Départ pour le Sri Lanka

Pureté, Nuwara Eliya, Sri Lanka

Nous voilà repartis pour une folle aventure! Cette année, nous avons choisi le Sri Lanka.

  • Pour son triangle culturel (temples et cités disparues)
  • Pour ses différentes religions (bouddhiste, hindouiste, musulman et catholique) toutes réunies sur une petite île.
  • Pour ses montagnes de thé et son histoire coloniale
  • Pour le Sri Prada (ou Adam’s Peak)
  • Pour ses plages désertes de touristes
  • Pour ses éléphants et sa faune
  • Mais surtout pour son peuple souriant et accueillant

Sophie a maintenant 10 ans et Audrey, 7 ans. Nous voici en 2012, prêts à parcourir le Sri Lanka pendant 3 semaines.

Sri Lanka 467

Avant de commencer la lecture de notre blog, voici un vidéo de 2 minutes qui résume bien notre voyage au coeur du Sri Lanka.

Alankuda Beach et les dauphins!

Dès notre embarquement dans l’avion de Sri Lanka Airlines, nous sommes « dépaysés »: les agentes de bord sri lankaises sont vêtues de leurs robes traditionnelles (le saree) et nous saluent les mains jointes en prière. Les filles ont droit à des cadeaux: t-shirts, toutous et jeux.

Sri Lanka 02

Nous arrivons au Sri Lanka à 6h30 am, après un vol de nuit facile de 6 heures 30 Ottawa-Londres (nous avons tous dormi jusqu’à la fin!) et un 2ème vol plus long où nous avons dormi ici et là environ 5 heures sur 10.

À l’aéroport de Colombo, nous trouvons un chauffeur de taxi pour nous emmener directement à Alankuda Beach www.alankuda.com/, à l’hôtel Udekki, à 3 heures de route de la capitale. Nous nous entendons pour 60$us.

www.udekki.com/ Le propriétaire des 5 villas où nous avions réservé, Glen Tery, nous attendait. Il nous fait faire un tour guidé de son complexe et un des ses employés nous sert des jus d’ananas absolument délicieux.

Sri Lanka 151

Nous commençons notre voyage dans le luxe. Nous avons une maison 2 étages avec air climatisé, une belle grande piscine et un cuisinier qui nous prépare ce que l’on désire!Sri Lanka 114

Sri Lanka 109

 

Tout de suite, nous enfilons nos maillots pour profiter de la piscine et du soleil, question d’enrayer le plus rapidement possible le décalage de 10h30 de différence! L’eau est aussi chaude que la température extérieure, wow!  Nous allons nous baigner dans la mer et l’eau est aussi chaude! Le vent est de la partie, ce qui nous donne une impression de fraîcheur!

Sri Lanka 120

Pour dîner, le chef nous prépare des crevettes panées, du riz, des légumes et du poisson. Miam!

Sri Lanka 142

À 13h, on fait un dodo pour tenter de récupérer un peu. À 14h, l’alarme de ma montre ne réveille que moi, personne ne bouge. Je remets la sonnerie pour 15h, et me rendors rapidement. Lorsqu’elle resonne, je ne l’entends pas. Je me réveille à 15h30, de peine et de misère, et je tente de réveiller le reste de la famille. C’est vraiment difficile et il faut faire un gros effort pour se lever.

On se remet de la crème solaire et on retourne se baigner!

À la fin de la journée, nous allons marcher sur la plage pour admirer notre premier coucher de soleil. Nous sommes dans un lieu isolé et il n’y a aucun touriste, alors nous sommes tranquilles, mais…

Surprise! Plus loin, nous rencontrons plusieurs groupes de jeunes srilankais qui jouent au ballon et qui s’amusent. Nous semblons les intriguer, car ils nous regardent tous. Ce sont surtout des jeunes filles et des femmes voilées qui viennent nous voir et nous demandent: « What’s your name? From what country are you? How old are you? » Comme en Jordanie, elles pincent les joues des filles!!!

Elles courent partout sur la plage pour venir toucher à Audrey et Sophie…

C’est trop drôle, surtout de voir la grande Sophie se faire toucher! Elle commence à se trouver un peu vieille pour ce genre de comportement, mais bon, on en rit!

Audrey est découragée d’être le point de mire, de se faire photographier et d’être assaillie de becs. Les femme musulmanes sont vraiment étonnantes, elles sont surexcitées avec nos enfants et les prennent en photo avec leurs cellulaires. Je suis certaine que d’ici 15 minutes, elles se retrouveront sur le Facebook d’une d’entre elles!

Elles nous suivent dans notre marche. Elles rient. Elles se parlent. On rit. On ne se comprend pas du tout, mais on rit!!!

Nous sommes en maillot, blancs comme des draps au travers de leur groupe, nous arrivons tout droit de l’hiver québécois quand même! C’est assez gênant d’être ainsi vêtus parmi les femmes voilées.

Elles veulent qu’on les suive jusque chez elles dans leur village, mais nous arrivons près du chemin qui mène à notre hôtel et nous les quittons, car nous trouvons que c’est un peu trop accaparant pour nos filles. Ce fût quand même un premier bain de foule intéressant.

Pour souper, le chef nous apporte des cuisses de poulet, des pâtes et des légumes. Nous mangeons sur la terrasse de notre maison. Nous sommes tellement fatigués que nous dormons presque dans notre assiette, surtout Sophie. Il n’est que 19h15.

Sri Lanka 033

Sri Lanka 022

Ensuite, c’est l’heure de se mettre en pyjamas et de se brosser les dents. On se couche à 19h47, Steve va aux toilettes et nous dormons toutes les 3 lorsqu’il vient se coucher 2 minutes plus tard!

Samedi 25 février 2012

La nuit fut entrecoupée de plusieurs petits réveils pour tout le monde. À 4h50, je vais rejoindre mes filles dans leur lit. Elles sont réveillées et nous attendons ensemble la sonnerie de 6h pour nous lever.

Ce matin, nous allons en bateau à la recherche des dauphins! Le départ est prévu pour 7h, donc rapidement on boit un thé, on mange des bananes et des barres tendres apportées du Québec.

Nous partons avec le pêcheur Baba et Glen, qui s’est attaché aux filles, nous accompagne.

Sri Lanka 099

La mer est assez agitée; j’ai peur pour le mal de mer de Sophie… et le mien. Mais nous sommes tellement excitées de chercher des dauphins que nous n’avons pas le temps d’avoir mal au coeur. Après 60 minutes à foncer dans les vagues, à naviguer dans tous les sens, à aller vers d’autres bateaux qui cherchent comme nous, nous voyons finalement une dizaine de dauphins. Nous crions de joie, mais notre plaisir ne dure que quelques secondes, car ils disparaissent aussitôt. Dommage, car je n’ai pas l’impression d’en avoir profité pleinement.

Sri Lanka 034

Puis notre chauffeur décide de faire à sa tête et quitte le groupe de bateaux pour se rendre dans une direction opposée. Toujours rien. J’abandonne un peu l’idée de voir des dauphins… ils ne peuvent pas être au rendez-vous à chaque jour.

Mais 10 minutes plus tard, notre patience est enfin récompensée! Tout près d’un bateau de pêche où des oiseaux tournent dans le ciel, des centaines de dauphins sautent autour de nous, nagent sous notre bateau et font des pirouettes dans les airs. On dirait qu’ils veulent nous impressionner!!! Nous sommes en extase devant ce spectacle unique. Glen installe les deux filles sur le pont devant le navire afin qu’elles soient plus proches de l’action. Ensuite, il m’installe debout en arrière du navire avec une vue sur toute la mer. Steve se promène d’une place à l’autre tentant de filmer les réactions des filles et de photographier les dauphins. Les filles n’arrêtent pas de crier de joie, elles sont émerveillées! Et nous aussi! Glen leur fait crier « Abracadabra » et leur dit que cela fait tourbillonner les dauphins dans les airs. Glen trouve qu’Audrey n’arrête pas de parler, il se demande bien qu’est-ce qu’elle raconte… Et je lui traduis: « C’est le plus beau jour de ma vie! C’est comme Noël et ma fête en même temps! Emmy va capoter quand elle va savoir ça! C’est mon plus beau voyage! Merci maman et papa pour cette aventure! C’est maintenant le dauphin mon animal préféré… » Même le chauffeur trouve qu’Audrey est très expressive!

Sri Lanka 092

Sri Lanka 078

Puis, après une trentaine de minutes, les dauphins continuent leur route mettant fin doucement au spectacle. Nous repartons vers la plage avec un sourire accroché au visage. Quelle expérience mémorable!

Regardez la vidéo pour vivre toute l’excitation des filles lorsqu’on trouve enfin les dauphins!

Notre cuisinier nous attendait avec un super petit-déjeuner: crêpes, pain, omelettes, oeufs brouillés, salade de fruits, yogourt… Encore beaucoup trop… il ne comprend pas notre appétit et il en fait toujours trop… Glen nous dit de ne pas nous en faire, il n’y a rien qui se perd ici, même si nous ne mangeons pas tout, les employés vont les manger….. Ce doit être le truc du cuisinier, il en fait trop dans le but de bien se nourrir!!!!
Le reste de la journée est très relax: piscine, plage, repos. Sophie est toujours en train de parler avec Glen ou le cuisinier. Elle est vraiment impressionnante cette année, sa compréhension de l’anglais est très bonne et elle est à l’aise de converser avec les gens. Même chose pour Audrey qui n’est plus gênée de répondre aux questions!

Glen est tombé sous le charme de Sophie. Il prend bien soin de nous. Il nous a passé son portable, nous a fait visiter sa maison. Seul défaut qui décourage nos filles: il fume trop!  En passant, Glen est un musicien de blues Australien né en Inde qui sort avec une diplomate qui travaille au Liban…. rien de reposant comme vie!!!

Anuradhapura

Aujourd’hui nous quittons la farniente et nous débutons l’Aventure avec un grand A! Un taxi vient nous chercher après le petit-déjeuner pour nous emmener à l’arrêt d’autobus de Putalam. Glen lui a dit d’attendre avec nous sur le bord du chemin et de s’assurer qu’on parte dans la bonne direction et dans le bon autobus! Il faut dire que tout est écrit en sri lankais sur l’autobus…

Après 15 minutes d’attente, nous embarquons! Ce n’est pas trop plein, on se trouve une place. La musique au fond, les fenêtres ouvertes, on parcourt à bonne allure les 75 kilomètres qui nous mènent à Anuradhapura, qui fut la première capitale de l’île fondée au Vème siècle avant J-C. Pendant 14 siècles, elle fut la capitale où règna quelques rois. On peut s’imaginer que plusieurs palais et dagobas y on été érigés. C’est pourquoi nous décidons d’aller visiter cette cité culturelle. Arrivés dans la ville 1h45 plus tard, nous prenons un tuktuk pour se rendre à l’hôtel Milano www.milanotouristrest.com . Il est 11h00, nous enfilons nos pantalons longs même si on meurt de chaleur, car nous partons visiter les temples. L’hôtel nous a organisé une tournée avec un chauffeur de tuktuk pour un bon prix (6500 roupies).

Sri Lanka 187

Voici un dagoba construit en mémoire de Bouddha.  C’est à Anaradhapura qu’on retrouve le plus grand nombre de dagobas, dont le plus vieux, le plus gros et le plus vénéré.  C’est également à Anaradhapura que l’on retrouve le plus vieil arbre, 2200 ans!  Le Sri Maha Bodhi, est une pousse de l’arbre sous lequel Bouddha reçut l’illumination.  Cette pousse fut ramenée d’Inde au IIIe siècle av J-C….toutefois, l’arbre n’a pas obtenu sa place sur notre blog, assez décevant à voir!!!

Sri Lanka 203

Pour visiter les temples, il faut très souvent enlever nos souliers, et ce, même pour marcher autour des temples, sur le sable granuleux ou les pierres trop chaudes. C’est difficile pour nos petits pieds douillets… Nous grimaçons et remarquons que les Sri Lankais ne se font aucun souci avec ce détail!

Les filles se font prendre en photo à quelques reprises. Il y a même un homme qui attrape Audrey par le bras et la tire par en arrière pour l’emmener près de lui et se faire photographier avec elle. Nous avons trouvé sa méthode un peu rude!

Sri Lanka 179

Le chauffeur nous promène en Tuk Tuk de temples en temples.  Pas le choix, car la superficie est immense pour se promener d’un site à l’autre. Nous mangeons notre premier « Rice and Curry » (800 roupies) sur la route dans un guesthouse, c’est délicieux.  Le guesthouse se nomme Bamboo Garden (152, Anula Mawatha, Y Jonction, Anaradhapura, tel: 025-22-34950 ou 025-3251484).  Le proprio Mahinda Gunathilaka est très sympatique. Un incontournable lors de la visite.

Sri Lanka rice&curry

Nous retournons à l’hôtel vers 15h, car la chaleur est devenue difficile à supporter. Nous prenons des douches et relaxons le reste de l’après-midi à l’hôtel. Nous allons souper au centre-ville avec un couple de Français que nous rencontrons en marchant. Très bon repas en bonne compagnie au resto « La Casserole ». Les filles adorent rencontrer des gens qui parlent français en voyage, elles en profitent pour raconter plein de choses!

Prendre l’autobus, toute une aventure!

Nous déjeunons tôt, avec les moustiques, pour pouvoir se tailler une place dans le bus de 8h00 en direction de Trincomalee.

Tout le monde nous a prévenu que c’était difficile de prendre le bus, car il y a toujours trop de monde à l’intérieur. Évidemment, ce sont souvent les chauffeurs de taxi qui nous découragent. Mais la différence de prix entre le taxi et l’autobus est de 75$. Nous choisisson donc le bus à 4$ pour la famille et 4 heures de route pour faire 110 km!

Sri Lanka 227

Sri Lanka 230

L’aventure commence quand le bus arrive à la gare à 7h40! Pas une seule seconde à perdre, il faut entrer rapidement à l’intérieur pour pouvoir s’asseoir. Pas question d’être debout pour faire toute la route! Alors, les filles, let’s go, pognez votre sac, on embarque!!! Tout le monde se rue dedans. On réussit à s’asseoir tous les 4 dans la première rangée. Nous sommes fiers! On aura une vue splendide. Le bus doit partir à 8h, alors on reste assis pour ne pas perdre nos places, même si on manque de mourir, accablés par la chaleur.

Sri Lanka 236

Un homme aux jambes paralysées entre avec l’aide d’un chauffeur de tuktuk qui le porte dans ses bras. Il y a quelques touristes également qui sont du voyage.

Des vendeurs de nourriture entrent et sortent pour vendre leurs produits. Une vieille dame entre avec son mari aveugle pour ramasser des dons, mais entre temps, le chauffeur embarque, démarre le moteur et part, sans se rendre compte que le couple est encore en plein milieu de l’autobus!!! Quelqu’un avertit le conducteur et il arrête pour les laisser débarquer!

C’est un départ!
Nous savions que nous allions arrêter souvent, on nous avait prévenu que cela se remplirait beaucoup, mais nous avions sous-estimé les dires…

En effet, nous nous arrêtons très souvent, mais nous embarquons surtout beaucoup TROP de monde! Les mots: maximum, limite, plein, on est full *&%$**, attend le prochain bus, tu vois pas qu’y’a pu de place, wo, assez on déborde, cela n’existe pas ici!!! C’est plutôt, si tu payes, tu entres! Il faut dire qu’il n’y a seulement que 2 autobus qui font ce trajet chaque jour. Le chauffeur doit les embarquer par pitié…

Alors, la belle vue que nous avions, nous la perdons assez rapidement, ainsi que l’espace et le confort. Car tout ce beau monde qui entre, s’entasse en avant et à côté d’Audrey et moi. Je ne vois plus Steve de l’autre côté de la rangée, c’est tout dire! Essayez de me trouver sur cette photo:

Sri Lanka 241

Je manque me faire écraser les orteils à tout moment. Je manque me faire égratigner les jambes par les cordes de balles ou les sacs très lourds remplis de je ne sais quoi. Je reçois même un foulard dans le visage et je le mets dans mon cou pour faire rire Audrey… jusqu’à temps que l’heureuse propriétaire s’en rende compte!

Audrey change de position selon la quantité de gens qui entrent: jambes dans les airs appuyés sur le gros sac de Steve ou assise sur le sac. Elle ne peut plus s’asseoir les jambes dans le vide, car elle se fera écraser par le sac qui bougea sans cesse au gré des gens qui sortent et entrent.

Sri Lanka 243

Il faut donner une mention spéciale au vendeur de billets qui doit se promener de l’avant vers l’arrière et se faufiler au travers de tous ces gens pour se faire payer! Méchante job!!!

Il ne faut pas oublier de mentionner les coups de klaxon du chauffeur: trop fort et trop souvent pour rien.

Le prix citron va aux gens debout qui ne se tassent pas d’un seul centimètre pour aider ceux qui veulent sortir à se frayer un chemin.

Bref, ce fut toute une aventure et nous avons tellement ri. D’ailleurs, les gens souriaient de nous voir rire!

Après tout ce trajet jusqu’à Trincomalee, il faut se rendre à Nilaveli sur le bord de la plage. On prend un tuktuk et nous choisissons l’hôtel White Sand Beach (www.go-lanka.com/Trincomalee/beach-hotel-trinco/hotel-trincomalee.html  , Tel: 026-2232223), encore en construction, mais avec air climatisé, eau chaude et 3 lits (toujours difficile de trouver plus que 2 lits…). Le fils du gérant, M. Rajapal, vit à Montréal au Canada.

Nous dînons et finissons la journée dans l’eau bleue turquoise et chaude. Les vagues sont fortes et Sophie perd son masque de plongée dans l’océan…

Sri Lanka 280

À 20h, nous allons au lit, exténués après un délicieux souper à l’hôtel où nous constatons que nous sommes les seuls clients encore une fois!

Sri Lanka 340

Plongée à Pigeon Island

Déjeuner vers 7h30 qui est une copie conforme de tous les déjeuners que nous prenons au Sri Lanka: oeufs, 16 rôties au pain blanc…oui, oui 16 rôties, confiture et thé.

Aujourd’hui, nous allons faire de la plongée en apnée sur une toute petite île qui s’appelle: Pigeon Island. Nous prenons l’autobus qu’on arrête tout simplement en levant le bras sur le bord de la route et nous allons rencontrer le « boat man » qui va nous emmener sur l’île. La veille, Steve était allé négocier le tout avec Sophie. Il avait trouvé un gentil vieillard qui se promenait sur la plage tout près du guichet d’entrée du parc à Nilaveli. C’est toujours moins dispendieux lorsqu’on négocie directement avec les locaux ou même directement avec le proprio du bateau! Toutefois, il faut payer cher pour faire cette excursion: 2000 roupies pour le bateau, 900 roupies pour 3 masques/tubas et les frais du Parc marin qui sont exorbitants, soient 5000 roupies pour la famille. Le gouvernement sri lankais exagère un peu avec les touristes…

Sri Lanka 277

20 minutes de bateau avec de vieilles vestes de sauvetage trop grandes et trop vieilles, et nous arrivons sur la plage blanche de coraux. On garde nos sandales pour ne pas se blesser. Des policiers armés surveillent la plage. Nous prenons nos masques et nous allons dans l’eau tout de suite.

Sri Lanka 268

Wow! Beaux poissons, beaux coraux, c’est magnifique. Audrey a vu un bébé requin. Les filles adorent et sont très bonnes, c’est une première expérience! Nous allons explorer les 2 côtés de l’île et nous repartons 1h30 plus tard. Il est presque midi, et le soleil frappe fort sur notre petite peau fragile.

Sri Lanka 266

De retour sur la terre ferme, nous dînons dans un hôtel sur le bord de la plage: club sandwich sri lankais, frites et noix de cajou rôties! Miam.

Regardez les pancartes installées suite au Tsunami de 2004.

Sri Lanka 289

On repart à pied et on rencontre des écolières qui retournent à la maison. 1h30, c’est la fin des classes. On leur fait la jasette, on leur donne des jeux et on repart.

Sri Lanka 285

Le soleil brûle, les filles ont mal aux pieds car leurs sandales mouillées et pleines de sable leur frottent les orteils, alors on prend un tuktuk plutôt qu’un autobus et celui-ci nous emmène directement devant notre hôtel. 150 roupies pour arrêter les « souffrances » de nos filles!

On se douche et on relaxe dans notre chambre. Les filles s’amusent et font de l’improvisation.

Steve et Audrey retournent à la mer une dernière fois de 16h à 16h30, puis on part au village faire de nouvelles rencontres!

Surprise, des gars jouent au criquet (sport national) et Steve en profite pour s’infiltrer doucement dans leur jeu. On l’encourage et on rit! Il s’en sort très bien au bâton! Les gars trouvent ça drôle d’avoir un néophyte parmi eux.

Sri Lanka 300

Sri Lanka 297

On poursuit notre route, les gens nous saluent au passage et viennent nous voir. Ils sont bien impressionnés quand on leur dit qu’on vient du Canada. Ils connaissent presque tous quelqu’un qui a immigré dans notre pays à cause de la guerre qui a perdurée au Sri Lanka pendant 30 ans. (1979-2009).

Quand nous voyons des enfants, nous leur donnons des petits jouets que nous avons apportés.

Ce Monsieur en vélo nous arrête pour prendre le temps de savoir qui nous sommes et d’où on vient.

Sri Lanka 307

Nous avons jasé longtemps avec ces 3 femmes. Celle en rouge, Hichutti, a 27 ans. Son mari travaille dans l’armée canadienne en Ontario. Elle poursuit ses études et compte bien aller le rejoindre un jour.  À ses côtés, une voisine et à droite, sa belle-mère.

Sri Lanka 312

18h10, nous voulons repartir vers l’hôtel, car nous avions réservé notre souper pour 18h45, mais la voisine de Hichutti nous montre sa maison et nous y invite. Nous sommes incapables de refuser cette invitation, car elle est trop fière que nous entrions chez elle… et nous sommes bien trop curieux pour ne pas y aller.

Son mari et leurs 2 fils de 16-17 ans sont là. Nous nous assoyons au salon pendant qu’elle prépare des choses dans la cuisine. Un de ses fils nous prend plusieurs fois en photo, alors ce n’est pas gênant de prendre des photos nous aussi. Puis, nous échangeons avec eux ce qu’il est possible d’échanger avec eux. C’est-à-dire sourires et quelques mots anglais! Heureusement que nous avons nos photos du Québec, cela nous permet de communiquer autrement!

 Sri Lanka 331

Elle nous sert des chips et du thé . Elle emmène aussi un grand pichet d’eau, mais nous disons: « Non, merci! » Steve a vite compris qu’il ne fallait pas terminer son assiette, sinon ils nous en remettent encore!

Sri Lanka 321 Sri Lanka 318

Une voisine et sa petite fille viennent nous « voir ». On lui donne un petit jouet et nous devons partir pour ne pas manquer notre souper.

Nous marchons rapidement dans la noirceur sur le bord de la route. Nos hôtes nous attendent nerveusement à l’entrée de l’hôtel, ils commençaient à être un peu inquiets de notre absence. Nous mangeons le « rice and curry » qui semblaient très bon, mais qui est froid compte tenu de notre heure d’arrivée… Dommage.

C’est la fête du directeur de l’hôtel, nous avons droit à un morceau de gâteau et nous lui chantons « Bonne Fête » en anglais.

Habarana et le tour d’éléphant

J’ai enfin fait une nuit complète pour la première fois depuis notre arrivée. Yé!

Aujourd’hui, nous quittons la plage et nous continuons notre itinéraire. Nous partons à pied avec nos sacs à dos et nous attendons l’autobus sur le bord du chemin pour nous rendre au centre-ville de Trincomalee à la station d’autobus. Finalement, nous oublions l’autobus, car un jeune chauffeur de tuktuk s’arrête près de nous, nous fait un bon prix et nous partons avec lui. Ce sera plus simple pour faire nos commissions, car nous voulons arrêter à la banque, au Vieux Temple hindou et dans une pharmacie. Il y a de la bonne musique dans son taxi, alors cela rend le trajet de 7 kilomètres encore plus intéressant.

Sri Lanka 347 Sri Lanka 351

Sri Lanka 373

Cela nous permet de prendre notre temps au Temple et d’admirer tous les détails.

Sri Lanka 358 Sri Lanka 355

Le chauffeur nous aide à trouver le bon autobus pour se rendre à Habarana. C’est compliqué, mais on réussit. La gare est rempli de très vieux autobus, on se croirait à la fourrière municipale… rassurant! Le nôtre part dans 10 minutes. J’ai le temps d’acheter de l’eau et des bananes et nous  partons. Il est 9h45. Il n’y a pas beaucoup de monde. À l’intérieur de l’autobus, tout est dans un piteux état. C’est sale et délabré, il y a de la poussière partout, de l’huile par terre, des sièges en cuir craquelé, brisé par le temps, des bruits de grincements des freins et de la transmission et des bruits de toute la tôle qui bouge quand on passe dans un trou ou sur une bosse. Et la route est tellement mauvaise. On entend tout le temps des « Beding Bedang »!

Sri Lanka 377 Sri Lanka 378

Il y a un bruit qui inquiète le chauffeur parmi tous ceux que nous entendons et il semble provenir d’une roue. Il ralentit souvent devant les garages et son assistant-vendeur de billets crie quelque chose aux garagistes, mais il repart tout le temps sans vraiment s’arrêter. Nous les voyons se parler et nous comprenons qu’ils ont hâte de trouver le bon garage pour régler le problème. Finalement, il se stationne en face d’un garage et nous arrêtons pour changer 2 pneus!

Sri Lanka 386 Sri Lanka 392

Nous arrivons à Habarana à 11h45, il nous faut trouver un hôtel. L’autobus nous a laissés sur le bord du chemin, en plein milieu de la ville. C’est instantané, des chauffeurs de tuktuk viennent nous offrir leur service et nous en choisissons un qui a l’espace pour embarquer 4 personnes et leur 4 sacs à dos! Il s’appelle Hemanth.

Sri Lanka 426b

Nous visitons 6 hôtels et guesthouse avant de trouver quelque chose de propre, d’assez grand, invitant et avec air climatisé. Cela nous prend une heure… Finalement, c’est la piscine qui a joué dans la balance, nous choisissons Jay’s hotel (jaysholiday.com/). Il fait tellement chaud, il faut bien se payer du bon temps! Nous commandons tout de suite le dîner et en attendant nous allons nous baigner, avant de mourir de chaleur. Ouf! Ça fait tellement du bien.

Sri Lanka 528

On mange à 14h et Hemanth revient nous chercher pour nous emmener faire un tour d’éléphant.

Bon. Nous doutons un peu de « l’authenticité » de ce tour d’éléphant, mais nous décidons d’y aller quand même, puisque nous sommes venus dans cette région pour faire cette activité. Le prix de 80 000 roupies nous rebute également. Mais au point où nous sommes rendus, nous nous assoyons sur RAJA, 24 ans, jeune éléphant bien dompté vêtu d’une robe verte et jaune.

Sri Lanka 414

Le trajet dure une heure, nous marchons sur le bord d’un lac, accompagnés du cornac (le maître de l’éléphant) et d’un assistant (disponible pour nous prendre en photo avec notre caméra! vous voyez ce qu’on veut dire par « authenticité »…) Arrivés au bout du lac, RAJA va dans l’eau pour faire demi-tour. L’assistant veut nous prendre en photo, poliment nous refusons, trouvant que nous avons l’air assez  « touriste » comme ça, nous n’avons pas besoin de commémorer le tout sur pellicule en plus! L’éléphant en profite pour mettre sa trompe dans l’eau et nous arroser! C’est le seul moment fort du trajet et il dure à peine 30 secondes! Au retour, nous voyons un caméléon, un martin-pêcheur bleu et des iguanes. À notre retour, celui qui nous a vendu le tour d’éléphant, nous remet à chacun un diplôme!!!!! Sans commentaire!

Sri Lanka 418

Heureusement que nous pouvons nourrir RAJA de bananes et lui caresser la trompe avant de partir. Cela met un baume sur notre mauvais choix d’activité.

Sri Lanka 406

Sri Lanka 421 Sri Lanka 426 Sri Lanka 423

De retour à l’hôtel pour une vraie baignade! Ça fait tellement du bien. Mon dieu qu’il fait chaud au Sri Lanka! C’est bien notre premier voyage où il fait aussi chaud sans arrêt!

On soupe vers 19h30, un bon rice and curry et on va au lit à 20h30.

 

La montagne de Sigiriya

Le réveil sonne à 6h, difficile de se lever, on dormait trop bien… On déjeune à 7h00 et on repart avec notre chauffeur de tuktuk Hemanth, qui nous emmène cette fois-ci à Sigiriya.

Sri Lanka 433

La route n’est pas très belle, il y a plein de trous, mais le paysage est magnifique! C’est le premier endroit remplit de touristes que nous visitons. Il y a une file pour acheter les billets, mais ce n’est rien comparé à la queue leu leu pour grimper la montagne! Les droits d’entrée sont exhorbitants: 30$ par adulte, 15$ par enfant, donc 90$ pour la famille! Nos attentes montent d’un cran!

Il est 9h00 (il est recommandé de venir tôt le matin ou en fin de journée pour éviter les grosses chaleurs du midi) et nous débutons la découverte par les jardins royaux. C’est le chemin qui mène au pied de la forteresse et c’est très joli. On essaie de s’imaginer comment tout cela devait être magnifique au Vème siècle, avec les moines et les éléphants. Le palais du roi était au sommet de cette montagne.

Tout près de la grotte du Cobra Hood, nous rencontrons un charmeur de cobra…attrape touristes, on l’évite bien sûr!

Il y a de magnifiques fresques dans les grottes, les demoiselles de Sigiriya.

Sri Lanka 444

Ces fresques, une vingtaine, sont dessinées sur la paroi d’une semi-grotte située au milieu de la montagne; on l’atteint en empruntant un étrange escalier en colimaçon suspendu dans le vide.  Il y a tellement de gens, qu’il faut attendre dans l’escalier… et ce n’est pas toujours rassurant!

Sri Lanka 450

Après les grottes, on contourne la paroi de la montagne pour atteindre la porte du lion. Triste, car il ne reste que les pattes.

Sri Lanka 455

Jadis, cette statue géante du lion montait la garde et protégeait l’entrée pour le sommet. Il faut s’imaginer le tout, comment ça devait être imposant et magnifique!  Aujourd’hui, il faut monter un escalier en fer qui est boulonné le long de la paroi.  Sophie a le vertige dans les escaliers suspendus, elle pleure, elle veut arrêter. Mais Steve l’aide à persévérer et elle réussit à atteindre le sommet avec nous! Bravo!

Sri Lanka 477

Tout en haut, on essaie d’imaginer comment trônait ce palais sur la région.  Incroyable! Quelle vue magnifique.

Sri Lanka 463

Toutefois, il ne reste que peu de vestige de ce palais, seule la piscine royale est parfaitement conservée.

Sri Lanka 488

Malgré tout cela, Sigiriya vaut vraiment la peine d’être visitée.  Les 90$ valent le coût.  Nous avons déjà visité quelques merveilles du monde et Sigiriya pourrait en faire partie!

Sri Lanka 467

La descente est rapide. Il fait si chaud que nous ne voulons plus arrêter. Heureusement que notre chauffeur nous attend juste en bas. On repart et vive le vent dans le tuktuk, il nous fait du bien!

Sur notre route, nous saluons une femme et sa petite fille dans un champ.

Sri Lanka 524

Hemanth nous propose d’aller les voir, ce que nous acceptons évidemment. Il nous explique que leur maison de 3 étages est perchée dans un arbre pour éviter qu’ils ne se fassent piétiner pendant la nuit par les éléphants. Ils dorment tous en haut, au dernier étage. Dans la journée, il y a toujours quelqu’un qui doit rester dans le champ pour surveiller que les éléphants ne viennent briser toute leur récolte. La petite fille est toute souriante et heureuse de nous voir. Très belle rencontre.

Sri Lanka 510 Sri Lanka 521

Nous passons le reste de l’après-midi à l’hôtel: piscine, internet et les filles jouent dans la cabane construite dans un arbre par le propriétaire. Elle est très haute!

 

Marcher sur le feu!

Aujourd’hui, nous partons en direction de Kandy. À 8h45, Hemanth vient nous chercher pour nous emmener en ville, au bon arrêt de bus, du bon côté du chemin!

Sri Lanka 426a

Chanceux que nous sommes, il y a de la place dans l’autobus! Nous sommes toujours un peu nerveux, car embarquer dans un bus avec 4 sacs à dos, c’est mieux quand ce n’est pas trop bondé…

Nous arrêtons à Dambuhla pour aller visiter le Golden Temple. À notre descente de l’autobus, un chauffeur de tuktuk vient nous proposer de nous emmener au temple, ce que nous acceptons. Mais nous ne voulons pas apporter nos gros sacs à dos, alors il nous propose de déposer nos sacs dans un « pawn shop », ils seront surveillés sans problème pour 100 roupies par sac. Nous les laissons là, sans stress, et nous partons.

Dambuhla est une autre ville dans le triangle culturel. Ce site fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco, il s’agit du plus important complexe troglodytique du Sri Lanka. Ce temple est situé au haut de la montagne, toutefois, la rando est beaucoup moins longue que celle de Sigiriya.

Lors de l’ascencion, on retrouve des vendeurs de fruits ou de fleurs… Attention, car il y a beaucoup de singes et ces singes adorent les fleurs de lotus. Ils feront tout pour les prendre!!! Sur notre chemin, nous sommes tout heureux de trouver une fleur de lotus par terre pour pouvoir la donner à Bouddha, au sommet. Sophie a la fleur dans ses mains, lorsque tout à coup nous nous retouvons entourés de singes. Naïvement, on croit être chanceux de voir tous ces singes, mais ils ne viennent pas pour la photo, plutôt pour voler la fleur de lotus des mains de notre grande fille. Lorsque les singes s’approchent de Sophie, elle se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond. Instinctivement, elle lance la fleur par terre et aussitôt, le singe, qui était rendu à ses pieds, la vole et grimpe sur le rempart! Un local nous dit que Sohie a eu le bon réflexe, sinon le singe aurait grimpé sur elle!

Sri Lanka 536

Une fois en haut de la montagne, il faut encore enlever nos souliers et marcher sur le granit brûlant.

Sri Lanka 592

Sri Lanka 569

Sri Lanka 573

Sri Lanka 544

Nous mettons une heure trente pour visiter le temple et nous suons à grosses gouttes. Les gens ont tous le dos mouillé, la face en sueur, et ce, même en ne bougeant qu’au minimum!

Sri Lanka 553

Le chauffeur revient nous chercher comme prévu avant le dîner et nous ramène au point de départ, nos sacs sont toujours là! Heureusement! Nous mangeons au resto juste à côté du Pawn shop, resto climatisé (merci seigneur!) et nous reprenons le bus vers 13h, toujours sans problème, en direction de Kandy.

Nous arrêtons en chemin pour une pause de quelques minutes. C’est le jour où l’équipe de cricket du Sri Lanka joue contre l’Inde, donc tout le monde entre pour voir le match!

Sri Lanka 601

« Votre commande Monsieur! », nous demande ce gentil cuisinier.  -Non, merci!

Sri Lanka 603

Bon, on repart après 10 minutes. Deux heures plus tard, nous arrivons dans la gare de bus la plus bondée que nous ayons vue à ce jour! Que des autobus partout, partout, partout! Nous ne voyons rien d’autre. Habituellement, les chauffeurs de tuktuk nous assaillent, mais là, aucun tuktuk en vue. On s’imagine que la gare est déjà assez bordélique comme ça, pas question d’y ajouter les tuktuk. Nous avons l’impression d’être entourés par des centaines de bus! Nous réussissons à sortir de ce capharnaüm de peine et de misère et nous allons nous-même à la recherche d’un tuktuk!

Aussitôt sortis du brouhaha, nous trouvons un tuktuk qui nous emmène à l’hôtel. Celui où nous nous rendons est complet et la dame est assez gentille pour nous référer à un autre endroit. Elle appelle son ami et vérifie qu’il y a une chambre pour 4 avant que nous y allions.

C’est un gentil monsieur vêtu d’un sarong qui nous accueille avec un beau sourire. Il est très calme, très zen. Son nom est Susiri Warakaulle, il est le propio du Travelers Nest (32/46 Sangaraja Mawatha, Kandy, tel: 94-77-891-4435). Il habite une grande maison à 2 étages et nous fait visiter notre chambre qui contient un grand lit, un lit simple, une salle de bains propre avec un bain-douche et un rideau!!! Yé, les rideaux sont rares ici.

