26 février 2014

Le vol s’est très bien passé. J’ai dormi 9 heures en ligne sur 11! Un record. Fesses endolories, par contre. Tout s’est bien passé pour Steve et les enfants aussi.

Au Qatar, nous avons 7 heures à attendre et on trouve, au kiosque touristique, le moyen de se dégourdir les fesses: ils offrent un tour guidé de 3 heures de la ville de Doha, tout à fait gratuitement! Je vous dis qu’ils l’ont l’affaire les Qataris! Offrir aux touristes une visite sans frais, bouteilles d’eau incluses! Quelle richesse, la ville est belle, neuve et propre.

Inde 009

Les hommes sont presque tous en robe blanche, coiffés d’un foulard rouge et blanc. Les jeunes aussi. La majorité des femmes sont voilées.

Inde 035

Il y a des concessionnaires Rolls-Royce à côté des concessionnaires Ferrari. Des boutiques de vêtements et de souliers trop chics pour nous! Les édifices sont tous différents et illuminés.

Inde 026

Bref, on adore et on sait maintenant dans quel coin nous irons nous promener lors de notre dernière journée, en escale à Doha.

Ensuite, il nous reste un petit vol facile de 2h50 avant d’arriver en Inde!  Nous arrivons enfin à Delhi, après 20 heures d’avion et de transit.  Il est 7h30 am.

Au lieu de prendre le taxi, nous décidons de s’aventurer dans le métro ultramoderne qui relie l’aéroport à la gare centrale.  Notre hôtel étant tout près de la gare, on se dit que ce sera plus simple.  Et c’est en sortant de là que nous vivons nos premières aventures avec l’Inde! Nous demandons simplement aux chauffeurs de tuk-tuk de nous emmener à notre hôtel, mais ceux-ci nous disent qu’il nous faut un permis du Centre touristique avant de nous y rendre… Hey, c’est quoi cette histoire? Ils nous disent qu’il y a des élections, un festival… Personne ne veut nous emmener à notre hôtel.  Après la quatrième personne qui nous chante la même histoire de permis, on décide d’embarquer avec un. Ils nous déposent dans une agence de voyage, et c’est là qu’on constate que c’est une arnaque. Les gars ont une entente ensemble pour se faire une commission. L’agent nous dit que notre hôtel est fermé à cause du festival de 3 jours. Il nous dit qu’il va téléphoner à notre hôtel pour leur dire que nous ne pourrons y aller et qu’il va nous trouver une autre place. Là, nous réagissons et leur disons: « NO WAY! » Fâchés, nous partons à pied, sans payer le chauffeur.

Un coin de rue plus loin, on cherche un autre tuk-tuk. Le 2ème chauffeur nous fait le truc qu’il ne sait pas dans quel secteur est notre hôtel et il nous arrête dans une autre agence!!! Steve y entre et revient en disant au chauffeur que nous devons aller dans le secteur 82… Le chauffeur nous fait débarquer en disant que c’est trop loin pour lui… Il vient de comprendre que nous n’embarquons pas dans son petit jeu…

On retrouve un 3ème chauffeur et celui-ci est correct, Nous lui demandons de nous emmener sur la rue de notre hôtel et non pas à notre hôtel: ainsi, il ne peut pas nous arnaquer!

Réussi! Après une heure de niaisage, nous voici maintenant dans le très bel hôtel réservé il y a quelques mois! Ouf!

Tout ça, sans oublier la folie sur les routes en tuk-tuk, les enfants mendiants dans le trafic qui cognent aux portes des voitures, les klaxons, la femme qui vient faire pipi au pied de l’arbre près de nous avec sa longue jupe, tout le monde qui nous regarde avec nos sacs à dos…  Bref, un voyage qui se promet d’être tout sauf plate! Et c’est à ce moment qu’on se dit: « Ok, ok, ce ne sera pas de la petite bière, ce voyage! »

 

Arrivés à l’hôtel Krishna, www.hotelkrishnadelhi.com , on se repose dans notre chambre, à l’abri de tout ce brouhaha, question de récupérer un peu. Ensuite, nous dînons au restaurant de l’hôtel qui est situé sur le toit. Nous mangeons notre premier poulet au beurre, avec un riz aux légumes et du pain chipata (le naan n’était plus disponible!). C’est très bon même si les filles trouvent que c’est épicé…

On retourne à la chambre pour nous préparer à partir visiter, mais Sophie s’endort beaucoup, alors on décide de faire une sieste d’une heure, qui finit par une sieste de 4 heures, car quand on a voulu partir, il pleuvait et on ne voulait pas s’aventurer dans toute cette folie sous la pluie… Il y a des limites à l’aventure!  Il a fallu nous donner un coup de pied pour nous lever. Cela aurait été facile de dormir encore et encore…

En fin de journée, on prend un tuk-tuk qui nous emmène à la Porte de l’Inde pour admirer le coucher de soleil.

Inde 036

Nous marchons pendant plus d’une heure dans un très beau parc et on se dirige vers le palais présidentiel. Le soleil se couche vers 18h30 et nous partons souper à Connaught Place, dans un resto asiatique nommé: ZEN. On mange du thai, question de ne pas nous tanner trop vite des mets indiens!  C’est délicieux!  Connaught Place se trouve au coeur de New Delhi et c’est le quartier des boutiques de luxe.  Comme ce n’est pas trop notre bail ce type de boutiques, on décide de retourner à l’hôtel.

De retour en tuk-tuk dans la noirceur, c’est encore plus effrayant. Les autos, les tuk-tuks et les rickshaw se rencontrent et se frôlent, ce n’est pas reposant. On va s’habituer, mais pour l’instant, on ferme nos yeux ou on se crispe les joues et on pèse sur des freins imaginaires. Et on prie pour les piétons qui traversent nonchalamment…

Heureusement que nous avons déjà visité d’autres pays avant l’Inde, le choc est moins grand!

Allez, on va se coucher et reprendre des forces. 

Catégories : Inde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *