Jour 3

Premier matin au Myanmar, nous prenons un déjeuner Birman : riz aux légumes, petits maïs, chou-fleurs. C’est excellent!

Nous partons en taxi pour découvrir le Quartier Chinois. Comme c’est le Nouvel An, il y a des lanternes rouges suspendues dans les rues. C’est magnifique.

 

On entre dans le marché et c’est le zoo tellement il y a du monde.  Sophie doit circuler au travers de tous ces gens avec ses béquilles!

Ensuite, nous allons au Quartier indien.  Ce qui nous frappe dans le marché, c’est le peu d’espace pour circuler et les camions de livraison qui viennent déranger les kiosques aux 10 minutes. Les femmes qui vendent leurs légumes au centre de la rue doivent se dépêcher d’enlever leurs items en hauteur. Elles laissent les légumes et autres articles moins volumineux au sol afin de laisser le véhicule passer par-dessus! Ensuite, elles s’empressent de replacer le tout comme si rien ne s’était passé. Incroyable, mais vrai.

Et comme dans tous les bons marchés locaux, il y a toujours de superbes produits frais.

On a le choix des produits: la poule vivante ou…

la poule déjà prête!

C’est un début difficile pour Sophie qui doit s’adapter avec ses béquilles aux conditions de la Birmanie. Il fait très chaud (36) et Sophie commence déjà à avoir des ampoules dans les mains. Nous lui achetons des débarbouillettes en chamois que nous installons sur ces béquilles, cela devrait absorber un peu de sueur! On constate rapidement qu’on devra nous aussi changer notre manière de voyager. Il faudra limiter nos déplacements ou prendre des taxis ou trouver d’autres modes de déplacement. Pour augmenter un peu la difficulté, les rues sont tantôt trouées d’obstacles ou bien bondées de gens.

Pour dîner, nous allons au très populaire et recommandé restaurant, le Rangoon Tea House. La bouffe y est excellente et nous nous régalons.

Nous en profitons pour demander de la glace dans un sac. Sophie allonge son pied sur la banquette pour lui permettre de faire désenfler sa cheville un peu.

Ensuite, les filles se reposent sur le banc à l’extérieur du restaurant, pendant que Steve et moi allons visiter le Quartier colonial.

30 minutes plus tard, on reprend un taxi pour retourner nous reposer à l’hôtel. Ici, les bâtisses sont en décrépitude et il fait chaud. Contrairement aux grandes villes asiatiques que nous avons visitées dans le passé, il n’y a pas de tuk-tuk et presque pas de motos non plus. Ce qui rend la circulation encore plus pénible.

Nous nous reposons un peu et je fais la gaffe de dormir pendant 2 heures. J’ai toute la misère du monde à me relever pour aller visiter la Pagode Shwedagon. Il est 16h00 et nous quittons notre hôtel à toute vitesse en taxi, car on ne veut pas manquer le coucher du soleil et surtout la belle lumière pour les photos.

Arrivés au fameux temple doré, nous sommes contents de constater qu’il y a un ascenseur pour accéder au site.  Comme dans tous les temples bouddhistes, il faut enlever nos sandales pour la visite. Sophie est même forcée d’enlever sa botte orthopédique…. une chance qu’elle n’a pas un plâtre. Et heureusement, il nous passe une chaise roulante! Super, pour passer inaperçu!

En sortant de l’ascenseur, nous devons descendre une marche et voilà, nous avons déjà droit au traitement VIP avec l’aide des gardiens.

C’est Audrey qui pousse Sophie et tout le monde les regarde. Les plus effrontés les prennent en photo de près sans leur demander la permission. Les plus gentils leur disent : « You are beautiful ». Les plus mêlés leur demandent si elles sont des jumelles. Bref, les filles ont du fun pendant que Steve et moi prenons des photos de notre côté.

La visite est vraiment un coup de cœur. Le site est impeccable et l’or scintille sur toutes les statues. En fait, la pagode est recouverte de 27 tonnes de feuilles d’or et au sommet, le Hti est incrusté de 5448 diamants, dont un qui est de 76 carats. Et pour ajouter un peu plus de valeur, il y a aussi 2317 rubis, saphirs et autres pierres précieuses ainsi que 1065 clochettes d’or. La pagode a comme relique 8 cheveux de Bouddha. Ce qui en fait un site hautement religieux pour les bouddhistes.

Un groupe de petites filles moines vêtues de tuniques rose s’installent devant la pagode. Leur professeur les fait chanter. Les scènes pour prendre des photos sont sans fin.

Quand le soleil se couche, le site s’illumine et devient encore plus beau. L’idéal est donc d’y être de 16h30 à 18h30 pour pouvoir profiter des deux lumières.


La visite se termine quand nous commençons à avoir faim. Nous retrouvons nos sandales à la même place que nous les avions laissées et nous prenons un taxi pour aller souper.

Nous mangeons une excellente pizza au Sharky’s. Nous prenons une bonne douche avant d’aller au lit et nous nous endormons très rapidement.

Catégories : Myanmar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.