Sri Lanka 699

Il est 17h37 quand il nous annonce qu’il a des billets à vendre pour le spectacle de danse de 17h30. Il nous explique rapidement qu’il y a un homme qui marche sur le feu à la fin du spectacle, et nous achetons tout de suite ses billets pendant qu’il appelle un chauffeur de tuktuk pour que nous puissions nous y rendre à temps.

Nous arrivons au Kandyan Art Associations Hall et c’est drôle de voir la réaction des filles lorsqu’elles voient que la salle est bondée… de touristes seulement. C’est bien la première fois que nous en voyons autant réunis dans une même salle!

Le spectacle de danse est assez endormant, nous ne sommes pas déçus d’avoir manqué le début. Et puis, enfin, les danseurs finissent leurs stepettes. Les lumières s’allument. On croit avoir manqué le meilleur qui était peut-être au début. Tout le monde se lève et là, Steve s’aperçoit qu’il mettent des chaises sur la scène. Nous comprenons tout de suite qu’il faut se diriger rapidement à l’avant si on veut avoir une bonne place, car ce n’est pas fini et on arrive au clou du spectacle! Deux hommes se caressent avec le feu: sur les bras, sur la langue, sur le ventre. C’est assez dégueulasse…

Sri Lanka 619

Et en finale, ils apportent un long plateau rempli de charbons ardents et l’un des deux hommes marche pieds nus sur le feu! Rien de moins! Il le fait même plusieurs fois. C’est fou, on sent la chaleur à 2 mètres de distance.

Sri Lanka 625

Quand le spectacle se termine et que les gens partent, nous allons parlé avec la « bête de cirque » et son « agent ». Il nous démontre comment le tapis de braise est brûlant: il approche une allumette et elle s’allume sans toucher les charbons!

Sri Lanka 637

Il nous fait toucher ses bras et ses pieds, pour nous montrer qu’il n’y a pas de trucs! On le félicite. On lui montre une photo du Québec, celle où on ne voit plus notre maison tellement il y a de neige devant et on lui demande en riant s’il serait capable de marcher nus pieds dans la neige à -30!!! Il rit et nous dit que non!

Sri Lanka 639

Audrey, Sophie et Steve pratiquent la danse du Kolam.  Le Kolam est sans contesté l’une des danses les plus célèbres du Sri Lanka.  On y revête des costumes, mais surtout de superbes masques qui représentent des démons.  C’est un véritable exorcisme qui commence à la tombée de la nuit… On voit le résultat!!!

Sri Lanka 1451

Nous sortons de la salle pour aller souper quelque part en ville. La noirceur est maintenant tombée et nous marchons autour du lac, c’est très beau. Il y a des centaines de chauve-souris géantes qui volent tout autour, on dirait des corneilles tellement elles sont grosses!

Sri Lanka 650

Nous mangeons des mini-pizzas dans un resto-pâtisserie. Miam, miam, ça fait changement du riz!

De retour dans notre chambre douillette pour un beau dodo à 20h30.

Le Temple de la Dent

Nous mangeons le bon déjeuner que nous a préparé notre hôte et nous partons tôt car nous allons visiter le fameux Temple de la Dent. (Évidemment, nous parlons de la dent de Bouddha, rien de moins! Mais elle reste cachée au public, car elle pourrait être volée!)

Dans les temples, il faut avoir un vêtement qui cache les épaules et les genoux. Je porte donc mes pantalons longs et un t-shirt. Mais nous n’avons pas pensé à Steve, qui lui porte ses bermudas, comme d’habitude… Mais la surveillance, lorsque nous arrivons au site, est extrême et Steve se fait retourner, car il porte des bermudas en haut du genou! Le temps que nous nous rendions compte de tout cela, les filles et moi, nous le perdons de vue. Est-ce qu’il est reparti à l’hôtel pour se changer? Nous partons à sa recherche à l’extérieur du site et nous le retrouvons, entouré d’une belle jupe brune et beige en soie!!!!!! On rit, on rit et on rit! Avec ses espadrilles et ses chaussettes, le look est de toute beauté! C’est un « loueur de jupes » qui l’a aperçu et qui s’est empressé de le momifier d’une jupe (1,50$) avant qu’il reparte à l’hôtel chercher ses pantalons! Malheureusement, nous n’avons pas meilleure photo, car nous devions la prendre à son insu!!!

Sri Lanka 660a

Le temple est superbe. C’est une ambiance familiale puisque c’est le weekend. Les gens viennent prier et apportent des offrandes. Conclusion de Steve: cela valait la peine de porter la jupe!

Sri Lanka 656

Sri Lanka 660

Nous retournons à l’hôtel prendre nos bagages, car nous partons aujourd’hui pour Hatton. Nous payons notre hôte, il nous prend en photo et nous donne des « devilled peanuts » pour la route!

Un chauffeur de tuktuk nous emmène à la gare de Peradeniya (autre option de train quand l’horaire de Kandy n’est pas intéressant) et nous avons seulement le temps de s’acheter un peu de nourriture, que le train arrive.

Sri Lanka 718

Sri Lanka 704 Sri Lanka 713

Sri Lanka 706

Même technique que l’autobus, il faut se dépêcher de sauter dedans pour se trouver une place, car il se remplit très vite, et la dernière chose qu’on veut est de se retrouver debout pendant 3 heures!

Tout se passe très bien, un couple de personnes dans la soixantaine nous a aperçus dehors et veulent absolument qu’on s’assoit avec eux, donc ils nous gardent une place.

Sri Lanka 723

Nous plaçons nos gros sacs à dos en haut de nous et les questions commencent!  « D’où venez-vous? Quel est le prix d’un billet d’avion? Le prix de ma caméra? Canada, rich country, no? » Steve leur explique que oui, nous sommes plus riches, mais le niveau de vie vient avec: allez au resto ici, c’est 5$, mais au Canada, c’est 20$.Sri Lanka 719

Sri Lanka 730

Finalement, le trajet se déroule bien et nous voyons de magnifiques paysages! Toutes les fenêtres du train sont ouvertes, alors il ne fait pas trop chaud et on peut prendre des photos.

Sri Lanka 773

Sri Lanka 755 Sri Lanka 739

Sri Lanka 770

En chemin, nous arrêtons à quelques gares.  On nous offre toutes sortes de choses: fruits, riz, jouets, eau, biscuits… si tu as quelque chose à vendre: vas-y mon gars, c’est ta chance!

Sri Lanka 738

Sri Lanka 744

Nous arrivons à Hatton, il faut maintenant se rendre à Dalhousie à 35 km d’ici. L’option de prendre l’autobus ne nous intéresse pas, car nous sommes en montagne et la route est très sinueuse. On décide de se payer une minivan, que nous négocions avec des Français rencontrés dans le train. Maud et Christophe deviennent rapidement des amis.

Sri Lanka 972a

Les filles n’ont jamais eu autant de jasette, elles peuvent parler en français!!! Sophie a mal au coeur, car elle regarde en arrière pour parler avec Maud. Elle est trop excitée de pouvoir dire tout ce qu’elle veut sans se casser la tête pour chercher les mots en anglais… Je la couche sur mes genoux et le mal des transports finit par passer, ouf! Cela prend une heure pour arriver au village.

Adam’s Peak

La montagne Adam’s peak (ou Sri Pada) s’élève à 2 243 m. Son sommet a la forme d’une empreinte de pied. Chaque religion a son histoire. Les bouddhistes datent l’empreinte à 300 avant J-C, lors du troisième et dernier voyage de Boudha sur l’île. Les hindouistes y voient la trace du passage de Shiva. Les Portugais attribuent l’empreinte à St-Thomas. Les Musulmans, enfin, décrètent que c’est la trace du pied d’Adam lorsqu’il dût se tenir sur un pied par pénitence de Dieu. Alors, c’est une montagne où plusieurs religions convergent afin d’y faire un pélerinage. Nous sommes chanceux, car c’est seulement l’hiver que les milliers de fidèles font l’ascension en pleine nuit à la lumière des torches. L’objectif est d’arriver en haut pour le lever du soleil et assister à la prière du matin. Nous venons ici, car Steve veut gravir la montagne avec les pélerins. Le départ se fait la nuit, il y a 5200 marches à monter et donc 5200 marches à redescendre (14 Km en tout)!

Arrivés au village, il faut se trouver un hôtel pour une seule nuit. Alors, le premier endroit où nous arrête le chauffeur est loin du village, touristique et ordinaire. Nous décidons d’aller voir autre chose plus près du village. Les Français sont d’accord avec moi. Je dis « moi », car je suis la responsable en chef du choix des chambres pendant que Steve surveille les sacs avec le chauffeur.

Nous allons voir l’hôtel le plus central du village. Les chambres sont laides et la douche du type suicidaire (les fils électriques dénudés sortent juste au-dessus de la pomme de douche). Il y a bien quelques touristes qui nous disent que c’est bien et que la bouffe est excellente, mais nous rebroussons chemin. Pendant ce temps, le chauffeur sort une carte de sa manche et présente à Steve une carte d’affaires d’un autre hôtel. Surprise, cela semble être l’endroit de nos rêves! La photo montre une chambre grandiose…

carte d'affaire hotel Holiday inn

Il téléphone et la femme nous dit qu’il y a de la disponibilité et que le prix est seulement 2300 roupies, soit 20$… Nous nous rendons donc tous les 6 à cet endroit. Remarquez le grand panneau publicitaire au dessus de l’hôtel, c’est un cadre et il est placé parfaitement au bon endroit pour que la montagne entre dedans!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est un tout petit resto extérieur, la fille du proprio, qui parle très bien anglais, est celle qui nous fait visiter les lieux. Nous passons par l’arrière du resto, nous descendons un escalier extérieur de béton, nous arrivons dans les cuisines très ordinaires, nous redescendons un autre étage… mon dieu, allons-nous dans un cachot… j’ai peine à imaginer la chambre que j’ai vue sur la carte d’affaires dans un endroit aussi petit et ordinaire…

Finalement, nous débouchons sur une rangée de portes mauves, plus petites que la normale. Est-ce vraiment possible que derrière ces portes minables se cachent des chambres de rêve??? Finalement, les portes s’ouvrent et nous constatons la fausse publicité! Les chambres sont toutes petites, les murs sont d’un vert criard, les moustiquaires suspendus sont rose bonbon, le cadre de porte de la salle de bains est si bas, qu’il faut se pencher pour y entrer… mais la douche est correcte. Je parle avec Maud et Christophe et force est d’admettre que cet hôtel est bien le moins pire des trois et que le prix est bon… Alors, nous disons oui et allons rejoindre Steve pour payer le taxi et emmener les bagages dans notre superbe chambre. Steve ne se doute de rien! Il est certain que nous passerons une nuit doucereuse dans une chambre mielleuse! Nous lui faisons prendre le même chemin que nous pour se rendre en bas… Il n’en revient pas que nous ayons dit oui à cette chambre… Il se dit que les 2 autres devaient être bien affreuses!!!

Sri Lanka 810

Finalement, plus le temps avance, plus nous regrettons notre décision. Christophe se pète le front dans le cadre de porte de la salle de bains et il souffre. On trouve une coquerelle sur le plancher, Steve doit danser la samba pour arriver à la tuer. Ça sent l’humidité et la moisissure, les draps sont malpropres, les oreillers sentent mauvais, bref ça pue et c’est l’horreur!!!

En sortant dehors, je vois un touriste qui se refroidit le front avec une bouteille d’eau froide… lui aussi a sûrement dû foncer tout droit dans le cadre de porte!

Nous allons souper dans leur restaurant. On ne prend pas de risque, on commande des plats végétariens, ce n’est pas le temps de manger de la viande… Mais, le riz aux légumes que Steve a commandé sent mauvais et il décide de ne pas manger. Il se commande la même chose que moi, des nouilles aux légumes qui sont correctes, sans plus.

Nous sommes réellement désespérés d’avoir à dormir ici, mais puisque nous n’avons pas d’autres choix, nous nous résignons. Il est 21h. C’est le temps d’utiliser nos « meat bags », des sacs de couchage en coton très léger qui nous permettront de ne pas toucher aux draps douteux. On descend également les moustiquaires autour de notre lit même s’ils nous écoeurent par leur saleté, car un moustique nous tourne autour des oreilles… Bref, la nuit s’annonce longue et pénible. Il fait très, très chaud, pas question de se dénuder pour dormir, alors nous endurons notre pyjama et nos gilets à manches longues. L’odeur qui se dégage des oreillers m’empêchent de dormir, j’ai peur d’attraper des allergies si je m’endors… Les yeux et le nez me piquent, c’est la même chose pour Steve et Sophie… Je n’ose pas bouger pour ne pas réveiller les millions d’acariens qui doivent vivre dans mon matelas. Je ressasse toujours la même chose dans ma tête: « Est-ce vraiment le moins pire des hôtels que j’ai moi-même choisi??? » Steve pense à la même chose mais n’ose pas m’en parler, c’est certain! Il est minuit quand je m’endors. Steve se réveille avant l’alarme de 2h, il n’a jamais été aussi content de se lever en pleine nuit: il n’aura pas à rester dans cette chambre une minute de plus! Je l’embrasse et je barre la porte derrière lui. Il part avec les Français. Nous dormons jusqu’à 7h30, même si les chants des moines du Sri Prada nous réveillent un peu vers 6h.

Dimanche 4 mars

Finalement, la nuit n’a pas été trop catastrophique. Je pars avec mes filles vers l’entrée de la montagne et commençons un peu l’ascencion dans le but de voir Steve à son retour. On s’achète des bananes et des pâtisseries, car le chemin est bordé de commerces de toutes sortes. Nous montons un peu, cela nous permet d’avoir une idée de ce que c’est. Malgré toutes les personnes qui redescendent, pas de trace de Steve, alors nous retournons à l’hôtel vers 9h30. Il revient finalement à 10h15, tout en sueur, mais en pleine forme! Il nous raconte son pélerinage:

« C’est impressionnant de voir des milliers de gens monter pieds nus ou en sandales, avec des bébés dans les bras ou des bagages sur la tête. Il y avait plusieurs mamies.

Sri Lanka 960 Sri Lanka 860

Tout au long de l’ascension, nous entendons les gens prier, chanter et rire.  C’est très festif comme atmosphère.  Les gens viennent gravir cette montagne en groupe avec leurs amis et en famille.  Fait cocasse pour nous Canadiens, c’est que la plupart des gens ont une tuque sur la tête pour ne pas avoir froid pendant la nuit, mais il ne fait vraiment pas froid (20 degrés environ!).  Remarquez cet homme… soit il ne sait pas du tout comment porter un foulard, soit il a un vilain mal de dents!

Sri Lanka 834

Il y a des kiosques tout au long du trajet, pour manger, boire, acheter des objets religieux ou des objets tout à fait inutiles pour la rando en montagne comme des toutous, des vases ou des affiches de bébés!

Sri Lanka 816

Sri Lanka 836

Sri Lanka 845

Sri Lanka 874

On s’attarde beaucoup pour prendre des photos et vivre le moment présent avec ces gens, mais la réalité nous frappe, car il ne faut pas oublier que des milliers de gens convergent tous vers le sommet pour le même objectif, soit le lever du soleil.  Donc, nous décidons d’accélérer le pas, car il n’y aura pas de place pour tout le monde en haut!  En effet, on arrive tout près du sommet et on constate les « dégâts ».  C’est bondé de gens déjà.  Il y a deux voies d’accès.  Une pour monter, qui ne bouge pas tellement il y a de gens et l’autre pour descendre où il n’y a personne.  Alors, on décide de tricher un peu en empruntant la voie de descente pour monter.  Oups! Nous nous faisons critiquer, c’est gênant un peu, mais il faut ce qu’il faut… nous dirons un chapelet de plus tantôt!!!  Enfin, nous arrivons au sommet à temps pour le lever du soleil. Magnifique. Une vue à couper le souffle.

Sri Lanka 885

Mais il n’y a pas juste la vue qui coupe le souffle, il y a des milliers de gens qui tentent de se frayer un chemin.  S’il pouvait monter l’un sur l’autre, je suis certain qu’il le ferait. Nous essayons de bouger de notre position. Impossible!  c’est fou comme il y a des gens. Au début je me disais que mes filles et Steph auraient aimé la rando, mais là, avec tous ces gens, je crois que cela aurait été stupide d’apporter mes filles dans ce bordel.  Les gens poussent beaucoup, mais rien ne bouge. Après un pélérinage tranquille rempli de paix et d’humilité, une fois rendus en haut, c’est chacun pour soi et Kill them All, la vraie lutte de la WWF. Si au moins j’étais du gabarit de Dino Bravo ou de Hulk!!!  Oh! tout à coup, après 30 minutes de poussées humaines pour franchir 30 cm, nous constatons tous que les gens sont ici pour regarder le lever du soleil et prier… donc pourquoi ne pas aller de l’autre côté de la montagne où on ne voit pas le soleil.  Plan parfait, mais comment s’y rendre?

Sri Lanka 894 Sri Lanka 902

Finalement, vers 6h00, les prières des moines bouddhistes débutent, tout le monde se concentre et c’est alors qu’on trouve une brèche….Vite, vite, vite on réussit à se rendre de l’autre côté. Tel qu’anticipé, il n’y a pratiquement personne.  On y voit un rassemblement de gens qui prient autour d’un feu et d’autres qui allument des lampions.  Fait à noter, de ce côté de la montagne, on peut constater un drôle d’effet d’ombrage.  Habituellement, l’ombre d’une montagne est vers le bas, mais ici on voit l’ombrage du Pic d’Adam vers le haut.  Sûrement un autre truc religieux!!!

Sri Lanka 935

Sri Lanka 915

Sri Lanka 912 Sri Lanka 937

Sri Lanka 939

Sri Lanka 907 Sri Lanka 945

Les prières se terminent et nous décidons de redescendre.  C’est le retour à la normale, fini le chaos de la foule! On décide de prendre notre petit-déjeuner dans l’un des stands visités cette nuit. La dame, avec ses deux garçons, avait accepté l’une de nos séances de photos. Nous avions adoré son sourire, et ses crêpes semblaient excellentes, donc nous nous étions promis d’y retourner.  Finalement, les crêpes étaient délicieuses et nous avons bien fait de nous y arrêter.  Vous imaginez tout le travail de ces gens qui ont les kiosques…  Ils doivent transporter à pied leur matériel (gaz, bouffe, table, armoire…).  De plus, ils y travaillent 24h sur 24h. Elle méritait bien que nous l’encouragions!!!

Sri Lanka 957

Au retour, nous reparlons de notre piteux hôtel et nous arrivons avec cette conclusion. Les gens locaux ne dorment pas dans les hôtels, mais dorment dans l’autobus ou la minivan qui les ont emmenés jusqu’ici. Quand ils reviennent, ils se brossent les dents dans une source d’eau, se lavent et attendent dans le véhicule que les autres soient revenus! C’est pourquoi le choix d’hôtels est très ordinaire: il n’y a pas une forte demande. Seuls les touristes ont besoin d’une place pour dormir!

Somme toute, c’est une expérience à faire que je recommande à tous, mais pas aux enfants. Pas parce que c’est difficile, mais parce qu’au sommet il y a trop de gens qui poussent. »

À vous de juger en regardant le court extrait suivant de cette ascension inoubliable!

Il est temps de faire nos bagages et de partir d’ici au plus vite! On repart en minivan avec nos amis, pour se rendre à la gare de train de Hatton à 11h30. Mais notre conducteur prend du temps à partir, alors on arrive en retard à la gare. On en profite donc pour aller dîner tranquillement. On prend 2 tuktuks pour nous emmener au village et les 2 chauffeurs gardent nos gros sacs pendant qu’on mange au seul restaurant du coin « convenable » pour des voyageurs (selon nos chauffeurs). Il y a même une salle de bains cadenassée qu’on ouvre seulement pour nous! C’est la moins « odorante » également!

On retourne à la gare pour 14h30, mais le train arrive en retard, à 15h. C’est la course pour embarquer dans un train déjà très plein! Christophe et Steve prennent chacun un wagon différent dans le but de nous trouver une place tous ensemble, mais aucun d’entre eux ne trouve une place assise, alors on est foutu! On avance avec nos gros sacs sur le dos dans tout ce brouhaha, le train part, il ne faut pas tomber, ça brasse beaucoup! On avance tous les 6, on traverse un wagon, c’est assez épeurant de voir le chemin de fer sous nos pieds … On se rend à la cantine. C’est un wagon sans siège, on a donc de la place pour mettre nos sacs par terre et on s’accote sur la table. Il y a 2 grand-mères qui dorment par terre et plusieurs enfants qui nous regardent. C’est assez ordinaire de voyager ainsi, car on ne voit rien du paysage puisque nous sommes plus hauts que la fenêtre. Et ce trajet de train est décrit dans les guides comme étant le plus beau du Sri Lanka.

Sri Lanka 999

Sri Lanka 967

Sri Lanka 970

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sri Lanka 982 Sri Lanka 979

Sri Lanka 996

Mais nous sommes chanceux et au premier arrêt, des gens sortent et les gars vont nous trouver une place assise! Yé! Nous avons beaucoup de plaisir à discuter avec nos amis, ils sont vraiment gentils. Nous sommes un peu tristes lorsqu’ils nous quittent en moitié de chemin pour continuer leur voyage dans une autre direction que nous.

Sri Lanka 972

Nous arrivons à Haputale vers 18h, nous sommes fatigués et affamés. C’est bien beau grignoter des chips et des biscuits, mais notre estomac a besoin de quelque chose d’un peu plus consistant.

À notre descente du train, Ali, le proprio de l’hôtel le plus recommandé dans notre guide (Sri Lak View Inn), attend des visiteurs qui ne se présentent pas, alors nous embarquons avec lui. Il nous donne une chambre pour 5 qui semble correcte pour 3000 roupies. Nous sommes tellement épuisés que nous acceptons et allons commander un repas dans leur resto pour que ce soit prêt le plus rapidement possible. Le temps de prendre notre douche, d’entendre l’appel à la prière de la Mosquée du village, de se décourager en pensant que ça va nous réveiller le lendemain matin et le souper est prêt!

À 20h15, il est temps de se coucher. Sophie a froid, alors je la réchauffe en dormant avec elle. Encore une fois, nous sommes découragés de notre choix de chambre… la moisissure, la saleté, toutes des choses que nous n’avons pas décelé… Puisque l’hôtel était recommandé dans notre guide, on ne s’est pas méfié. Mais Sophie éternue, nous avons le nez qui pique.. Nous avions prévu rester ici 3 nuits, mais ce ne sera pas possible. Nous devrons perdre encore du temps demain pour trouver mieux… Il faudra raffiner notre technique de recherche de chambre propre!

Full Body Massages à Ella

Comme prévu, le minaret nous réveille vers 5h00, mais nous réussissons à redormir jusqu’à 7h00.

Le déjeuner n’est pas terrible…

Déçus, nous prenons un tuktuk pour visiter d’autres hôtels dans les alentours, car notre plan initial est de rester ici 3 jours pour visiter les environs.
Nous mettons au point cette nouvelle technique: Steve reste avec le chauffeur, surveille les sacs et analyse les alentours. Les filles et moi allons dans la chambre: je fais le tour de la chambre, pendant que Sophie se couche sur le lit et qu’Audrey renifle les oreillers discrètement. Si le lit est trop mou, trop dur ou si les oreillers sentent la moisissure, on fout le camp! Si la salle de bains a trop de traces de moisissure ou s’il y a plus d’insectes dans la chambre qu’en pleine Amazonie, on fout le camp aussi. Toujours élégamment évidemment, prétextant que nous désirons comparer avec un autre hôtel avant de prendre notre décision finale!

Nous allons dans un guest house, mais c’est trop humide. Nous allons dans un hôtel chic, mais c’est trop aseptisé… Après 4 ou 5 places, nous sommes découragés et nous décidons de changer complètement de ville! Perumal, notre chauffeur, ne comprend pas exactement ce que nous recherchons, il semble nous trouver très difficiles… Il est fier de son tuktuk tout neuf, il nous en parle avec amour et il tient absolument à ce qu’on le photographie et qu’on lui envoie la photo par la poste à notre retour!

Sri Lanka 1010

Il nous emmène à Ella, une ville magnifique, où nous trouvons enfin un hôtel qui nous convient, au sommet d’une montagne: The View Hotel, qui existe depuis 4 mois, alors c’est encore tout propre!!! www.tripadvisor.fr/Hotel_Review-g616035-d2306251-Reviews-The_View-Ella_Uva_Province.html

Sri Lanka 1021

La ville est dans les montagnes, il y a beaucoup d’hôtels et de restaurants, c’est une belle atmosphère, c’est en plein ce que nous voulions pour les 3 prochains jours. Évidemment, il y a plus de voyageurs, mais c’est correct si on veut plus de confort. La seule chose qui nous manque: les plantations de thé. Nous voulions être entourés de montagnes de thé et ce n’est pas le cas.

Nous prenons le temps de dîner, de faire du lavage et nous allons nous promener dans le village vers 16h. La température est beaucoup plus clémente ici, il doit faire autour de 25 degrés.

Nous achetons du savon, des fruits et nous visitons les environs. Nous allons dans un centre de soins ayuverdiques et nous nous réservons chacun un massage pour demain après-midi (50$ pour la famille!) Nous remarquons qu’il n’y a plus d’électricité dans les commerces et c’est comme ça pour tout le village.

Nous soupons à l’hôtel et mangeons un délicieux sweet & sour au poulet, ainsi qu’un rice and curry dans une feuille de banane. L’électricité revient juste au moment où nous voulons prendre une bonne douche chaude!

Dodo à 20h, nous sommes brûlés.

 

Mardi 6 mars

L’alarme sonne à 6h, car nous allons visiter une plantation de thé cet avant-midi. En montagne, pas de mosquée, mais il y a quand même eu des chants de moine de 6h30 à 7h00…

On prend un bon déjeuner et on descend au village en empruntant la voie ferrée. On se trouve un tuktuk qui nous emmène à la plantation Uva Halpewatta.

Sri Lanka 1034

Pour visiter, nous devons enfiler une longue veste verte et un filet blanc pour les cheveux. Photos et vidéos interdits, à part pour notre super look!

Sri Lanka 1027

C’est très intéressant de voir tout le processus et ça sent très bon dans l’usine. À la toute fin, nous pouvons goûté 4 thés noirs différents. Notre préféré est le Pekoe, le plus léger.

Sri Lanka 1030

Sri Lanka 1032 Sri Lanka 1031

Nous repartons et en chemin, nous arrêtons dans un champ de thé où il y a des cueilleuses au travail. Les filles en adoptent une et l’aident à mettre les feuilles tendres dans son sac. Elle ne parle pas anglais, mais elle les laisse faire avec plaisir et surtout, elle ne nous demande pas d’argent quand nous repartons.

Sri Lanka 1099

Sri Lanka 1072

Sri Lanka 1075

Sri Lanka 1047 Sri Lanka 1051

Sri Lanka 1100

Sri Lanka 1070

Nous dînons au village et goûtons au « kotthu roti » (viande et légumes frits coupés en petits morceaux) et au « roti » aux légumes (crêpe fine). C’est délicieux. Si vous êtes curieux de connaître la recette, cliquez sur ce vidéo!

On se promène dans le village à la recherche de thé et d’épices que nous pourrions acheter. Nous trouvons un Jardin d’épices où nous achetons du poivre.

Sri Lanka 1119a Sri Lanka 1114

De retour à l’hôtel, nous refaisons du lavage, cette fois-ci nous lavons nos « meat bags » et nos pyjamas qui sentent encore le moisi de la chambre puante!

Après une douche, nous partons en direction du village pour nous rendre à notre massage de 17h. Nous empruntons la voie ferrée, c’est l’accès le plus direct vers le village.

Sri Lanka 1248

Une fois arrivés au centre de massage, petit problème, les employés avaient pris un autre rendez-vous en même temps que le nôtre, alors il faut patienter jusqu’à 17h30.

Steve a choisi le « shiro dhara » qui consiste à faire couler de l’huile sur le front et à masser le cuir chevelu pendant 30 minutes.

Sri Lanka 1119c

Les filles ont choisi chacune un massage de 30 minutes sur tout le corps. Et moi, j’ai opté pour un « full body massage » de 60 minutes.

Avant de commencer, j’explique aux filles en quoi consistent les différentes étapes, puisque je ne serai pas dans la même pièce qu’elles pour vivre cette expérience. Malgré tout ce que je leur raconte sur les massages au Québec, tout cela ne servira à rien ici au Sri Lanka…

Voici le déroulement de cette aventure:

J’entre dans ma salle où il y a déjà une autre cliente, elle est couchée dans un sauna en forme de cercueil et a le visage couvert. On ne peut donc pas se voir. Tous ses vêtements sont placés sur le banc où je pensais mettre mes choses… La masseuse est du style pressé et semble trouver que je mets du temps à me déshabiller… mais moi j’attendais qu’elle sorte. Ça ne se passe pas comme ça ici, elle m’enlève le gilet et le soutien-gorge et m’enroule dans un drap! Surprise! Je m’assois sur un petit banc et elle m’indique, une bouteille d’huile à la main, qu’elle commence avec un massage dans la tête et s’apprête à me huiler les cheveux bien comme il faut. Je crie: « Nooon! » Il n’est pas question qu’elle mette ça dans mes cheveux frisés, je serai huileuse pendant une semaine… Elle insiste. Mais je ré-insiste fortement et je gagne. C’est mieux! Bon, alors, elle me masse le cuir chevelu quand même, mais sans huile, en prenant bien soin de m’étirer les cheveux pour que j’aie une belle afro!!! Je suis découragée…

Ensuite, massage rapide des épaules de 2 minutes. Je prie pour ne pas passer trop de temps sur ce banc, c’est tellement inconfortable. En plus, les masseuses se parlent entre elles d’une cabine à l’autre. (Les salles sont fabriquées avec des murs très minces et un rideau sert de porte.) Puis, elle m’indique de me lever et de me coucher sur le ventre sur la table de massage sans trou pour le visage, donc la face appuyée sur une serviette! Ok. Elle me met une quantité d’huile phénoménale sur le dos et me masse sans grand intérêt, de manière très mécanique, en parlant de temps à autre avec une masseuse ou en arrêtant pour aller vérifier le feu du sauna de ma coéquipière de cabine!

Et puis, le moment fatidique, je me retourne sur le dos et elle enlève complètement le drap qui me couvre pour me masser le ventre… et les seins! Le jackpot, quoi! Je pense à mes filles et à la « terreur » qu’elles auront si la masseuse leur fait la même chose. Mais bon, je me dis que nous sommes en Asie et qu’ici ça se passe comme ça! Mieux vaut en rire.

Mon massage a duré à peine 40 minutes, la fille s’est dépêchée de regarder ses messages sur son cellulaire dès qu’elle a pu. Quelle déception que cette expérience, en plus je suis plus graisseuse que jamais et avec la faible puissance des jets des douches au Sri Lanka, je sais que ça ne partira pas en un seul lavage!

Je retrouve mes filles qui me racontent leur aventure. Sophie ne s’est pas laissé masser les seins. Audrey n’y a pas trop trouvé d’inconvénient, même si cela lui paraissait bizarre. Steve a eu un massage extraordinaire par un professionnel qui ne faisait pas son travail machinalement. Nous sortons de l’établissement avec une drôle d’impression!

Sri Lanka 1119d

Il est 18h30, nous mangeons notre première pizza, miam et un « roti » banane et chocolat, miam, miam!

Dodo à 21h, après une douche pour tenter de nous dégraisser le corps.

Visite à Nuwara Eliya

C’est la journée de la pleine lune, ici on dit la « Poya ». La Poya est pratiquée dans la religion bouddhiste, elle permet de célébrer un évènement de la vie de Bouddha. Tout est donc fermé le jour de la Poya.

Aujourd’hui, nous partons à 7h15 en minivan avec Dhanushka, un chauffeur de 27 ans, en direction de Nuwara Eliya.

Sri Lanka 1247

Nous sommes déçus de ne pas s’y être arrêtés et d’avoir passé tout droit en train. Objectif: voir et marcher dans les plantations de thé et dîner au Hill Club.  La route est sinueuse, les filles ont mal au coeur même s’il conduit très lentement et extrêmement prudemment. Elles se couchent donc sur le dos et tout se passe bien.

Nous arrêtons dans une magnifique plantation de thé aux différentes teintes de vert. Nous sommes entourés de tout plein de collines, il y a des arbres, des jardins de légumes, des petites maisons, un lac… C’est exactement le genre de ville que nous recherchions et nous sommes heureux d’avoir pris la décision d’y venir, même s’il fallait revenir sur nos pas pour le faire.

Sri Lanka 1146

Sri Lanka 1139

Malheureusement, puisque c’est la Poya, personne ne travaille aujourd’hui dans les champs. Des jeunes viennent vers nous pour une photo.

Nous allons marcher dans le centre-ville. Ici, il est facile de constater que le Sri Lanka est une ancienne colonie britannique. Arrêt à l’ancien bureau de poste.

Sri Lanka 1173

Nous allons ensuite au Hill Club, construit en 1885. Sur le terrain de golf, nous ne voyons que quelques personnes. L’accès est interdit aux non-membres, mais en tant que voyageurs, nous avons le droit de nous inscrire comme membre temporaire pour 100 roupies. Nous visitons les lieux. Steve demande à voir le vestiaire où on garde vestons et cravates (parce que dans les blogs et les guides, on parlait souvent du look vintage et ancien des habits, mais ce n’est plus le cas) et il en choisit un, même si cela n’est pas obligatoire pour le midi!

Sri Lanka 1188

Sri Lanka 1180

Nous prenons des burgers, des sandwiches de poulet et un seul thé, car le menu est cher. Cela nous coûte 2700 roupies.

Sri Lanka 1183

En après-midi, nous allons voir une autre plantation de thé. Celle-ci abrite, au creux de la montagne, une vingtaine de maisons où habitent les familles des cueilleuses de thé (women tea plockers). Leurs maris sont agriculteurs (carottes, patates, fèves, tomates). Nous descendons donc tout en bas, notre chauffeur nous dit de prendre notre temps et il nous attend sur la route. Il a compris nos intérêts et nous laisse entrer en contact avec les gens.

Sri Lanka 1224

Sri Lanka 1156

Tous les villageois viennent vers nous lorsque nous passons devant leur maison. La première famille rencontrée nous invite dans leur demeure.

Sri Lanka 1220

Il y a déjà beaucoup de monde là-dedans et ils nous regardent tous! Nous en profitons pour faire des heureux et donnons beaucoup de vêtements, des jeux et un petit avion Sri Lanka Airline en peluche.

Sri Lanka 1206

Sri Lanka 1216

Une dame nous demande de la prendre en photo et nous donne son adresse pour qu’on lui envoie sa photo.

Sri Lanka 1221

On continue notre chemin. On rencontre un cultivateur de carottes qui boit un thé dans son champ, avec sa femme, sa fille et sa petite-fille. Il veut nous offrir des biscuits, mais nous refusons poliment. Les gens sont très généreux et accueillants.

Nous continuons. Des gens qui travaillent dans leur champ ou sur leur toit nous saluent.

Sri Lanka 1226

Un groupe de femmes qui veulent se faire prendre en photo nous accostent. Nous les photographions et nous repartons avec des adresses!

Sri Lanka 1230

Sri Lanka 1239 Sri Lanka 1235

Sri Lanka 1232

Après la tournée du petit village, nous rejoignons notre guide tout en haut, le coeur joyeux!

Pour le retour, les filles prennent une gravol et dorment. Le conducteur en profite pour rouler un peu plus vite.

Nous arrêtons à Bandarawella pour acheter du thé et du tissu, car les filles veulent se faire faire un saree. Évidemment, nous sommes les seuls voyageurs dans ce grand magasin et tout le monde nous regarde. Nous avons de la difficulté à nous faire comprendre, mais nous réussissons à repartir avec du tissu!

Sri Lanka 1245

De retour à l’hôtel vers 16h, après une journée comme on les aime! Nous descendons au village pour manger de la pizza et nous revenons en tuktuk pour notre dodo. Nous admirons la pleine lune, évidemment!

Safari à Tissa

Nous déjeunons à l’hôtel et nous partons au village attendre le bus pour Tissa, qui doit passer entre 9h et 9h30.

Le vendeur de fruits du village, que nous avons visité chaque jour, nous confirme où s’installer sur le bord de la route pour partir dans la bonne direction!

C’est finalement à 9h20 que le bus arrive. Nous trouvons une place en avant pour les filles, avec un monsieur. Nous savons que la route sera sinueuse pour un petit moment, le temps que nous rejoignions le bas de la montagne. Je leur recommande de ne pas lâcher la route des yeux, mais au bout d’un moment, Audrey se plaint de nausée. Je lui donne un sac au cas où, le passager en arrière d’elle lui ouvre sa fenêtre, mais je vois bien que ça ne va pas et qu’il lui manque quelque chose de très important… sa maman! Alors, je demande poliment au monsieur de changer de siège avec moi. Je donne une gravol à Audrey et elle s’endort sur mes cuisses! Sophie qui regarde la route droit devant n’a pas de problème, ouf! Une à la fois, c’est suffisant.

Nous arrivons à Tissa vers 11h30. Finalement nous avons « tourné » pendant 30 minutes sur les 2 heures de route, pas trop mal. Un chauffeur de tuktuk nous emmène voir 3 hôtels et grâce à notre super technique de reniflage d’oreillers, nous choisissons le moins moisi et le moins cher des trois. Nous sommes un peu pressés par le temps, car nous venons dans cette ville pour faire un safari en fin de journée, alors notre chauffeur nous organise quelque chose avec son ami qui parle français. Celui-ci tente de nous vendre son tour. Il est 13h et le safari commence à 14h, il faut donc décider rapidement. Nous n’aimons pas faire affaire avec le premier venu, nous n’avons pas trop confiance en lui, mais le temps passe et on décide d’y aller avec lui quand même, après avoir réussi à négocier le prix de 17000, à 12000 roupies.

Le temps de dîner à l’hôtel, d’acheter de l’eau, « Reggae Culture » arrive avec son jeep et un couple de touristes Allemands déjà à bord.

Sri Lanka 1281

La route est poussiéreuse et très mauvaise, il y a des trous partout. C’est horrible! Le jeune conducteur conduit trop vite et n’arrête pas assez longtemps pour qu’on puisse observer le peu d’animaux que nous rencontrons et les photographier.

Sri Lanka 1250

Nous voyons des paons, des crocodiles au loin, quelques éléphants, un renard, des phacochères, deux toucans, un varan et des mangoustes. Ils sont souvent trop loin et trop peu nombreux. C’est certain qu’ayant fait un safari de 9 jours au Kenya l’an passé, nous avons du mal à apprécier!

Sri Lanka 1254 Sri Lanka 1271

Sri Lanka 1275

Le guide ne connaît pas la faune, il n’arrive pas à nous faire voir un léopard, je ne sais pas s’il a essayé… On dirait que son seul but est d’en finir le plus vite possible avec ce foutu safari. Bref, ce fût de l’argent tiré par les fenêtres et nous sommes très, très déçus. Même chose pour les Allemands qui en sont à leur premier safari.

Regardez cette plante spéciale, qui bouge lorsqu’on lui touche.

Il y a tellement eu de poussière que nous revenons tous sales, le visage orange, regardez quand nous enlevons nos lunettes! C’est bien la seule chose qui nous fasse rire dans toute cette aventure. Nous avions bien raison de ne pas avoir confiance en cette compagnie, nous n’avons pas pris soin de trouver notre guide nous-mêmes et c’est ce qui arrive quand on se laisse organiser!

Sri Lanka 1292

De retour à l’hôtel, nous découvrons qu’il y a quelques petits insectes dans la chambre, c’est pourquoi les moustiquaires sont là! Audrey trouve un bébé lézard sur mon lit et les filles jouent avec lui! Wow, comme Maman est contente!!! Elle a hâte d’aller dormir dans son lit!!!

Sri Lanka 1291 Sri Lanka 1288

Nous prenons une bonne douche et vers 18h nous partons sur la rue principale pour trouver un restaurant. Nous n’avons pas confiance au resto de l’hôtel, le dîner n’avait pas été terrible, alors nous voulons autre chose. Mais il n’y a pas beaucoup de vie ici. Le Refresh Hotel vend à des prix exorbitants (pizza à 1600 versus 575 à Ella), il n’y a pratiquement aucun touriste à nulle part. Il fait noir, on continue notre marche, on essaie de tous les côtés. Mais rien.  Nous voyons un petit groupe de Sri Lankais, probablement une famille, ils semblent se faire un barbecue sur la route principale.

Sri Lanka 1301

Nous ne sommes pas certains si nous pouvons y aller, mais c’est la seule chose qui nous paraisse authentique dans ce village. Nous passons discrètement vers eux en leur souriant et ils nous disent: « Cheap Food! » Alors là, ça nous intéresse! Déjà que nous n’étions pas contents de notre safari, nous ne voulions pas nous faire avoir en plus dans un resto trop cher!

La gentille cuisinière fait des « Egg Hoppers » sur un feu. Il s’agit de crêpes cuites dans une poêle en forme de bol où elle ajoute un oeuf qu’elle fait cuire à l’intérieur. Elle y met du sel et du poivre…. et du chili pour les dégustateurs avertis!

Sri Lanka 1295

Nous mangeons donc avec eux ce délicieux repas et cela nous coûte seulement 50 roupies par personne. Ils nous vendent des 7-up et nous jasons avec eux! Quel plaisir, enfin. Nous leur parlons de notre safari et ils nous confirment que nous n’avions pas un bon guide, car il n’est pas trop difficile de voir des léopards dans le parc.

Nous comprenons donc que nous sommes vraiment dans « un restaurant », que la propriétaire s’appelle Samanlata et qu’elle a 3 fils, dont le plus vieux a 16 ans et il aime bien nous faire la conversation pour pratiquer son anglais.

Nous n’avons pas apporté de caméras, alors nous retournons à l’hôtel chercher nos sacs. Nous leur montrons nos photos du Québec. Ils nous font entrer dans la maison. Samanlata est très déçue de ne pas avoir de temps à nous accorder, elle vient donc rapidement entre 2 clients nous parler et elle nous invite à déjeuner pour le lendemain, comme ça elle aura plus de temps pour nous connaître.

Sri Lanka 1297

Nous montrons les photos de notre safari au Kenya (qui sont encore sur notre caméra) au jeune de 16 ans qui rêve de devenir « Safari driver » en Afrique du sud et à son cousin qui est là. Les plus jeunes nous montrent leur album photos.  Nous repartons vers 20h30, fiers de finir notre journée en beauté et d’avoir rencontré des gens aussi merveilleux.

Départ vers la plage

Réveil naturel vers 7h. La nuit a été bizarre, car nous avons eu froid à cause des ventilateurs, puis Sophie a fait un cauchemar: elle nous disait qu’elle avait envie de vomir. Je suis allée la consoler. Je repensais au sandwich du midi à l’hôtel… Je me demandais si c’était possible qu’on soit malade. Plus tard, j’ai entendu la femme de la chambre d’à côté vomir… ok, je me suis dit que c’était possible.

Mais je me suis inquiétée pour rien, tout le monde se porte bien ce matin!

Nous partons à 8h pour se rendre chez nos nouveaux amis. Nous apportons des jouets pour les enfants. Nous arrêtons au dépanneur pour acheter un cadeau à l’hôtesse, nous optons pour un beau gâteau, recommandé par la vendeuse.

Toute la famille nous attend et ils sont très contents de nous voir.

Sri Lanka 1318

Samanlata nous fait visiter la cour et prépare des crêpes fourrées avec du sucre et du coconut. Elle nous sert aussi du thé. Son restaurant est fermé le matin et elle cuisine dans sa maison.

Sri Lanka 1309

Nous mangeons dans le salon/chambre/cuisine. Elle nous sourit tout le temps et s’excuse de tout. Le repas est très bon, mais par politesse, nous ne terminons pas l’assiette pour ne pas qu’elle en refasse. Nous mangeons seuls avec le petit garçon, j’imagine qu’ils ont déjà mangé.

Sri Lanka 1312

Steve et Sudesh s’entendent très bien.

Sri Lanka 1304

Les filles jouent à balancer Sithum (3 ans). Il est fin comme un cœur.

Sri Lanka 1308

Elle me montre la chambre. Il y a 2 lits doubles et tous les vêtements sont sur un grand rack. Elle m’explique qu’elle dort avec les 3 enfants, et que le père dort seul au salon. Elle me fait un grand sourire en disant cela, je crois que ça fait son affaire…

Nous donnons les jouets aux enfants. Ils nous montrent comment écrire « Audrey » et « Sophie » en srilankais. Nous partageons nos adresses postales.

Sri Lanka 1314

 

Ensuite, nous visitons son restaurant. Le frigo est brisé, elle ne peut donc plus servir de yogourt ou de produits frais. Elle nous montre une bonbonne de propane vide ainsi qu’un petit poêle, mais nous explique qu’elle ne s’en sert plus, car le prix du gaz est trop cher. Elle cuisine donc seulement sur le feu. Elle fait tout avec les mains nues!

Il est temps de partir, nous encourageons Sudesh à continuer d’apprendre l’anglais, ainsi il pourra avoir un bon travail plus tard. Nous lui souhaitons Bonne chance dans ses examens qui s’en viennent. Samanlata me faire venir dans sa chambre avec mes filles. Elle ouvre sa penderie et donne aux filles 2 taies d’oreiller qu’elle a elle-même brodées à la main. Une qui dit « Good Night», et l’autre « Good Luck ». Elle se sent mal de n’avoir rien pour moi, je lui réponds que le déjeuner était un très beau cadeau!

Nous partons le cœur gros. Ils n’ont presque rien et sont si généreux. Est-ce que nous aurions dû leur donner de l’argent? Nous aurions pu améliorer leur vie en faisant réparer le frigo, par exemple. Cela nous fait réfléchir….

Quelle belle rencontre inoubliable, Samanlata, tu as une super belle famille, garde ton sourire immortel et nous te souhaitons la plus belle des vies!

Sri Lanka 1319

Résumé de notre visite chez Samanlata.

Retour à l’hôtel pour payer et nous repartons tout de suite avec nos bagages pour nous installer sur le bord de la route et attendre l’autobus vers Tangalle. Cinq minutes sous la chaleur et nous embarquons en levant la main pour arrêter l’autobus. On se trouve une place facilement. Ouf!

Nous arrivons à midi. Un tuktuk nous emmène voir les hôtels que nous avions pré-sélectionnés dans notre guide, mais tout est complet. Nous choisissons finalement le Lagoon Paradise Beach Resort avec piscine, car ici, la mer est trop dangereuse pour la baignade.http://www.lagoonparadisebeachresort.com/

Il est 13h30, nous sommes affamés et en sueur. Nous mangeons un excellent repas et sautons dans l’immense piscine pour relaxer. Notons ici que nous sommes encore une fois presque seuls dans l’hôtel!

L’eau est aussi chaude qu’à l’extérieur, mais c’est mieux que rien!

Plus tard, nous allons voir la plage et c’est vrai que les vagues sont beaucoup trop grosses et fortes pour la baignade. Toutefois, la plage est paradisiaque: sable doré, palmiers et ce que nous aimons surtout, nous sommes seuls sur la plage!

Sri Lanka 1344

Nous restons à la piscine jusqu’à 18h30 et n’en sortons qu’une fois bien ratatinés! Souper relax et dodo à 20h30.

Sri Lanka 1351

Nous avons pris une chambre avec un lit double et un lit simple…il n’y avait pas autre chose. Les filles sont mal toutes les deux couchées dans le petit lit simple. Elle sont grandes maintenant, alors on va chercher une chaise longue autour de la piscine et on l’entre discrètement dans notre chambre! On les organise bien pour la nuit et elle sont heureuses!

Samedi 10 mars

On commence la journée vers 8h30, avec toujours un déjeuner typique: oeufs et 16 rôties!

On se baigne dans l’avant-midi et on part en tuktuk pour dîner et faire des achats. On mange dans un resto où nous sommes les seuls touristes. Nous sommes entourés d’étudiants. Nous prenons notre premier repas vraiment épicé. Tellement épicé, que nous n’arrivons pas à tout manger. Notre bouche est en feu, mais c’est tellement bon! De plus, il fait extrêmement chaud dans le resto, la sueur nous perle au visage.

Sri Lanka 1325

Au retour, on se cache à l’intérieur et on relaxe dans la chambre climatisée. À 15h30, une grosse pluie se met à tomber, mais cela ne dure pas. On va à la piscine et à la plage jusqu’à 18h. La chaleur a diminué, ça fait du bien.

Sri Lanka 1326

Excellent souper à 19h30, ensuite on va marcher sur la plage avec nos lampes de poche, à la recherche des tortues et de leurs œufs, mais on ne trouve rien.

Petit tour à la piscine avant d’aller se coucher à 21h40.

Sri Lanka 1365

Ça sent la fin du voyage!

Les filles se réveillent plus tôt et vont sur le balcon faire des devoirs. Nous déjeunons et partons après avoir fait nos salutations aux membres du personnel, tous très gentils.

