Déjeuner vers 7h30 qui est une copie conforme de tous les déjeuners que nous prenons au Sri Lanka: oeufs, 16 rôties au pain blanc…oui, oui 16 rôties, confiture et thé.

Aujourd’hui, nous allons faire de la plongée en apnée sur une toute petite île qui s’appelle: Pigeon Island. Nous prenons l’autobus qu’on arrête tout simplement en levant le bras sur le bord de la route et nous allons rencontrer le « boat man » qui va nous emmener sur l’île. La veille, Steve était allé négocier le tout avec Sophie. Il avait trouvé un gentil vieillard qui se promenait sur la plage tout près du guichet d’entrée du parc à Nilaveli. C’est toujours moins dispendieux lorsqu’on négocie directement avec les locaux ou même directement avec le proprio du bateau! Toutefois, il faut payer cher pour faire cette excursion: 2000 roupies pour le bateau, 900 roupies pour 3 masques/tubas et les frais du Parc marin qui sont exorbitants, soient 5000 roupies pour la famille. Le gouvernement sri lankais exagère un peu avec les touristes…

Sri Lanka 277

20 minutes de bateau avec de vieilles vestes de sauvetage trop grandes et trop vieilles, et nous arrivons sur la plage blanche de coraux. On garde nos sandales pour ne pas se blesser. Des policiers armés surveillent la plage. Nous prenons nos masques et nous allons dans l’eau tout de suite.

Sri Lanka 268

Wow! Beaux poissons, beaux coraux, c’est magnifique. Audrey a vu un bébé requin. Les filles adorent et sont très bonnes, c’est une première expérience! Nous allons explorer les 2 côtés de l’île et nous repartons 1h30 plus tard. Il est presque midi, et le soleil frappe fort sur notre petite peau fragile.

Sri Lanka 266

De retour sur la terre ferme, nous dînons dans un hôtel sur le bord de la plage: club sandwich sri lankais, frites et noix de cajou rôties! Miam.

Regardez les pancartes installées suite au Tsunami de 2004.

Sri Lanka 289

On repart à pied et on rencontre des écolières qui retournent à la maison. 1h30, c’est la fin des classes. On leur fait la jasette, on leur donne des jeux et on repart.

Sri Lanka 285

Le soleil brûle, les filles ont mal aux pieds car leurs sandales mouillées et pleines de sable leur frottent les orteils, alors on prend un tuktuk plutôt qu’un autobus et celui-ci nous emmène directement devant notre hôtel. 150 roupies pour arrêter les « souffrances » de nos filles!

On se douche et on relaxe dans notre chambre. Les filles s’amusent et font de l’improvisation.

Steve et Audrey retournent à la mer une dernière fois de 16h à 16h30, puis on part au village faire de nouvelles rencontres!

Surprise, des gars jouent au criquet (sport national) et Steve en profite pour s’infiltrer doucement dans leur jeu. On l’encourage et on rit! Il s’en sort très bien au bâton! Les gars trouvent ça drôle d’avoir un néophyte parmi eux.

Sri Lanka 300

Sri Lanka 297

On poursuit notre route, les gens nous saluent au passage et viennent nous voir. Ils sont bien impressionnés quand on leur dit qu’on vient du Canada. Ils connaissent presque tous quelqu’un qui a immigré dans notre pays à cause de la guerre qui a perdurée au Sri Lanka pendant 30 ans. (1979-2009).

Quand nous voyons des enfants, nous leur donnons des petits jouets que nous avons apportés.

Ce Monsieur en vélo nous arrête pour prendre le temps de savoir qui nous sommes et d’où on vient.

Sri Lanka 307

Nous avons jasé longtemps avec ces 3 femmes. Celle en rouge, Hichutti, a 27 ans. Son mari travaille dans l’armée canadienne en Ontario. Elle poursuit ses études et compte bien aller le rejoindre un jour.  À ses côtés, une voisine et à droite, sa belle-mère.

Sri Lanka 312

18h10, nous voulons repartir vers l’hôtel, car nous avions réservé notre souper pour 18h45, mais la voisine de Hichutti nous montre sa maison et nous y invite. Nous sommes incapables de refuser cette invitation, car elle est trop fière que nous entrions chez elle… et nous sommes bien trop curieux pour ne pas y aller.

Son mari et leurs 2 fils de 16-17 ans sont là. Nous nous assoyons au salon pendant qu’elle prépare des choses dans la cuisine. Un de ses fils nous prend plusieurs fois en photo, alors ce n’est pas gênant de prendre des photos nous aussi. Puis, nous échangeons avec eux ce qu’il est possible d’échanger avec eux. C’est-à-dire sourires et quelques mots anglais! Heureusement que nous avons nos photos du Québec, cela nous permet de communiquer autrement!

 Sri Lanka 331

Elle nous sert des chips et du thé . Elle emmène aussi un grand pichet d’eau, mais nous disons: « Non, merci! » Steve a vite compris qu’il ne fallait pas terminer son assiette, sinon ils nous en remettent encore!

Sri Lanka 321 Sri Lanka 318

Une voisine et sa petite fille viennent nous « voir ». On lui donne un petit jouet et nous devons partir pour ne pas manquer notre souper.

Nous marchons rapidement dans la noirceur sur le bord de la route. Nos hôtes nous attendent nerveusement à l’entrée de l’hôtel, ils commençaient à être un peu inquiets de notre absence. Nous mangeons le « rice and curry » qui semblaient très bon, mais qui est froid compte tenu de notre heure d’arrivée… Dommage.

C’est la fête du directeur de l’hôtel, nous avons droit à un morceau de gâteau et nous lui chantons « Bonne Fête » en anglais.

Catégories : Sri Lanka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *