Jour 1, le 25 décembre 2019
Le vol de nuit se passe super bien, nous réussissons à dormir les 6 heures au complet.  Nous arrivons à l’aéroport Charles de Gaule à 9h30am.  Pour sortir de l’aéroport, il existe plusieurs forfaits de transports.  C’est un peu compliqué de trouver le fonctionnement de tout ceci, quelle passe est l’optimale et où l’acheter.  Nous décidons finalement d’acheter la passe de transport 3 jours, toute les zones, pour 27 euros par personne. Pour ce type de forfait, il est important de coller notre photo sur la passe, nous devons donc entrer dans un Photomaton chacun notre tour pour nous faire photographier! (comme quand nous étions jeunes au centre d’achats!)  Après 6h de vol et une nuit dans l’avion, nous ne sommes pas à notre meilleur pour prendre les photos.  Nous avons tout même bien du fun et rions de nos têtes.

Nous commençons notre visite de Paris en faisant connaissance avec la fameuse « grève de transport »! La majorité des lignes de métro sont fermées ainsi que les RER et les bus. Le transit entre l’aéroport et notre appartement n’est pas de tout repos.  Nous avons dû changer de mode de transport (RER, bus et métro) à quelques reprise et improviser les lignes de métros afin de finir notre parcours à la gare de St-Lazarre, l’arrêt le plus proche qui est ouvert. Heureusement, c’est seulement à 15 minutes de marche de notre appartement.  Au total, 3 heures depuis notre atterrissage pour ce périple qui en prend 1 heure habituellement.

Comme il est midi quand nous finissons par arriver en ville, nous dinons dans une pizzeria, discutons avec le patron de la quiétude des lieux en ce jour de Noël, allons déposer nos sacs-à-dos à l’appartement, rencontrons rapidement Albertini le propriétaire du Airbnb et partons à l’aventure pour contrer le décalage horaire.

Il fait 10 degrés. Nous sommes bien équipés avec notre foulard autour du cou, nos gants et notre tuque. Nous décidons d’aller voir la Tour Eiffel à pied, question de s’assurer que nous sommes vraiment à Paris. Après une heure de marche, nous arrivons finalement. Oups! Nous ne sommes pas seuls à avoir eu cette idée! Nous avons l’impression que tous les touristes ont décidé de faire comme nous. Nous marchons à la queue leu leu, nous faufilant devant toutes les personnes qui essaient de faire un selfie devant la tour emblématique de 300 mètres de haut.
Les vendeurs itinérants tentent de nous vendre 5 Tours Eiffel porte-clés pour 1 euro. Nous résistons à la tentation, même si elle est très forte. 😉

Comme nous étions déjà venus à Paris avec Sophie quand elle avait 4 mois, elle décide qu’elle veut refaire la photo avec son père devant la Tour. Nous tentons de trouver le même endroit, mais en montrant l’ancienne photo à un conducteur d’autobus touristique, il nous confirme que le décor a changé et que nous ne pourrons pas reprendre la photo exactement comme en 2004. Regardez le résultat!

Après une longue marche, nous cherchons un restaurant pour notre souper de Noël. Pour nous, ce soir, il est important qu’il soit typiquement français. Même si les restos thaï ou italien nous font de l’œil, nous dénichons une belle petite place (Le Général) où nous mangeons foie gras, ris de veau, poulet fermier, milanaise de veau. Puisque c’est la fête : vin blanc pour tout le monde! Le serveur est bien gentil et nous avons du plaisir avec lui.

C’est déjà l’heure d’aller au lit. Nous avons mal aux jambes et aux pieds d’avoir trop marché. Au total, nous avons parcouru 12 km en 19 394 pas.

 

Jour 2 26 décembre 2019
Versailles et toute sa noblesse

Ce matin, nous décidons de faire plaisir à Sophie et d’aller visiter le Château de Versailles. Elle a beaucoup appris sur la vie de Louis XIV dans son cours d’histoire au Cégep et a hâte de voir où il habitait.  Comme le RER est fermé, nous devons nous y rendre en train. La chance nous sourit, car le train part de la Gare près de chez nous. 40 minutes plus tard, nous débarquons dans le centre-ville de Versailles et il nous faut marcher 15 minutes pour arriver au Château.

Wow! Encore là, c’est la foule! Pendant que Steve va acheter les billets, nous faisons la file d’attente. Une heure plus tard, nous entrons dans l’enceinte de la cour royale. Nous débutons notre visite du Château et de ses pièces majestueusement décorées de tapisseries, de tableaux et d’éléments dorés. La galerie des glaces reste la pièce la plus impressionnante avec ses miroirs et ses magnifiques chandeliers en cristal. Nous prenons 2 heures pour faire la visite complète.

Nous allons diner dans une crêperie de la ville, question de visiter un peu. Nous prenons le train de 16h00.

De retour à Paris, nous décidons de souper dans l’appartement pour relaxer. Au menu : pain, fromages, terrines, olives, jambon et bien sûr du vin! Nous sommes fatigués et décidons de rester à l’appart pour écouter un film sur Netflix! Les 4 installés bien au chaud dans le divan-lit, ça finit bien la journée.  Finalement, aujourd’hui, nous aurons seulement marché 8 km (10 246 pas).

 

Jour 3, le 27 décembre 2019
Visite touristique de Paris

Aujourd’hui, nous décidons de visiter les principaux monuments. Avec les grèves, nous savons d’ores et déjà que nous allons devoir en marcher un bon coup. Nous débutons avec le Sacré Cœur. Nous marchons un peu et réussissons à trouver un bus qui est en fonction. Il nous dépose dans le quartier Montmartre. Avec ses ruelles pavées, son étonnante basilique, ses artistes, ses bistrots… Montmartre a un charme fou ! Perché sur le haut d’une butte dans le 18e arrondissement, le plus célèbre quartier parisien n’a rien perdu du village qui plut tant aux artistes des 19e et 20e siècles.  Sur notre chemin, nous croisons un marché de Noël et les filles voient un kiosque de bijoux. Nous faisons la connaissance d’un joaillier qui fabrique de beaux bijoux fins. Il est très sympathique. Audrey et Sophie se font plaisir avec l’argent qu’ils ont reçu de leurs grands-parents pour Noël.

Nous poursuivons notre route et arrivons au funiculaire…mais lui aussi ne fonctionne pas à cause de la grève! Pas grave, nous sommes en forme et nous gravissons les escaliers pour arriver à la Basilique du Sacré Cœur. Nous avons une belle vue de la ville. Comme pour la Tour Eiffel, il y a plein de monde!  Ensuite, nous marchons le quartier Montmartre où il y a plusieurs artistes qui veulent nous dessiner. Sophie n’arrête pas de se faire accoster par les artistes, lui disant qu’ils veulent immortaliser sa beauté!!!

Nous continuons notre marche, un peu au hasard et nous arrivons dans le 17ieme arrondissement, nous trouvons un super restaurant. Le Carni est un restaurant français et le propriétaire et le chef nous accueillent avec le sourire. Nous sommes les premiers clients du midi et ils prennent le temps de parler avec nous. Nous avons bien du plaisir et jasons d’un peu de tout. Ils nous confirment que depuis la grève, ils ont une diminution de 30% de leur chiffre d’affaires. Tous les Français commerçants rencontrés depuis 3 jours sont bien découragés de ce fléau.

Leur menu nous paraît délicieux et ne sachant pas quoi choisir, nous prenons les 4 plats proposés. Nous sommes loin de nous être trompés, le repas est fabuleux!

Nous repartons en direction du Louvre. Nous croisons les Galeries de la Fayette, l’Opéra, la Place de la Concorde, les Champs Élysées. Nous arrivons finalement au Louvre et il y a au moins une heure d’attente avant d’y entrer. Nous décidons de faire demi-tour et allons voir la Cathédrale Notre-Dame. Malgré l’incendie du printemps dernier, nous sommes tout de même en mesure d’admirer la beauté de ce qui en reste.

Nous attrapons un métro en direction de la Gare St-Lazarre et entrons à l’appartement nous reposer pour la fin de journée. Steve va chercher un poulet BBQ pour le souper et nous finissons les fromages et terrines de la veille.

Vers 19h00, nous quittons l’appartement à pied en direction du théâtre de la Madeleine. Et oui, c’est l’heure du spectacle! Avant de partir, nous avions acheté 4 billets pour la pièce de théâtre « L’invitation », dans laquelle joue Gad El Maleh. C’est une comédie avec 3 comédiens du style « Le diner de con. »

Nous arrivons au théâtre et allons nous installer à nos sièges qui sont tout en haut dans le « pitte »! Nous rions, car nous voyons à peine la scène. Il faut s’asseoir sur le bout de notre siège pour bien voir. Tous les gens autour de nous ont la même impression. C’est ça quand on prend les billets les moins chers!  Juste avant le début de la pièce, j’aperçois le père de Gad dans la foule et il vient s’asseoir juste à côté de nous dans les escaliers.

Nous revenons à l’appartement vers 22h30. Nous avons eu une belle soirée. Intéressant d’avoir vécu une expérience non touristique et très parisienne.  Aujourd’hui, nous avons fait 21 084 pas soit 14km de marche.

Catégories : Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.