle-ci est perchée sur le bord d’un précipice comme Abuna Yemata Guh (celle d’hier).  Toutefois, le sentier est plus large, donc moins épeurant.  La vue est très jolie!

Ici aussi, le prêtre n’est pas arrivé. Nous enlevons nos chaussures et l’attendons.  Finalement, c’est un jeune de 16 ans qui vient ouvrir la minuscule porte.

 

Nous pénétrons dans l’église qui est petite et toute mignonne.  Ses fresques sont bien conservées.  Nous discutons avec le gardien de l’église et nous apprenons qu’il étudie afin de devenir prêtre.  Nous le remercions de la visite et quittons l’endroit.

Sur le chemin du retour, nous croisons une religieuse.  Elle nous dit qu’elle n’a pas quitté la montagne depuis 67 ans.  Son dos est très croche et elle marche difficilement.  Nous lui remettons quelques birrs, car elle veut s’acheter des légumes.

Nous redescendons.  La vue est splendide et la température est encore idéale pour la randonnée.  45 minutes plus tard, nous sommes de retour au jeep.  Ce fut une très belle marche de 3 heures (et non de 4 heures comme prévu).  Nous la recommandons, car elle est moins dangereuse que Abuna Yemata Guh et nous voyons les mêmes paysages et le même type d’églises.

Nous allons rejoindre Stéphanie au lodge. Sur notre chemin, nous croisons de jolies petites filles devant une maison jaune et verte.  Impossible de ne pas arrêter pour des photos!  Elles sont trop chouettes et nous saluent en plus!  Nous débarquons du jeep et partageons un moment avec elles.  Comme à l’habitude en moins de 2 minutes nous sommes entouré de plusieurs enfants et curieux!

De retour au Geralta Lodge, nous sommes bien contents de retrouver Stéphanie.  Nous lui racontons notre avant-midi, nous remercions notre guide local Aminé qui nous a fait découvert ces mystérieuses églises rupestres à flanc de montagne.  Il a été un excellent guide de montagne, expérimenté, très calme et rassurant, il a été, sans contredit, la raison de la réussite de notre ascension de Yemata, hier.

C’est l’heure de quitter l’hôtel et repartir à l’aventure avec Kuncho.  Nous arrêtons dans le village de Hawzen pour aller dîner, car il est midi.  C’est un restaurant typiquement local.  Nous ne voulons pas manger du injéra, donc notre commande est longue à préparer.  Après avoir mangé un immense riz aux légumes et mouton, nous quittons le restaurant en direction de notre prochaine destination: Wukro.

1 heure de route plus tard, nous arrivons au Wukro Lodge.  Encore en construction, ce lodge est construit avec des matériaux locaux.  Nous avons une belle hutte en pierres avec la vue sur la montagne et la ville tout en bas.   Malheureusement, les filles ne peuvent pas avoir de chambre près de nous.  Pas très pratique pour la famille.  En visitant les lieux, nous constatons qu’il y a une immense piscine, mais malheureusement il n’y a pas d’eau! Nous restons dans la chambre pour nous reposer et pour écrire nos textes sur notre balcon.

Il est 19h00 et nous mangeons au restaurant de l’hôtel.  Ici aussi, c’est un buffet, mais rien à voir avec celui du Geralta Lodge.  Nous sommes toujours un peu déçus de nos repas depuis notre arrivée en Éthiopie. Nous mangeons rapidement et allons nous coucher.

Catégories : Éthiopie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.