À midi, nous partons d’Amritsar avec un chauffeur et allons rejoindre McLeod Ganj, dans le nord, à la frontière avec le Tibet. Le chauffeur pèse sur le klaxon presque sans arrêt, et en plus, il pèse 3 petits coups à chaque fois!!! Sophie commence à compter, mais elle abandonne à 135, complètement désespérée après une heure. Et nous avons 6 heures de route à faire… Il y a beaucoup de camions, de tracteurs, de charettes et surtout de tuktuks à dépasser.

Inde 1319

Inde 1157

Les 3 dernières heures, la route se met à tourner dans les montagnes himalayennes et la vue sur les pics enneigés nous apparaît comme par magie.

Inde 1324

Nous arrivons à l’hôtel Holiday Hill (www.hotelholidayhill.com) à 18h. Il fait encore soleil, car ici, il se couche vers 19h15. Quand nous sortons de l’auto, nous constatons que la température est plutôt fraîche et lorsque nous entrons dans notre chambre d’hôtel, nous constatons également que la température est plutôt fraîche. Au Secours!!! Nous allons mourir de froid!!! Mais non! On nous prête un chauffage d’appoint et nous nous réchauffons autour de lui comme s’il était notre « sauveur »!

Voici la vue que nous avons du balcon de notre hôtel.

Inde 1373

Nous allons souper dans un petit resto où on déguste des pâtes et de la pizza pendant que la porte du resto reste ouverte… ouiiiiiii! Une chance que nous avons enfilé la moitié des vêtements de nos sacs à dos avant de venir manger! Sans blague, on garde notre manteau et nos gants! Ça promet, 3 jours dans les montagnes…

Ici, nous sommes au pied de l’Himalaya, chaîne de montagnes qui sépare l’Inde du Tibet. McLeod Ganj est le siège du gouvernement tibétain en exil et la résidence du dalaï-lama. Environ 80 000 Tibétains se sont réfugiés dans la région. On dit que la traversée de l’Himalaya prend environ 3 mois et que près de 2500 Tibétains tentent de le faire chaque année. On estime qu’il sont 350 000 à avoir fui leur pays depuis que les troupes chinoises ont envahi le Tibet, en 1950.  Nous avons donc l’impression d’être au Tibet, plutôt qu’en Inde. Plusieurs moines tibétains se baladent dans les rues dans leurs robes rouges.

Inde 1376   Inde 1383

Dans le village, il n’y a qu’une rue très étroite. Malheureusement, les voitures et les motos peuvent y circuler et c’est très dérangeant, car les conducteurs klaxonnent comme des déchaînés quand ils voient un piéton! La rue cimentée est bordée de canaux non protégés, il faut donc faire gaffe à ne pas tomber quand on se tasse pour laisser passer les voitures! Pas de tuktuk, heureusement. On peut donc commencer à respirer, nos poumons sont contents, car la pollution est quasi absente.

Inde 1488

Après une bonne nuit emmitouflés sous de grosses couvertures, nous allons déjeuner dans un restaurant tibétain. Gruau tibétain (brun) et pain tibétain, gruau normal pour Audrey, yogourt avec muesli et fruits pour moi, crêpes aux bananes pour Steve et jus d’orange et de pomme fraîchement pressés pour tous! Bon, pour le gruau tibétain, nous repasserons!

Dans la journée, nous nous baladons dans la ville et nous décidons d’entrer dans les boutiques. Tous offrent un peu la même chose: sacs à main, pantoufles, foulards paschmina, bijoux, bouddhas… Il y a aussi des boutiques de plein-air qui vendent des sacs de couchage et des manteaux chauds. Et des agences qui proposent des treks en montagne.

Puis nous avons toute une chance, nous tombons sur un kiosque de chaussettes et de collants!!! Sophie, Audrey et moi nous achetons des leggings doublés en polar! Nous sommes aux anges. Quel bonheur! Nous trouvons une salle de bains à l’office du tourisme et enfilons nos caleçons. Aaaaahhh! Comme nous sommes bien! Enfin, nous pourrons nous promener sans grelotter. Il y a aussi des centres de massage, des centres de yoga et des docteurs de médecine traditionnelle tibétaine (amchi).