Aujourd’hui, nous continuons notre route pour nous rapprocher tranquillement de l’aéroport. Le but: ne pas faire toute la route la dernière journée!

Le chauffeur de tuktuk nous emmène à la gare et nous aide à trouver un bus pour Matara. Il nous renseigne mal et on embarque dans celui qui fait un détour et qui arrête tout le temps. On perd 1 heure… On rechange de bus à Matara et on repart pour Ahangama.

Un tuktuk nous fait visiter les hôtels, mais ils sont complets, ou mal situés ou n’ont pas de plage… finalement, nous allons à Kabalana Beach Hotel. www.kabalana.com/

Ici, c’est une place de surfers. C’est la première place où nous cotoyons autant de voyageurs, reste que c’est beaucoup plus tranquille que Unawatuna ou Hikkaduwa.

Nous mangeons de la pizza, les prix sont beaucoup plus chers ici que partout ailleurs au Sri Lanka. Mais c’est ça la vie!

On passe le reste de la journée à la piscine.

Sri Lanka 1448d

Nous marchons sur la plage à la recherche des pêcheurs sur bâtons (stick fishermen), mais ne trouvons que des bâtons vides avec des goélands perchés au bout. Avec le coucher de soleil, c’est quand même très beau.

Sri Lanka 1376

Deux femmes qui vivent sur le bord de la plage sont très déçues pour nous qu’il n’y aient pas de pêcheurs. Elles en cherchent mais n’en trouvent pas. Il y a également 4 femmes asiatiques qui sont là et qui mitraillent avec leurs caméras la scène vide. Les pêcheurs chargent de l’argent maintenant quand ils se font photographier. Cela aurait été une soirée payante pour eux!!!

Steve a alors une idée. Il décide d’aller faire le pêcheur! Un jeune homme lui apporte une perche en bambou et Steve se dévoue pour les 4 touristes qui sont comblées de pouvoir prendre une photo d’un « pêcheur »!

Sri Lanka 1397

Sri Lanka 1405

Sri Lanka 1406

Après le souper, nous allons nous coucher, mais l’air climatisé ne fonctionne pas. Seul le ventilateur nous fait un peu d’air, et dieu sait qu’il fait très chaud… Les employés tentent de le remettre en vie, mais en vain… Ils nous offrent une autre chambre, mais ça pue le gaz et il ne fait pas plus frais. Je préfère mourir de chaleur que d’empoisonnement au gaz. :O)

On se couche finalement très tard, il fait chaud.

Lundi 12 mars

Surprise! L’air climatisé s’est mis à fonctionner en pleine nuit et nous avons failli mourir de froid. Tiens, je n’avais pas pensé à cette option! À minuit, j’ai dû arrêter le ventilateur et donner les pyjamas à tout le monde. Sophie grelottait.

C’est le bruit des klaxons d’autos qui nous réveillent vers 5h30. Il n’y a toujours pas de pêcheurs en vue sur la plage. On pensait qu’ils étaient là très tôt le matin. Déception.

Sri Lanka 1448a

Sophie et Audrey se font 2 amies Russes : Eva, 11 mois et Stefanie, 3 ans. Elles passent la journée avec elles et leur maman qui est en voyage sans son mari. On profite également de la plage pour faire du body surf.  C’est l’endroit rêvé pour pratiquer le surf, les vagues sont parfaites!  Tous les voyageurs de l’hôtel et des hôtels avoisinants sont ici pour pratiquer ce sport.  Les journées passent vite avec cette mer chaude.

Sri Lanka 1448c

Nous allons souper dans un autre hôtel pour faire changement. En chemin, nous rencontrons un homme qui nous propose un bon prix pour nous emmener à l’aéroport demain: 8500 roupies au lieu des 12000 que nous demande l’hôtel. Il nous dit que son ami a une minivan climatisée et pourrait nous conduire à Colombo. Il tente de le joindre par cellulaire mais cela ne fonctionne pas. Nous lui disons que nous voulons réfléchir à sa proposition en mangeant et que nous repasserons à sa maison après souper. Pendant ce temps, il pourra parler à son ami. Il nous explique où il habite, et nous continuons notre chemin vers le resto.

Au restaurant, tout le monde fume, et même si on est dehors, c’est un peu dérangeant pour nos filles, qui veulent partir! On réussit à les convaincre que nous n’allons pas mourir même si nous respirons la fumée de cigarette… :O)

Au retour, nous décidons d’aller retrouver notre chauffeur potentiel à sa maison. Il fait noir comme sur le loup et sa maison est dans le fond d’un rang, mais on le trouve. Il y a toute une famille à l’intérieur: grands-parents, tantes, sa femme et 3 enfants. La maison est grande et tout le monde vit là! Ils veulent absolument qu’on s’assoit sur leur divan, alors on s’assoit! Nous refusons le thé, par contre, en prétextant que nous voulons nous coucher tôt pour notre dernière nuit. Il nous confirme que son ami accepte de nous reconduire à l’aéroport pour 8500 roupies, alors nous confirmons notre départ avec lui, demain à 17h. Ainsi, nous aurons une journée complète pour profiter pleinement de la plage.

De retour dans notre chambre, l’air climatisé ne fonctionne toujours pas, mais nous avons espoir pour la nuit!!!

Mardi 13 mars

Finalement, l’air climatisé n’a jamais fonctionné, mais nous sommes toujours vivants! :O) Le réveil s’est fait tôt, car Audrey s’est cognée la tête sur le bord du lit à 6h du matin!!! Oui, ça réveille très bien!

Au déjeuner, il y a un lapin qui se promène autour des tables pour manger. Certaines personnes lui donnent de la laitue. Il y a aussi un coq, un singe, des écureuils, une tortue, des corneilles et 3 chiens (cocker, dalmatien et danois). Quand même tout à fait normal d’avoir ces animaux dans un hôtel sur le bord de la plage!

Vers 9h, nous retournons voir les enfants dans la maison d’hier soir. Nous leur apportons tous les petits jouets que nous avons encore dans notre sac, ainsi que des vêtements. C’est notre dernière chance de les donner et les petites filles sont très contentes! Nous reconfirmons également l’heure avec notre chauffeur…c’est bien important de confirmer plusieurs fois…histoire de s’assurer de s’être bien compris, c’est le jour de notre départ et nous sommes loin de l’aéroport… Ce serait triste de manquer notre avion pour une histoire de langue!

Sri Lanka 1424

Ensuite, nous allons au village voisin en tuktuk et nous apercevons, en route, 3 pêcheurs bien installés sur leur poteau! Enfin!!!

On en profite pour aller leur jaser et prendre des photos. Il nous montre leur prise: un poisson perroquet.

Sri Lanka 1431

Sri Lanka 1428

Les pêcheurs grimpent les filles sur les bâtons en prenant bien soin d’elles, sans les mouiller! Évidemment, ils nous demandent de l’argent à la fin de tout ça. Nous avions entendu dire que les pêcheurs sur échasse demandaient maintenant toujours des sous pour les photos, car ils ne font pas assez d’argent avec la pêche. Nous acquiesçons donc à leur demande, mais ne donnons pas le montant exagéré qu’ils veulent nous soutirer.

Sri Lanka 1439

Sri Lanka 1448 Sri Lanka 1445

Sri Lanka 1443

Sri Lanka 1447

Vidéo de notre rencontre avec les pêcheurs.

 

Nous allons acheter des biscuits, du thé, des croustilles, bref nous faisons nos dernières emplettes avant le départ. Nous revenons à l’hôtel vers 11h30 et le chauffeur nous demande, à son tour, un prix exorbitant pour la promenade. Nous avons fait l’erreur de ne pas négocier le prix avant de partir, alors on se retrouve dans cette situation. Nous le négocions et trouvons un terrain d’entente, mais ça finit toujours mal une rencontre!

Nous dînons, nous faisons nos sacs et un petit dodo d’après-midi avant de retourner se baigner une dernière fois vers 15h. Les filles jouent avec les Russes et Steve va dans la mer faire du body surf.

Nous soupons et Steve retourne chez notre gars une troisième fois pour s’assurer encore une fois que son ami viendra nous chercher à la bonne heure. Ce n’est pas que nous n’avons pas confiance, c’est plutôt la communication en anglais qui est approximative!

Tout est beau, la minivan arrive comme prévue à 18h10. Le gars a décidé de nous accompagner pendant le voyage. L’air climatisé fonctionne dans le véhicule, ouf!  Après 30 minutes de route, nous embarquons sur la nouvelle autoroute de 116 km. Nous parlons du tsunami de 2004 avec eux et ils nous expliquent la peur que tout le monde a eu lorsqu’ils ont vu cette immense vague arriver sur leur maison ou sur eux. Ils nous parlent aussi de la guerre qui a duré 30 ans. C’est très intéressant, car le chauffeur parle un bon anglais. Nous apprenons plus de choses sur le Sri Lanka pendant cette discussion que pendant toute la durée de notre voyage!

Après 1h10 de tranquilité sur l’autoroute (nous sommes pratiquement seuls à l’utiliser), nous arrivons dans le bordel de Colombo! Nous sommes heureux de ne pas conduire. Dans la noirceur, cela nous paraît encore pire. Nous arrivons finalement à l’aéroport peu avant 22h, tout est parfait. Nous remercions nos conducteurs et leur faisons nos adieux. Adieu Sri Lanka! Adieu Sri Lankais! Merci pour tous vos sourires, nous nous sentions en sécurité chez vous et nous avons vécu des moments inoubliables!

Spiritualité, Sri Lanka

Itinéraire au Sri Lanka

Voici notre itinéraire de voyage: 19 jours d’aventure et de plaisir!!!

Jour de semaine Date Jour au Sri Lanka Villes visitées Activités Heures de route
Mercredi 22-févr-12 0 Départ de Quebec, Canada    
Jeudi 23-févr-12 0 Avion      
Vendredi 24-févr-12 1 Kalpitiya arrivé tôt le matin, départ pour la plage, relax 3 hrs de route
Samedi 25-févr-12 2 Kalpitiya Snorkeling / dolpin  
Dimanche 26-févr-12 3 Anuradhapura départ vers Anuradhapura + visite en tuk-tuk de la cité 3 hrs de voiture
Lundi 27-févr-12 4 Trincomalee/nilaveli Départ pour Trinco + plage 3 hrs de bus
Mardi 28-févr-12 5 Trincomalee/nilaveli Snorkeling sur Pigeon Island  
Mercredi 29-févr-12 6 Habarana Départ pour Habarana + tour d’Éléphant 3 hrs de bus
Jeudi 01-mars-12 7 Habarana Visite de Sigiriya 30 min. de tuk-tuk
Vendredi 02-mars-12 8 Kandy Départ pour Kandy, visite de Dambulla (grotte) en chemin + spectacle de danse + ville le soir 3 hrs de bus
Samedi 03-mars-12 9 Dalhousie Viste de Kandy le matin et le Temple de la dent.. Départ en train pour Adams Pics 4 hrs de train
Dimanche 04-mars-12 10 Haputale Ascension de Adams pic la nuit + départ en train vers Haputale  3 hrs de train
Lundi 05-mars-12 11 Ella Depart de Haputale à Ella en Tuk-tuk.  1 heure de tuk-tuk
Mardi 06-mars-12 12 Ella Petit Adam Pics, visite de thé factory Uva Halpewathatha + soir Aurrvedaic massage: shiro dhara (huile tete)  
Mercredi 07-mars-12 13 Ella journée relax  
Jeudi 08-mars-12 14 Nuwara Eliya Aller-retour à Nuwara Eliya, visite du champ de thé (c’est la pleine lune) 2 hrs pour aller et 2 hrs de retour
Vendredi 09-mars-12 15 Tissa Ella à Tissamaharama. Visite de Yala National Park, dormir a Tissa. 3 hrs de bus
Samedi 10-mars-12 16 Tangalla Départ pour Tangalla.. Relax plage 3 hrs de bus
Dimanche 11-mars-12 17 Tangalla Plage  
Lundi 12-mars-12 18 Ahangama départ pour Ahangama entre Koggala et unawatuna (Willigama) pour homme pêcheur + Plage 1h30 bus
Mardi 13-mars-12 19 Negombo plage le matin + en pm + Retour vers Negombo pour avion le soir a minuit 3 hrs de voiture
Mercredi 14-mars-12 0 Avion retour au Canada