Nous allons visiter le Musée tibétain ainsi que le temple. Ensuite, nous allons dans le sentier où les pèlerins effectuent un « kora » (tour rituel) pour prier. Il y a plein de singes à l’entrée de la forêt qui est parsemée de petits drapeaux de prières. Les moines tournent les moulins pour leurs prières. Sophie et Audrey tournent les moulins pour leur plaisir.

Inde 1496

Inde 1503

Inde 1354    Inde 1350

 

Inde 1359

En fin de journée, une petite pluie se met de la partie et nous rentrons nous réchauffer à l’hôtel, où notre chaufferette fonctionne sans arrêt, car il n’est pas question qu’on gèle quand on entre au bercail. On part le ventilateur du plafond pour que la chaleur se répande partout dans la chambre. Il n’y a que la salle de bains qui reste froide. Ce n’est peut-être pas très écologique, mais nous ferons notre part pour l’environnement une autre fois!

Pour le souper, nous essayons un autre restaurant tibétain où plusieurs moines sont attablés. Comme la porte du resto reste fermée, les filles peuvent enlever leurs manteaux! C’est la fête!

De gauche à droite: pain tibétain à la vapeur, soupe aux nouilles, épinards et champignons, et dumplings frits aux légumes. Il faut aussi vous dire que la particularité des restaurants du coin est qu’il faut nous-mêmes écrire notre commande sur le carnet de facture, sans sourire ni explication du serveur ou de la serveuse! On a aussi vu quelques touristes quitter les restos sans avoir compris le système et pensant qu’il n’y avait pas de service! Il faut dire que contrairement aux Indiens, les Tibétains sont des gens timides et cela paraît même dans leur service à la clientèle.

Inde 1379 Inde 1380

Pour notre dernière journée, nous avions prévu une randonnée, mais la pluie, la grêle, les éclairs et le tonnerre sont au rendez-vous… Nous passons presque toute la journée dans notre chambre et en profitons pour relaxer et mettre à jour nos textes.

Aujourd’hui, c’est le 55ème anniversaire de l’oppression chinoise sur le Tibet et une grande marche est organisée en matinée. Steve est notre fier représentant et va couvrir l’événement pour la famille!

Inde 1402

Inde 1334

Inde 1439

Inde 1515

Nous sortons pour le dîner, car la pluie s’est arrêtée. Nous mangeons des pâtes et du poulet, question de se réconforter avec de la nourriture connue!  On retourne se promener en ville et faire quelques photos.

Inde 1517

Inde 1535

Inde 1485

En après-midi, nous allons nous faire masser les petits pieds. Nous n’osons pas prendre les massages corporels, car il fait beaucoup trop froid pour se dévêtir! On se fait masser avec notre manteau sur le dos et nos gants! Et un chauffage d’appoint tente tant bien que mal de réchauffer la pièce…

Inde 1500

Ensuite, nous allons souper et pendant que nous mangeons une soupe tibétaine et une pizza, je constate que nous n’avons vu encore aucun lézard en Inde, comme dans nos voyages précédents. C’est vrai qu’il fait un peu froid, ici, pour voir des insectes!

Nous retournons à l’hôtel et comme nous refermons la porte de notre chambre, j’aperçois une gigantesque araignée dans le coin de la porte!!!!!!!!!!!!!!!!! Oh my god! On dirait une tarentule!!!!!!

Je vais à la réception en leur disant: EMERGENCY! Et les gars viennent chercher l’araignée brune en l’attrapant par une patte pour ne pas la tuer! On avait peur qu’elle s’échappe et qu’on ne sache plus où elle était partie… Bon, c’est un peu la panique pour Audrey et Sophie. Steve devient donc « Vérificateur professionnel en chef  »  de la chambre et de nos bagages. Résultat: il n’y a plus âme qui vive ayant plus de 2 pattes dans la pièce. Nous pourrons dormir en paix!

Catégories : Inde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *